ADRAInternationales

ADRA Norvège a recueilli 23 000 $ US pour des projets d’éducation au Soudan du Sud

By 19 décembre 2020 No Comments

L’employée d’ADRA Britt Celine Oldebråten est très heureuse de voir que 215 000 NOK, soit 23 000 $US, ont été recueillis lors d’une diffusion en direct du Hope Channel Norvège le 14 novembre dernier. Les fonds iront à des projets d’éducation d’ADRA au Soudan du Sud. La peinture Alle engasjert (« Implication totale des membres »), offerte par l’artiste Anne Valen Næss, a été vendue pour près de 2 000 $US aux enchères. Une photo de Tor Tjeransen/Adventist Media Exchange (CC BY 4.0).

Le 1er décembre 2020 | Norvège | Tor Tjeransenadra | TED | DIA

Le samedi 14 novembre dernier, ADRA Norvège a recueilli 23 000 $ US pour des projets d’éducation au Soudan du Sud lors d’un programme de deux heures et demie du Hope Channel Norvège. Le programme diffusé en direct à partir de l’Église adventiste du septième jour de Mjøndalen portait sur ce que les églises et écoles adventistes du pays ont fait pour recueillir des fonds durant la pandémie.

L’événement diffusé en direct marquait la fin de la semaine de prière et de la campagne annuelle de collecte de fonds. Les activités des membres dans le cadre de l’Implication totale des membres y ont aussi été présentées.

La secrétaire générale d’ADRA, Birgit Philipsen, est très heureuse de la réaction positive des gens qui ont regardé l’émission de partout au pays. « C’est très encourageant de voir les adventistes de la Norvège soutenir le travail d’ADRA pour offrir une éducation aux enfants et aux jeunes du Soudan du Sud. Je suis particulièrement ravie de constater combien, même durant la pandémie, les membres sont capables de voir au-delà de leurs propres difficultés et de penser à ceux qui ont des problèmes encore plus grands. C’est ce qui nous motive, à ADRA, à poursuivre notre travail. »

Durant la diffusion, les gens à l’écoute ont vu des rapports vidéo des églises et des écoles adventistes du pays. Dans une année marquée par la pandémie de coronavirus, de nombreuses écoles ont tout de même recueilli des sommes considérables pour le travail développemental géré par ADRA.

« Je suis heureuse de voir des jeunes et des moins jeunes travailler ensemble et de voir à quel point ils sont impliqués », a dit Mme Philipsen.

Lors de la transmission en direct, Britt Celine Oldebråten, une employée d’ADRA, était responsable de la vente aux enchères. Des offres étaient soumises sur Facebook. « Nous ne savions pas si les gens allaient regarder l’émission et s’ils allaient faire des offres, mais la réaction a été énorme et nous avons reçu un montant fantastique », a raconté celle qui est devenue très occupée vers la fin de la vente, lorsque les offres se sont multipliées.

La peintre Anne Valen Næss, grande coloriste de la Norvège, a offert une peinture exclusivement pour la vente aux enchères. Intitulée Alle engasjert (Implication de tous), elle a été vendue pour 18 000 NOK, soit environ 2 000 $ US.

« Je suis très heureuse que la peinture ait pu être une bénédiction », a exprimé Mme Næss.

Parmi les articles plutôt étranges proposés pour la vente aux enchères, il y avait trois boîtes d’anciens Nutolene. Le fabricant d’aliments sains Nutana avait déjà produit ce pâté de noix, qui rappelle des souvenirs aux adventistes du septième jour de la Scandinavie, car le produit n’y est plus offert.

C’est Tom Angelsen, président de la Fédération du nord de la Norvège, qui a remporté l’enchère avec une offre de 900 kroner (une centaine de dollars américains). « J’aime beaucoup le Nutolene sur du pain avec des tranches de tomate et de la mayonnaise. »

Pour les enfants du Soudan du Sud, toutes les contributions à cette campagne sont importantes. Jusqu’ici cette année, ADRA Norvège a recueilli 328 000 $ US et espère atteindre les 388 000 $ US avant la fin de l’année. Pour de nombreux enfants, l’éducation est essentielle à un meilleur avenir. Les projets d’éducation d’ADRA Norvège au Soudan du Sud sont aussi financés par Norad, l’Agence norvégienne pour le développement coopératif.


Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply