Skip to main content
FemmesInternationales

Brésil : Les adventistes mènent des actions pour combattre la violence

By 19 septembre 2022No Comments

19 septembre 2022 | Sao Paulo, Brésil | Kimberly Cruz | Source : DSA

Les recherches menées par différentes organisations révèlent les tristes et innombrables cas de maltraitance physique, psychologique et autres qui touchent principalement les femmes, les enfants et les personnes âgées.

Les chiffres sont inquiétants et alarmants. C’est pourquoi, depuis 20 ans, l’Église adventiste de toute l’Amérique du Sud collabore avec la campagne « Briser le silence » afin d’informer, d’aider et d’encourager les personnes victimes d’une forme d’abus à rompre leur silence.

Selon la coordinatrice du projet en Amérique du Sud, Jeanete Lima, il est du devoir des chrétiens d’aborder cette question. « C’est notre rôle en tant qu’Église, c’est le rôle de la religion chrétienne. La Bible nous dit dans Isaïe 1 h 17 : “Apprenez à faire le bien ! Cherchez la justice, mettez fin à l’oppression. Nous sommes en effet les gardiens de nos frères”, explique-t-il.

Au cours du dernier week-end d’août, des milliers d’adventistes de la région centrale de l’État de São Paulo (APaC) se sont engagés dans le projet Quebrando o Silêncio. Dans chaque ville, les volontaires ont promu différentes activités pour sensibiliser à l’importance de signaler les différents types de violence.

Pour la septième fois, la femme au foyer Cícera de Oliveira participe à la campagne. Cette fois-ci, elle a participé à l’organisation de la mobilisation du projet dans la ville de Mogi Mirim. Pour elle, le mouvement transforme la vie de chaque individu. “Cette campagne renforce notre foi en tant que volontaires et aide la population à prendre conscience que nous devons prendre soin et protéger ceux qui nous entourent. C’est ainsi que nous devenons de meilleures personnes”, dit-elle.

Actions générales

Les rues et les avenues ont été envahies par des marches, des rassemblements et des défilés des clubs d’aventuriers et de sauvages, qui ont attiré l’attention sur le message de lutte contre la violence envers les personnes vulnérables. Des foires à la santé ont été organisées pour les résidents locaux, des conférences de spécialistes, des consultations psychologiques gratuites et des activités pour les enfants.

Dans certaines villes, le programme du week-end comprenait également la participation des autorités civiles et ecclésiastiques, de la garde municipale, de représentants de l’armée brésilienne, de groupes tels que l’Adventist Motorcycle Ministry (AMM) et Turma do Nosso Amiguinho.

Pour Luzia Cortes, conseillère municipale de Mogi Mirim, ce sont des projets comme celui-ci qui font la différence dans la lutte contre la violence. “L’humanité doit mettre fin à la violence sous toutes ses formes. Par conséquent, cette campagne de l’Église adventiste est merveilleuse et essentielle pour briser le silence”, déclare-t-elle.

Portée numérique

À l’initiative de la direction du ministère des femmes de la région centrale de l’état de PS, une websérie a été produite en mettant l’accent sur le projet Breaking the Silence. Cherchant à élargir sa portée, la série spéciale pour l’internet se poursuit dans le but de combattre les différentes formes d’agression par l’information : “L’objectif de la série est d’informer la communauté numérique sur ce thème très pertinent. Guider les gens pour qu’ils s’expriment, demandent de l’aide, se libèrent de la souffrance. Il y a un espoir pour ces personnes d’avoir une vie digne et plus heureuse”, explique la responsable du ministère des femmes de l’Association pauliste centrale, le professeur Verli Braun.

En quatre épisodes, des experts en la matière abordent des thèmes tels que la violence domestique, la violence psychologique, l’assistance et l’identification des victimes, entre autres. La série Quebrando o Silêncio est disponible sur la chaîne youtube de l’Association Central Paulista.

C’est la loi
Dimanche dernier, le 28 août, c’était au tour des habitants de la ville d’Engenheiro Coelho, à l’intérieur de São Paulo, de recevoir la grande mobilisation contre la violence. Environ 550 enfants et adultes, issus des églises adventistes locales d’Engenheiro Coelho, ont participé à la marche dans le centre ville, avec la distribution de matériel du projet Quebrando o Silêncio et l’alerte à la population.

À la fin du programme, la mairie a annoncé la mise en place du projet Quebrando o Silêncio dans la municipalité. La loi n° 1330/2022 est entrée dans le calendrier officiel de Engenheiro Coelho. Rédigée par la conseillère municipale Flávia Guimarães Lima, la loi vise à prévenir et à réduire la violence contre les enfants, les adolescents, les femmes et les personnes âgées dans la ville.

Selon le maire d’Engenheiro Coelho, Zeedivaldo Alves de Miranda, il s’agit d’une campagne qui vient en aide aux personnes qui souffrent en silence. “Je suis très heureux de ce mouvement car il éveille chez les gens la certitude qu’il existe une alternative pour combattre la violence”, ajoute-t-il.

Il y a encore de l’espoir

En 2019, Cícera de Oliveira, femme au foyer, a rencontré un enfant qui a souffert d’abus et de maltraitance. Au fil du temps, elle a pris connaissance de nombreux cas de femmes victimes de violences et d’enfants négligés par leur famille dans un quartier pauvre de la ville.

Après avoir participé au projet Quebrando o Silêncio, Cícera et son mari ont décidé de faire quelque chose pour ces personnes. Ils se sont rendus dans le quartier de Parque Laranjeiras pour faire une visite et ont pris les dons collectés dans d’autres églises adventistes. Après être rentrés chez eux, Cícera et son mari ont réfléchi à ce que serait la présence d’une église adventiste. Ce serait un lieu de refuge, où les gens pourraient être hébergés, assistés et où ils connaîtraient surtout l’espoir d’une vie meilleure avec le Christ. Peu après, le groupe adventiste Parque Laranjeiras est né.

Aujourd’hui encore, il existe de tristes situations de violence à l’encontre des femmes et des enfants. Malheureusement, l’enfant que Cícera a rencontré au début est morte à cause des mauvais traitements qu’elle a subis. Mais avant cela, elle a pu être accueillie par le groupe adventiste qui s’y était installé. L’enfant a appris à connaître Jésus et a participé à plusieurs programmes avec d’autres garçons et filles.

Actuellement, le groupe adventiste de Parque Laranjeiras est composé de 50 personnes. Après avoir étudié la Bible, beaucoup ont été baptisés et ont accepté le Christ. Après l’arrivée de l’église adventiste dans la région, les cas de violence ont diminué et le quartier a commencé à connaître des changements au niveau des infrastructures.

Samedi dernier, 27 août, dans le cadre des actions spéciales de Quebrando Silêncio, la psychologue Evellin Rodrigues s’est rendue à l’endroit où se réunit le groupe Parque Laranjeiras. Le professionnel a parlé de l’importance de briser le silence.

La campagne

Vous trouverez de plus amples informations sur la campagne sur le site officiel quebrandoosilencio.org. Il existe des podcasts et d’autres récits de personnes qui ont été touchées par l’initiative au cours des 20 dernières années.


Abonnez-vous au BIA par Telegram.

Recevez les dernières informations sur votre portable sur le canal Telegram @adventisteorg ou flashez ce code QR :

Abonnez-vous au BIA par e-mail. C’est gratuit !

Flashez le code QR ou suivez ce lien puis introduisez votre adresse e-mail. Ensuite, confirmez l’abonnement par e-mail.

Pôle communications

Author Pôle communications

More posts by Pôle communications
Share This

Partagez

Partagez avec vos amis