Liberté religieuseRéflexions spirituelles

Projet de loi sur les séparatismes : le CNEF ne se sent pas concerné

By octobre 19, 2020 No Comments

1 octobre 2020 | Evangeliques.info

À la veille du discours du président Emmanuel Macron qui doit présenter son plan sur le « séparatisme », le Conseil national des évangéliques de France (CNEF) livre un premier avis sur la question.  « Les communautés protestantes évangéliques ne sont pas concernées », assure le pasteur Christian Blanc, président du CNEF dans un communiqué publié le 1er octobre. L’organisation faîtière des évangéliques de France assure néanmoins comprendre la démarche du gouvernement dans sa lutte contre les séparatismes dans le cadre du maintien de l’ordre public.

Christian Blanc rappelle que les protestants évangéliques sont « très attachés aux libertés fondamentales, notamment de pensée, conscience, d’expression et de religion ». « Les communautés protestantes évangéliques sont bien intégrées dans les territoires où elles sont établies : ouvertes au public, elles sont facteurs de cohésion et de mixité sociale », souligne encore le président du CNEF.

Multiples actions sociales et solidaires de proximité

« Loin d’être des gens “séparés’’, (les évangéliques) sont fiers de leurs valeurs et prônent un “vivre ensemble’’, avec toutes nos différences », assure le pasteur ariégeois.  Il évoque notamment les multiples actions sociales et solidaires de proximité « pour des publics croyants ou non croyants », proposées par plus de la moitié des Églises évangéliques. « Le concept nouveau de “séparatisme’’ n’appelle donc pas de réaction de la part des protestants évangéliques de France, pour ce qui les concerne », poursuit-il.

Pour autant, le  CNEF ne manquerait pas de réagir « si les libertés de pensée, de conscience et de religions devaient être restreintes », annonce Christian Blanc. « Exprimer nos opinions, même religieuses, ne nous fait en rien sortir de la légalité. » Pour le CNEF, y compris dans une société sécularisée, qui tend à être aseptisée du religieux, celle-ci demeure « régie pas le droit, protecteur des libertés de tous. »

« L’expression d’opinions diverses, une condition de toute démocratie pluraliste. »

Les évangéliques pensent que « l’expression d’opinions diverses est une condition de toute démocratie pluraliste et de toute intelligence collective », déclare le président du CNEF. Selon lui, ces communautés chrétiennes  « entendent y contribuer en partageant les convictions qui découlent de leur foi. »

Enfin, Le CNEF observe, « à regret », que les protestants évangéliques servent « parfois aux autorités, plus souvent à certains médias, de “caution égalitariste’’, et ce dans un souci de non-discrimination d’une religion par rapport aux autres ».

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply