InternationalesSanté

AdventHealth invité à une table ronde par le gouverneur de la Floride

Le 27 juillet 2020 | Altamonte Springs, Floride, États-Unis | Département de nouvelles d’AdventHealth et Adventist Review / DIA

En juillet 2020, la Floride était parmi les États américains considérés comme des points chauds de COVID-19. Et alors que l’État continue de lutter contre la pandémie, deux dirigeants cliniques d’AdventHealth se sont joints, le 21 juillet dernier, à Ron DeSantis, gouverneur de la Floride, et à plusieurs autres voix du domaine de la santé pour une table ronde sur le nouveau coronavirus et l’impact de la pandémie sur toute la Floride.

« En Floride, nous avons atteint un plateau, a dit David Moorhead, vice-président administratif et chef clinique d’AdventHealth, durant la table ronde. Évidemment, personne ne peut prédire l’avenir, mais au cours de la dernière semaine, nous avons observé le gros plateau que nous attendions impatiemment. »

Depuis le début de la pandémie, AdventHealth travaille sans relâche pour s’assurer que son plan de préparation soit suffisant. Pour le plus important des systèmes de santé basés en Floride, cette planification a été essentielle à son intervention à la COVID-19. En effet, l’État a observé des hausses considérables de cas dans les semaines précédentes et nombreux étaient ceux qui doutaient de la capacité des prestataires de soins de santé de gérer un tel afflux de patients.

« Aujourd’hui, nous avons la capacité ainsi que d’autres lits qui peuvent être convertis en lits de soins intensifs et de soins gradués si nous venions à en avoir besoin. Nous sommes donc prêts, mais très heureux d’avoir vu la courbe s’aplatir au cours de la dernière semaine », a dit Scott Brady, vice-président du système ambulancier d’AdventHealth en Floride centrale et président du Centra Care d’AdventHealth.

Malheureusement, lors de la pandémie, beaucoup de gens ont tardé à demander des soins, certains pour des affections graves comme une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (AVC). Cet évitement des hôpitaux, souvent motivé par la peur, a compliqué certains problèmes de santé déjà sérieux. Voilà pourquoi le Dr Brady a insisté sur l’importance de ne pas retarder les soins.

« En mars et en avril, nous avons observé une baisse considérable des crises cardiaques et des AVC. Et quand les patients arrivaient, ils étaient dans des états plus graves et devaient être hospitalisés plus longtemps. Nous voulons que les gens dans un état grave, ayant subi un AVC, une crise cardiaque ou des douleurs à la poitrine, se présentent à l’hôpital. Ne tardez pas à demander des soins. »

Puis il ne faut surtout pas oublier le lourd fardeau porté par les travailleurs de la santé qui prennent soin des patients jour et nuit. Le Dr Moorhead s’est assuré de reconnaître ceux qui servent sur les lignes de front de la pandémie et a exprimé sa reconnaissance pour leurs efforts.

« Notre personnel est très occupé. Nos travailleurs sont fatigués. Ils ont travaillé très fort, mais ils tiennent bon. Ce sont eux les vrais héros de toute cette expérience. Chaque jour, ils quittent leur famille, entrent travailler et font un bouleau extraordinaire. Nous ne les remercierons jamais assez. »

Enfin, les Drs Moorhead et Brady étaient aussi accompagnés, à la table ronde du gouverneur, de Crystal Stickle, présidente intérim de l’Association des hôpitaux de la Floride, de Lindy Kennedy, présidente de la Safety Net Hospital Alliance of Florida, et de Mary Mayhew, secrétaire de l’Agence administrative des soins de santé de la Floride.


Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply