Internationales

De l’ultimatum de fermeture au trophée

By 25 novembre 2019 No Comments

Diogo Santos, Mongolia | Adventist World | BIA-ANN

Le 2 octobre 2019 est une date qui restera gravée dans l’histoire de l’éducation adventiste en Mongolie comme l’un des jours les plus mémorables. Ce jour-là, l’établissement scolaire de Tusgal, la seule école missionnaire adventiste de Mongolie, a été choisie comme la meilleure école privée du district de Chingeltei à Oulan-Bator.

Comme l’unique école adventiste en Mongolie, l’école Tusgal joue un rôle important. Elle a ouvert ses portes grâce à la vision audacieuse des dirigeants locaux il y a dix ans. Elle s’est bâti une bonne réputation et un héritage à perpétuer. La direction a indiqué qu’au cours de la dernière décennie, l’équilibre entre les dépenses et la mission a été un défi constant, mais a contribué à la maturité de cet établissement.

En mars 2018, après une longue inspection du gouvernement mongol, un rapport final décevant montre le frileux état de l’école. Il devra répondre aux normes fixées par le gouvernement dans un délai de six mois, faute de quoi elle risquerait de perdre sa licence. Pour répondre à ces exigences gouvernementales, il fallait pratiquement une nouvelle construction, ce qui était loin d’être faisable. En même temps, la direction de l’école rêvait d’un internat pour les enfants mongols.

Grâce au fonds de soutien de l’Église mondiale et à ce que les dirigeants ont appelé « la grâce de Dieu », des rénovations majeures ont pu être entreprises. En septembre 2018, l’école Tusgal a rouvert ses portes à temps pour la rentrée scolaire.

Administrateurs et équipe d’enseignants sont pourtant convaincus que cette institution éducative n’était pas le fruit du hasard. « Nous avons dédié notre terre et notre bâtiment à Dieu, de sorte que l’école appartient au Seigneur », déclarent les responsables.

Au cours de la dernière année, l’équipe enseignante a également entrepris de restaurer l’intérieur du bâtiment scolaire ; des améliorations qui vont au-delà des exigences du gouvernement. « Notre enthousiasme n’était nullement motivé par un gain de quelque nature que ce soit », ont-ils expliqué.

« Ce que nous recherchions c’était la d’être sur la bonne voie malgré nos erreurs et nos succès », ont déclaré les administrateurs. Ne voilà-t-il pas que le 2 octobre 2019, les mêmes représentants du gouvernement qui avaient lancé un ultimatum de six mois menaçant l’école dix-neuf mois plus tôt, ont, à notre grande surprise, nommé Tusgal School comme la meilleure école privée du district parmi les trente autres.

L’école adventiste compte environ 200 élèves inscrits, et les responsables ont l’intention d’inclure des cours de Bible non seulement en classe, mais aussi des études bibliques lors des réunions d’enseignants. Les quelques professeurs et le personnel de soutien issus d’autres confessions religieuses montrent un intérêt pour les enseignements et les doctrines adventistes.

« L’école Tusgal reste elle-même, en reflétant l’image du Christ », conclut la direction.

Traduction : Pedro Torres / Correction : Enide Citté

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply