Internationales

À Tortola, la plus ancienne église adventiste détruite par les ouragans

19 février 2021 | St. Croix, Îles Vierges américaines | Équipe NCC | DIA

Trois ans après que les Ouragans Irma et Maria aient dévasté l’île caribéenne de Tortola, les membres de l’église adventiste du septième jour de Road Town se sont réunis récemment pour assister à la démolition de leur église, qui a été gravement endommagée par l’ouragan. Ce fut leur église pendant 40 ans.

« Le deuxième étage de l’église a été détruit, » a indiqué pasteur Sylvester Williams, qui dirige la congrégation. « La sécurité de la structure restante était compromise et, par conséquent, les plans d’agrandissement ont été abandonnés et les plans de reconstruction ont évolué. »

Depuis le passage des violents ouragans sur l’île, la congrégation de 183 membres se réunit sur le campus de l’École adventiste des îles Vierges Britanniques, qui a également subi des dommages mais a été réparée.

« Il y avait de la destruction partout, » a déclaré Wade Tobin, ancien d’église et directeur de l’école. « Il n’y avait pas d’arbres aux alentours. On pouvait voir d’un bout à l’autre de la ville; cela semblait vraiment transparent et l’église a été ravagée. »

L’adventisme a des racines profondes dans la communauté des îles Vierges Britanniques (BVI), ont dit les dirigeants de l’église. Des neuf congrégations adventistes des BVI, l’église adventiste de Road Town est la plus ancienne. Au début des années 1900, la congrégation adorait dans une structure située à Sea Cow’s Bay et qui a été détruite par un ouragan en 1916. Dans les années 1930, un terrain a été acheté à Road Town et la congrégation a déménagé sur son site actuel.

« Alors que la charpente en bois des modestes débuts ne pouvait plus accommoder l’église, le bâtiment a été rénové mais la croissance de l’effectif de membres dépassait les capacités d’accueil, » a ajouté pasteur Williams. Il a dit que pour des raisons sentimentales, le consensus exprimé par les membres était que la présence adventiste devrait demeurer à Road Town. Le 6 juillet 2011, deux petites parcelles de terrain attenantes ont été transférées à l’église par le gouvernement des îles Vierges Britanniques, pour la somme de 1 dollar américain.

« L’acquisition de ces terrains a permis d’ajouter quelques mètres carrés bien nécessaires au nouvel édifice, qui offrait plus de places assises, plus de zones adaptées aux enfants, un accès facile pour les personnes en situation de handicap, des espaces pour les services humanitaires communautaires et des toilettes supplémentaires avec deux douches, » a dit pasteur Williams.

Pendant un certain temps, l’église a également servi d’abri communautaire en cas de cyclone et a autrefois hébergé l’école adventiste pendant de nombreuses années.

« Dieu va vous aider à reconstruire mieux quel que soit le coût et, à l’avenir, l’église aura besoin de toute l’aide qu’elle pourra obtenir, » a déclaré pasteur Williams en s’adressant à sa congrégation. Il a lancé un appel à toute personne ayant des compétences qui seraient utiles dans le cadre de la reconstruction.

Depuis le passage de l’Ouragan Irma en 2017, les membres de l’église ont collecté des fonds pour aider à la reconstruction du lieu de culte, a indiqué pasteur Williams. L’ancien bâtiment de l’église avait une capacité d’accueil de 150 personnes et le nouveau projet est un bâtiment de deux étages pouvant accueillir 250 personnes dans la salle principale, a-t-il ajouté.

« Il ne fait aucun doute pour moi que la communauté sera là, les bras ouverts pour s’assurer que l’église soit reconstruite, » a-t-il dit. « Le nouveau bâtiment rendra honneur à Dieu, rehaussera l’image de l’église, accomplira un ministère dans les îles Vierges Britanniques et sera célébré par la communauté. »

Les dirigeants locaux de l’église prévoient une cérémonie de pose de pierre pour la nouvelle construction à la fin du mois de mars.


Traduction : Patrick Luciathe

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply