ADRAInternationales

ADRA Timor-Leste soutient les agriculteurs en les mettant en contact avec les acheteurs

By 13 septembre 2021 No Comments

25 août 2021 | Virginia Pyrcroft | ADRA Timor-Leste | Division Asia Pacifique Sud | Adventist World

L’Agence adventiste de développement et de secours (ADRA) au Timor-Leste aide les agriculteurs de la municipalité de Viqueque, dans le sud-est du pays, à accéder au marché pour leurs produits tels que le gingembre, la noix de coco, la chandelle et l’igname pied d’éléphant. L’un des principaux obstacles au développement agricole de la région est le manque d’accès aux marchés.

ADRA a aidé les agriculteurs à augmenter la quantité et la qualité de leur production par le biais du projet Farmers to Market (FarMar) (de la ferme au marché en français) en coopération avec le gouvernement de la Nouvelle-Zélande. En outre, ADRA a fourni des modules de formation sur la finance et les affaires comme base pour la commercialisation des activités agricoles.

Après trois ans de soutien aux agriculteurs, ADRA a établi douze coopératives et assure également un soutien continu de mentorat fourni par le projet FarMar. Ce soutien comprend la formation de facilitateurs du marché local de chaque coopérative pour les aider à établir des liens avec les acheteurs.

Des séances de formation organisées par le bureau du secrétaire d’État aux coopératives, avec l’aide d’ADRA, permettent à ces groupes de faire du marketing collectif. Les coopératives sont censées aider les agriculteurs à attirer les acheteurs en assurant un approvisionnement suffisant en produits de bonne qualité. Les représentants d’ADRA ont déclaré qu’ils continueront à encadrer ces coopératives au cours des cinq prochaines années. Actuellement, deux coopératives ont déjà signé un contrat d’approvisionnement avec deux acheteurs pour le gingembre et les noix de coco.

Le responsable de la chaîne de valeur et du marketing pour ADRA Agostinho Belo a déclaré que ces contrats démontrent la confiance croissante des acheteurs dans les coopératives. Les agriculteurs espèrent que l’augmentation des ventes permettra, entre autres, d’offrir une bonne éducation à leurs enfants. « L’ADRA nous a aidés à obtenir des contrats avec des acheteurs à Baucau et à Dili. Maintenant, nous accédons plus librement au marché », a déclaré Antonio, un agriculteur du projet FarMar.

À propos du projet

Le projet FarMar est un projet conjoint entre le gouvernement de la Nouvelle-Zélande et le ministère de l’agriculture et de la pêche du Timor-Leste. Le projet se déroulera jusqu’en 2026 et travaillera avec 1 500 familles d’agriculteurs dans 15 villages de la municipalité de Viqueque. Jusqu’à présent, les agriculteurs ont vendu plus de 20 tonnes de gingembre, 7 tonnes de chandelles et 19 tonnes de noix de coco. Les futures activités de soutien aux coopératives comprendront l’achat et l’installation de machines de transformation simples pour augmenter la valeur de leurs produits.

Le projet vise à stimuler la croissance économique à Viqueque et à améliorer le bien-être des familles grâce aux entreprises agricoles et à la sécurité alimentaire au Timor-Leste. Il relie les agriculteurs aux marchés, les encadre pour augmenter la production, les guide dans la transformation des produits et les aide à accumuler des réserves financières plus importantes. Les agricultrices sont encouragées dans tous les groupes, représentant 45 % des participants aux écoles de terrain et plus de 59 % des groupes d’épargne et de crédit. Même les femmes handicapées sont incluses, et certaines sont même à la tête de leur groupe.

Les coordinateurs ont expliqué que le projet encourage l’agriculture biologique. Le projet s’attaque également aux problèmes liés au changement climatique, notamment à l’évolution des conditions météorologiques qui affectent la production agricole. Il distribue des plants d’arbres et diffuse l’agriculture durable, ont-ils ajouté.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply