Internationales

Deuil aux îles Fidji après la noyade d’un jeune dirigeant lors d’un camp d’Explorateurs

By octobre 15, 2020 No Comments

Le 6 octobre 2020 | Sydney, Australie | Jarrod Stackelroth d’Adventist Record | DIA

Le 24 septembre dernier, des centaines d’adventistes du septième jour et d’amis de partout sur les îles Fidji ont rempli le Centre Girmit de Lautoka pour célébrer la vie d’un jeune homme qui était connu dans toute la région du Pacifique pour son sourire et sa passion pour l’évangélisation numérique.

Petero Navosailagi, Pete pour les intimes, est mort, probablement noyé, tôt le dimanche 20 septembre dernier lors d’un camp d’Explorateurs, la veille de son 32e anniversaire.

Petero Navosailagi. Une photo d’Adventist Record.

Originaire de Lautoka, M. Navosailagi travaillait au bureau de l’Union de mission transpacifique (TPUM pour Trans-Pacific Union Mission) de Suva depuis 2015 comme agent des communications. Il était aussi technicien, photographe et concepteur graphique, ayant d’ailleurs contribué à la conception de l’image et de l’identité adventistes de la TPUM.

Et en plus de son travail à la TPUM, il participait activement aux activités de son église locale de Waiyavi, à Lautoka, et du Centre d’évangélisation Pacific Tertiary de Suva. Il servait également à titre de conseiller pour le département de Jeunesse de la Mission de Fidji, dont le compte Facebook affiche le témoignage suivant : « Pete était incroyablement talentueux et important pour le département et plus encore pour l’Église de Fidji, de toute la région et bien au-delà. Il nous a laissé de merveilleux souvenirs, notamment de son zèle et de sa passion pour la mission du salut des âmes pour Jésus. »

Pour témoigner de l’aide qu’il a offerte à d’autres pays de la TPUM pour améliorer leur évangélisation numérique, plus de 800 personnes ont écouté le service funèbre en ligne d’endroits comme les îles Salomon, le Vanuatu et les Tonga. Des chants offerts par différents groupes, des hommages de ceux qui le connaissaient ainsi qu’un message du pasteur Maveni Kaufononga, président de la TPUM, y ont été présentés.

« L’équipe conseillère au ministère de la Jeunesse dont tu étais un membre dynamique te dit au revoir pour un peu de temps, frère Pete Navosailagi », ont témoigné les dirigeants des églises de la région. Une photo d’Adventist Record.

Ses collègues ont rendu hommage à sa soif d’apprendre et de partager, à sa volonté d’aider les autres et à sa passion pour la propagation de l’Évangile.

Le pasteur Kaufononga l’a décrit comme « un chrétien engagé et un jeune dynamique.

« L’influence qu’il a eue sur de nombreuses vies a été soulignée par un service funèbre bondé à Lautoka et lors d’une cérémonie commémorative tout aussi peuplée dans son église locale de Suva.

« Il se passionnait pour la multiplication des disciples en ligne. Il avait commencé à instruire des jeunes sur l’utilisation des médias à des fins d’évangélisation (partout dans la région du Pacifique) et avait aménagé une plateforme dans ce même but. Enfin, par son travail de graphiste, il a laissé son empreinte un peu partout dans la région, sur les enseignes d’église, les uniformes, les bannières et les cartes de visite.

« Son dernier témoignage aux dirigeants des Explorateurs lors de ce dernier sabbat : “La famille de l’église est ma famille.” Il était persuadé que sa famille d’église serait sa famille pour toujours. Nous sommes impatients d’être tous réunis lorsque Jésus reviendra pour réclamer ceux qui lui appartiennent. »

Petero Navosailagi laisse dans le deuil sa mère, Adi Ateca Vokili, et ses cinq frères et sœurs.


Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply