Internationales

Décès de Johann Hans Heinz

By 7 février 2021 No Comments

01 février 2021 | APD | EUD News

La Faculté Friedensau près de Magdebourg et le Séminaire de Bogenhofen, toutes deux institutions de l’Église adventiste du septième jour, pleurent la mort du Dr Johann (Hans) Heinz (*30.04.1930), décédé le 27 janvier, à Braunau, en Autriche, à l’âge de 91 ans des suites d’une infection par COVID-19.

Hans Heinz est considéré comme le premier grand théologien systématique adventiste germanophone, selon le conseil d’administration du Collège de Friedensau. Il a été professeur de théologie au séminaire de Bogenhofen, en Autriche, de 1957 à 1978 ; professeur de théologie systématique et directeur du séminaire théologique du septième jour de Marienhöhe, à Darmstadt, de 1982 à 1995 ; et professeur invité au collège de Friedensau à partir de 1991. Il a formé plusieurs générations de pasteurs adventistes.

Stefan Höschele, directeur du département de théologie de Friedensau, résume : « Grâce à la combinaison d’un fondement biblique, d’un ancrage dans l’histoire de l’Église et d’une analyse théologique systématique pointue, sa pensée, son enseignement et ses écrits théologiques ont établi dans l’Adventisme germanophone des normes auxquelles aucun successeur ne peut revenir ». Ses principaux domaines de recherche étaient la sotériologie (l’œuvre rédemptrice du Christ), Martin Luther, et l’engagement avec la théologie catholique et le mouvement œcuménique.

Johannes Kovar, directeur de la bibliothèque du séminaire de Bogenhofen, qualifie Heinz de « l’un des plus importants théologiens de l’adventisme germanophone ». Comme aucun autre, il a formé des générations entières de prédicateurs.

En 1990, Hans Heinz a fondé la revue théologique Spes Christiana du Collège de Friedensau. La diffusion totale de ses livres et de ses écrits, avec des traductions dans plus de 20 langues, a atteint des millions de personnes. Selon Höschele, Heinz a choisi les mots de Philipp Jacob Spener « La théologie est une discipline pratique » comme devise de sa vie. Il a combiné sa fidélité à la Bible et à la Proclamation avec une passion pour l’évangélisation. Il considérait que les théologiens et les pasteurs avaient pour mission de soutenir les personnes dans les situations limites de leur vie et de les appeler à suivre Jésus. Jusqu’à la fin, il a travaillé sur des questions théologiques et a partagé avec plaisir ses connaissances. Hans Heinz a pris sa retraite en 1995 et a vécu avec sa femme à Braunau am Inn, en Autriche.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply