Actualités Religieuses

Algérie: rien n’arrête l’Évangile!

By 15 février 2021 No Comments

10 février 2021 | Portes Ouvertes

Trois chrétiens ont été récemment condamnés en Algérie pour blasphème. Ces condamnations font suite à une vague de fermetures d’églises sans précédent. Mais les chrétiens font preuve d’un courage et d’une foi remarquables.

Le 20 janvier 2020, Hamid Soudad, un chrétien de 42 ans a été arrêté dans la province d’Oran en Algérie. Il a été traduit devant le tribunal le 21 janvier dernier et a été condamné à la peine maximale: cinq ans de prison.

Accusés de blasphème

Hamid est accusé d’avoir partagé une caricature du prophète de l’islam Mahomet sur les réseaux sociaux. Il a décidé de faire appel, à une date qui n’est pas encore connue.

Mais Hamid n’est pas un cas isolé. Deux chrétiens d’arrière-plan musulman de la région de Kabylie ont également été condamnés pour blasphème. L’un à six mois, l’autre à trois ans de prison, ainsi qu’à des amendes.

Aux arrestations injustes s’ajoutent les fermetures arbitraires de lieux de culte. Le pasteur Salah, dont l’église à Tizi-Ouzou (Kabylie) a été fermée, résume la situation:

«Nous avons tellement de chrétiens d’arrière-plan musulman que cela ne plaît pas aux autorités.»

Depuis janvier 2018, 13 églises protestantes ont été fermées. Neuf de ces communautés ont fait appel de ces décisions. Mais seules trois d’entre elles ont obtenu gain de cause, le 27 novembre dernier.

Les autorités invoquent aussi la Covid-19 pour inquiéter les chrétiens. En mars 2020, tous les lieux de cultes avaient été fermés en raison de la pandémie. Fin octobre, suite à un décret ministériel, le gouverneur de Tizi Ouzou a autorisé la réouverture de 183 mosquées. Mais comme toutes les églises membres de l’Église Protestante Algérienne, les 25 lieux de cultes protestants de Kabylie restent fermées.

Une Église discrète mais zélée

Malgré la persécution, l’Église d’Algérie tient bon. Depuis la fermeture de nombreuses églises, les chrétiens algériens ont trouvé de nouveaux moyens de se réunir. Des textes bibliques consultés discrètement sur smartphone dans des cafés: voilà le nouveau genre de réunion qu’ils organisent. Pas question de se faire remarquer en posant ostensiblement des bibles sur les tables ou en priant les yeux fermés. Rien ne doit laisser entrevoir qu’il s’agit d’un partage de textes bibliques et de prière! Même quand les chrétiens se réunissent dans des appartements privés, la prudence s’impose: la réunion s’étale sur plusieurs heures et seul un petit nombre de croyants entrent ou sortent en même temps.

Ne nous y trompons pas: malgré leur discrétion, les chrétiens d’Algérie font preuve d’une foi et d’un zèle inébranlables. Et rien ne semble pouvoir arrêter la propagation de l’Évangile à travers le pays.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply