Actualités ReligieusesLiberté religieuse

ONU : L’Alliance évangélique mondiale demande à la Turquie de revoir sa décision d’expulser 60 protestants du pays

By octobre 22, 2020 No Comments

2 octobre 2020 | Evangeliques.info

L’Alliance évangélique mondiale (AEM) a pris la parole lors de la 45e session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, à Genève. L’organisation faîtière des évangéliques, qui représente 600 millions de croyants, a demandé à la Turquie de revoir sa décision d’expulser et d’interdire de son sol soixante membres d’Églises protestantes. C’est ce que relayait le média Evangelical Focus le 29 septembre sur son site.

Alors que c’était le tour de la Turquie de passer son Examen périodique universel, l’AEM a révélé qu’au cours de ces deux dernières années, au moins soixante protestants expatriés se sont vu refuser la résidence dans le pays, arbitrairement ou sans procédure régulière.

Pour exemple, le représentant de l’AEM Wissam Al-Saliby a mentionné deux situations. Sri-lankais résidant en Turquie depuis vingt ans, David Kandasamy a reçu une interdiction d’entrée sur sol turc. Il est marié à une chrétienne turque et ils ont quatre enfants, tous citoyens turcs. Après un court voyage hors de Turquie, Cathryn Hoard a également reçu une interdiction de retour, alors qu’elle y vit avec son mari depuis trente ans. « Elle a passé trois jours dans une cellule d’immigration avant d’être expulsée vers le Royaume-Uni », a précisé le représentant de l’AEM.

Les autorités n’ont donné aucune explication

L’AEM a dénoncé la séparation des conjoints et des familles, et le fait que l’accès des expatriés à leur propriété et à leurs investissements ait été refusé, alors que ces derniers ont été au préalable soigneusement étudiés par les autorités turques et qu’elles les avaient approuvés. « Les autorités n’ont donné aucune explication, à part d’affirmer que ces chrétiens constituent une menace pour la sécurité nationale », a déploré l’AEM.

« Les autorités turques ont refusé aux avocats de ces expatriés l’accès aux rapports confidentiels. Par conséquent, les autorités n’ont offert aucune possibilité de faire un appel juste et équitable pour réexaminer ces ordonnances conformément au droit international », a ajouté Wissam al-Saliby.

L’Alliance évangélique mondiale a donc appelé la Turquie à revoir les décisions d’expulsions de ces chrétiens protestants et de permettre un recours juste et équitable contre la décision de sécurité nationale, ainsi qu’un examen des faits derrière cette décision.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply