ADRAInternationales

ADRA prend position pour la Journée mondiale des réfugiés

By 20 juin 2019 août 22nd, 2019 No Comments

Le 19 juin 2019 | Silver Spring, Maryland, États-Unis | Nouvelles d’ADRA

Le 20 juin, c’est la Journée mondiale des réfugiés, et l’Agence de développement et de secours adventiste (ADRA) se joindra aux Nations Unies et au reste du monde pour commémorer la force, le courage et la persévérance de millions de réfugiés et pour montrer son soutien aux familles et aux personnes forcées de fuir la persécution ou la guerre.

ADRA demeure engagée à soutenir et à protéger, dans une quarantaine de pays, les réfugiés et les autres hommes, femmes et enfants déplacés en leur offrant notamment de la nourriture, un refuge, de l’eau potable, des produits d’hygiène et du soutien psychologique.

ADRA croit que les réfugiés ont le droit de vivre sans la honte de l’ostracisme ou les chaînes de la persécution et la guerre. C’est pourquoi elle continue de faire ce qu’elle fait de mieux : servir les gens dans le besoin.

Pour avoir une plus grande influence, ADRA cherche non seulement à être les mains et les pieds de Jésus, mais aussi à être une voix pour ceux qui ont été déplacés de chez eux, oubliés, renvoyés et même rejetés.

Avec le travail de ses 131 bureaux et de l’Église adventiste, ADRA concentre ses efforts sur la conscientisation de l’importance de l’éducation des jeunes, particulièrement les enfants et les jeunes réfugiés.

Quatre millions d’enfants réfugiés

D’après l’Institut statistique de l’UNESCO, quatre millions d’enfants et de jeunes réfugiés ne vont pas à l’école. De plus, les enfants réfugiés ont cinq fois plus de chances de ne pas aller à l’école que les enfants non réfugiés.

Ces chiffres stupéfiants suffisent pour faire de l’éducation des enfants réfugiés et déplacés une priorité qui nécessite toute notre attention.

Le rapport indique également que si la guerre, le déplacement et l’effondrement économique devaient continuer, ces enfants et ces jeunes seraient privés d’années d’éducation, anéantissant toutes leurs chances de réussite future. Si des enfants et des jeunes avaient la chance de lire, de raisonner, de réfléchir et d’atteindre leur plein potentiel, imaginez combien de communautés bénéficieraient de leur service à cause du simple fait qu’ils sont allés à l’école.

L’école aide également les enfants réfugiés à s’intégrer à leur société d’accueil, leur donnant la chance d’apprendre la langue, de se faire de nouveaux amis et, plus tard, d’obtenir les qualifications et les compétences requises pour être autonomes, développer leur assurance, prendre conscience de la valeur qu’ils ont en tant qu’êtres humains et contribuer à leur communauté locale ainsi qu’à leur pays d’adoption.

Voilà pourquoi il est plus important que jamais de montrer l’exemple décrit dans Matthieu 25 qui consiste à être au service des autres, que ces autres soient réfugiés ou qu’ils soient différents de nous en matière de classe sociale, de sexe, d’ethnicité ou même de niveau de santé. ADRA a donc décidé d’être la voix de Jésus pour le changement afin que tous puissent vivre comme Dieu l’a toujours entendu.

ADRA promet de parler haut et fort au nom des enfants qui manque d’accès à l’éducation et de rassembler du soutien pour les enfants déplacés ainsi que tous les enfants du monde afin qu’ils aient accès à l’éducation et qu’ils aient les moyens d’aller à l’école. Les générations futures ne devraient jamais être privées de la chance de réaliser leur potentiel et d’aspirer à l’excellence scolaire.

Par l’éducation, les enfants et les jeunes vivant en camp de réfugiés peuvent sortir du cycle de la pauvreté et vivre dans un monde ou les taux de mortalité infantile et la malnutrition vont décroissant. Ils peuvent aussi vivre dans des pays dépourvus de guerre et où les écoles sont établies, les enseignants sont compétents et l’environnement d’apprentissage est sécuritaire. Les populations éduquées peuvent contribuer considérablement à la réduction des risques de conflits ainsi qu’à la prospérité sociale.

Nous désirons être le changement dont le monde a besoin, mais cet objectif, ADRA ne pourra l’atteindre seule.

Un million de signatures

ADRA a le besoin urgent d’un million de signatures pour envoyer le message clair aux dirigeants mondiaux que l’éducation pour tous, sans exception, est importante pour de nombreuses raisons et que des mesures doivent être prises pour assurer la réalisation du slogan EVERY CHILD. EVERYWHERE. IN SCHOOL (« CHAQUE ENFANT. PARTOUT. À L’ÉCOLE »). Vous pouvez signer la pétition et ainsi envoyer un message sans équivoque que les enfants réfugiés et tous les enfants sont importants, qu’ils méritent l’avenir brillant que seule la puissance transformatrice de l’éducation peut leur offrir.

ADRA est en quête d’un million de signatures d’ici juin 2020. Ensuite, elle présentera la pétition à UNICEF et à d’autres dirigeants mondiaux dans un appel à l’action pour voir CHAQUE ENFANT. PARTOUT. À L’ÉCOLE.

Le communiqué de presse original a d’abord été présenté sur le site d’ADRA.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply