Skip to main content
InternationalesJeunesse

Congrès de la jeunesse adventiste 2022 à Lahti, Finlande

1er août 2022 | Andreas Mazza | EUD News

Les jeunes adventistes de toute l’Europe auront une fois de plus l’occasion de se réunir à Lahti, en Finlande, pour le Congrès européen de la jeunesse adventiste (AYC22) du 2 au 6 août 2022.

Les congrès de la jeunesse ont une longue histoire sur notre territoire européen. Le premier congrès de la jeunesse a eu lieu à Chemnitz, en Allemagne, en 1928. Depuis, les temps et les réalités ont changé, mais une chose reste la même : l’esprit de joie et de communauté que les jeunes ressentent lorsqu’ils se réunissent en famille.

EUDnews a rencontré Jonatan Tejel, actuel directeur des ministères de la jeunesse de la division intereuropéenne (EUD) et ancien responsable mondial des Éclaireurs à la Conférence générale des adventistes du septième jour.

EUDnews : Jonatan, quand a eu lieu le premier congrès conjoint des jeunes EUD/TED ?

Tejel : Le premier événement que nous avons enregistré dans lequel la TED et l’EUD ont uni leurs forces pour organiser ensemble un congrès de la jeunesse a eu lieu en 1984, à Exeter, au Royaume-Uni. La TED et l’EUD se sont associés dans un congrès européen. Elles ont ensuite poursuivi leur chemin séparément jusqu’en 2004, date à laquelle s’est tenu le premier congrès PAN-EUROPE à Wroclaw, en Pologne. Le thème de ce congrès était « Le temps de l’action », et l’orateur principal du congrès était Gilbert Cangy, directeur du département des ministères de la jeunesse de la Division du Pacifique Sud (SPD). Le thème de ce congrès était « C’est ton tour » et l’orateur principal était Baraka Muganda, directeur du département des ministères de la jeunesse de la Conférence générale. Après Munich, il y a eu Novi Sad, en Serbie, en 2013, et le thème de cette année était « Le pouvoir de l’Un ». Pour ce congrès, il y avait plusieurs intervenants : Gilbert Cangy, David Asscherick, Matthew Gamble, Patrick Johnson, et Dejan Stojkovic.

En 2017, nous avons emmené le Congrès en Espagne, à Valence. Le thème de cette année-là était « Le voyage ». Pour ce congrès, nous avons également eu plusieurs intervenants : Pako Mokgwane, Jeffrey Rosario, Ty Gibson et, comme orateur principal, Sam Leonor. Et maintenant, en août 2022, nous allons à Lahti, en Finlande. Je voudrais mentionner que nous appelons désormais ce congrès : Congrès européen de la jeunesse adventiste.

EUDnews : Quel est son objectif principal ? Quel est le thème de cette année et pourquoi a-t-il été choisi ?

Tejel : Le thème que nous avons choisi pour ce Congrès est « Branchez-vous ». Et nous avons préparé un voyage, pour tous les jeunes, de connexion avec Dieu et les gens autour d’eux, qui commencera le mardi 2 août 2022, et qui, espérons-le, ne se terminera jamais.

La question à se poser est la suivante : êtes-vous branché à quelque chose ? Nous vivons à une époque où nous avons plus de câbles pour recharger les appareils dans notre maison que toute autre chose à laquelle vous pouvez penser. Nous veillons toujours à ce que nos appareils ne soient pas à court de batterie. Nous devons transposer cette réalité dans le domaine spirituel. À partir de mardi soir, avec le thème « Débrancher », David Asscherick nous présentera une série de sujets qui visent à nous aider à trouver notre repos et notre rythme, pour nous connecter véritablement à Dieu. Mercredi, nous aborderons le thème « Brancher et respirer » ; jeudi, « Brancher et servir » ; vendredi soir, « Brancher et partager », et samedi, « Brancher et vivre ».

EUDnews : La Finlande va accueillir ce Congrès. Que peuvent attendre les participants de ce pays et du programme ?

Tejel : La Finlande est un pays très accueillant. Permettez-moi de vous faire part de quelques aspects de la culture finlandaise qui peuvent vous intéresser : Les Finlandais aiment la nature et prennent des mesures énergiques pour protéger leur environnement ; cela a fait de la Finlande l’un des pays les plus propres du monde. Ils pratiquent également beaucoup d’activités physiques. La randonnée, le hockey sur glace, le ski, la natation, la chasse, la voile et le camping sont des activités populaires.

La Finlande est une destination passionnante pour une raison bien précise : les lacs. La Finlande compte un nombre étonnant de lacs, dont le nombre officiel avoisine les 168 000, d’où son surnom de « Pays des mille lacs ».

Mais le sauna est une tout autre histoire. Le sauna joue un rôle à la fois dans les affaires et les interactions sociales. Une invitation à un sauna doit être considérée comme un honneur et un plaisir. Si vous voyagez en Finlande, vous devez faire l’expérience [du] sauna au moins une fois… mais je suis sûr que vous renouvellerez [l’expérience].

En tant qu’organisateurs du congrès, nous essaierons de donner à de nombreux participants la possibilité de faire cette expérience du sauna et l’emplacement du lieu ne pourrait pas être différent, près d’un lac.

EUDnews : Qu’est-ce que le comité d’organisation attend du Congrès ? Combien de personnes, quel type d’environnement et, surtout, quel impact ?

Tejel : Nous souhaitons que chaque jeune profite du Congrès, qu’il soit inspiré par les messages, par les ateliers, par les conversations en petits groupes. Nous prions pour que, tout au long de ce Congrès, chaque personne présente puisse se connecter encore et encore avec Jésus. Tout ce que nous avons préparé est conçu pour équiper et faire grandir leur foi personnelle, pour le service de Dieu et des personnes qui les entourent.

Le dernier chiffre que j’ai obtenu concernant les participants au Congrès est de 2 245 personnes. Avec la situation que nous vivons [ici] en Europe, avec le conflit entre la Russie et l’Ukraine, avec le virus COVID-19 qui frappe encore à nos portes, notre estimation de la participation était plus basse. Mais Dieu nous surprend toujours, et nous avons des chiffres qui sont presque égaux à la plupart des congrès que nous avons eus auparavant.

EUDnews : Quels sont les principaux défis que vous trouvez dans la vie des jeunes d’aujourd’hui et comment le Congrès tente-t-il d’y répondre ?

Tejel : En dehors du thème principal qui abordera un élément clé de la vie de chaque jeune, nous aurons un menu d’ateliers que nous avons divisés en 3 catégories différentes : Créatif, théologique, et Social.

Dans ces ateliers, nous tenterons d’aborder différentes questions pertinentes pour les jeunes d’aujourd’hui. Nous aurons de nombreux ateliers et je ne vais pas tous les partager, mais laissez-moi au moins vous faire part de certains des sujets : les règles de base pour trouver un amour durable, les adventistes et l’environnement, comment avoir une influence positive aujourd’hui, comment faire face à la tristesse et à la crise de foi, comment communiquer efficacement, comment découvrir le pouvoir de la prière, comment se brancher sur un culte créatif, etc.

Ces sujets tentent d’aborder les problèmes qui touchent nos jeunes aujourd’hui. Ces sujets tentent d’aborder les problèmes qui touchent nos jeunes actuellement, comme la pureté sexuelle dans une société où les pressions et les tentations existent, le problème de la solitude, la question de la déconnexion de l’église. Le Congrès tente également de répondre à la question suivante : comment pouvons-nous personnaliser et vivre notre propre foi ? Être créatif dans tout ce que nous faisons dans l’église est très important, de nos jours, pour les jeunes.

Si tu es un jeune membre de l’église, Jésus veut entrer en contact avec toi, mon cher ami ! Tout ce que tu dois faire, c’est ouvrir la porte. « Écoute, je me tiens à la porte et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je prendrai un repas avec lui et lui avec moi. » (Apocalypse 3:20 NFC).

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB
Share This

Partagez

Partagez avec vos amis