ADRACoronavirusInternationales

ADRA accroît la sécurité de l’emploi pour 3 000 personnes au Ghana afin de réduire l’impact économique de la COVID-19

By 8 novembre 2021 No Comments

18 octobre 2021 | Ghana | Kimi-James Roux | ADRA | ANN

En raison des restrictions imposées par la COVID-19, 22 millions de personnes au Ghana ont subi une baisse de leurs revenus. Les personnes dont l’existence dépend de salaires journaliers, notamment dans les territoires urbains, sont les plus touchées, selon les rapports locaux.

L’Agence adventiste de développement et de secours (ADRA) au Ghana et les églises adventistes du septième jour locales, en collaboration avec le Programme national d’entrepreneuriat et d’innovation (NEIP) du Ghana, ont formé plus de 2 700 jeunes dans des domaines clés, tels que la restauration, la réparation de téléphones, les cosmétiques et l’agriculture « intelligente face au climat », dans le cadre de l’initiative du gouvernement visant à réduire l’impact économique de la COVID-19.

« ADRA met en œuvre des stages de formation éducative technique et professionnelle pour aider les jeunes à acquérir des compétences pour l’emploi. Les personnes qui se distinguent recevront des rétributions d’ouverture pour se lancer sur le marché et former d’autres personnes », explique Samuel Allotey, responsable de la communication d’ADRA au Ghana.

Allotey ajoute qu’ADRA utilisera un système de suivi et d’évaluation en temps réel qui permet de suivre facilement les données et d’améliorer les performances. Les jeunes qui ont reçu la formation recueilleront et transmettront des données sur les indicateurs de production et de résultat à des fins d’analyse et de rapport. La formation facilitera le suivi virtuel et la prise de décision rapide. Des visites périodiques sur le terrain auprès des bénéficiaires du projet seront effectuées pour suivre les progrès et partager les histoires d’impact.

« Le développement et la sécurité alimentaire sont une priorité absolue en ce moment », explique M. Allotey. « Le tourisme et les voyages sont au minimum, ce qui crée un effet domino sur le marché alimentaire, les motels et les entreprises de restauration. »

Pour lutter contre le manque de sécurité alimentaire, ADRA s’est associé aux églises adventistes locales pour former 199 femmes à la production de légumes respectueux du climat. Les bénéficiaires ont, non seulement suivi des cours de jardinage et de nutrition, mais ont également reçu des semences gratuites.

« Ce projet a été si bien accueilli qu’ADRA prévoit de coordonner un autre programme avec 100 personnes supplémentaires », explique M. Allotey. Il a également mentionné qu’ADRA se concentre sur des efforts supplémentaires au Ghana pour aider à combattre la COVID-19.

Le taux de tests positifs à la COVID-19 au Ghana a plus que doublé depuis l’année dernière, selon les responsables locaux. À Accra, la capitale, la variante B.1.1.7 représente désormais jusqu’à 88 % de toutes les infections. Pour réduire le risque de contamination par le virus, il est nécessaire d’équiper les agents de santé essentiels.

« ADRA fournit des équipements de protection individuelle (ÉPI) à 31 établissements de santé adventistes. Il y a environ 4 000 travailleurs du Ghana Adventist Health Service (GAHS) qui doivent être protégés. Beaucoup d’entre eux n’ont pas reçu de seconde dose de vaccin, et pourtant ce sont des travailleurs de première ligne », explique M. Allotey. « ADRA collaborera également avec les établissements du GAHS pour fournir des systèmes de stockage frigorifique appropriés afin de stocker et d’effectuer les vaccinations au niveau communautaire si nécessaire. »

Les établissements du GAHS seront aidés à acquérir des équipements de base pour diffuser des messages de prévention de la COVID-19 et des informations sur les vaccins dans leurs services de consultation externe, selon M. Allotey. En outre, plus de 200 églises adventistes participeront aux protocoles de prévention de la COVID-19 et à la campagne de sensibilisation à la vaccination.

M. Allotey a ajouté que les pasteurs et les chefs d’église utiliseront leurs tribunes et leurs plateformes numériques pour inciter les communautés à changer, l’objectif étant de cibler 10 000 personnes.

Selon le Ghana Health Service (GHS), il y aurait 127 482 cas de COVID-19 au 1er octobre, dont 1 156 décès.

Pour des mises à jour sur la réponse d’ADRA à la COVID-19, visitez ce site web.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply