Internationales

En Ecosse, les dirigeants sont invités à agir extraordinairement pour Dieu

By 29 février 2020 No Comments

Le responsable de la formation au discipulat pour la Scandinavie dans la Division Trans-Européenne, Simon Martin, a déclaré que la nourriture peut être un excellent moyen d’établir le contact avec les autres et de faire preuve d’empathie envers eux. [Photos : Wallace Hakima / Jimmy Botha]

19 Février 2020 | Jimmy Botha, Division Trans-Européenne | DIA

« Vous devez être brave pour faire quelque chose d’extraordinaire pour Dieu, » a déclaré Simon Martin, responsable de la formation au discipulat pour la Scandinavie dans la Division Trans-Européenne (TED). Il s’adressait à 77 dirigeants d’église écossais à l’église adventiste du septième jour de Crieff lors d’une journée annuelle de formation au leadership le 26 janvier 2020.

Simon Martin a raconté comment, en tant que jeune pasteur, il s’est retrouvé à suivre un autre pasteur qui n’avait peur de parler à personne. Pour certains, il est facile de parler à n’importe qui, et donc beaucoup de gens ont tendance à penser que l’exercice du ministère devrait être facile. Pour d’autres, parler à des étrangers est un véritable défi, et pour eux, le ministère peut être quelque chose d’intimidant.

L’apprentissage de certains principes d’empathie et de leadership peut faire une grande différence dans la façon dont on aborde une situation dans laquelle il s’agit d’aider un étranger, a déclaré Simon Martin. Trouver quelque chose que vous avez en commun avec l’autre personne est souvent un moyen sûr d’entamer une conversation.

Patrick Johnson, de la Division Trans-Européenne, s’est concentré sur les besoins des anciens et des diacres de l’église locale dans le cadre du programme annuel de formation au leadership à Crieff, en Écosse, le 26 janvier 2020. [Photos : Wallace Hakima / Jimmy Botha]

« Il y a une chose dont tous les humains ont besoin, c’est la nourriture, » a dit Simon Martin. « Manger avec quelqu’un est une façon positive d’exercer le ministère. »

La nourriture a joué un rôle important dans certains des ministères auxquels Simon a participé et, a-t-il déclaré, elle s’est toujours révélée être un bon antidote contre la peur.

Lors de la journée annuelle de formation au leadership chaque année, les participants se divisent en petits groupes après la séance plénière du matin. Cette année, la formation a mis l’accent sur les anciens, les diacres et les diaconesses, les secrétaires, les trésoriers, les responsables des ministères des enfants, les directeurs de jeunesse et des Éclaireurs, la communication et l’École du Sabbat.

Patrick Johnson était le deuxième intervenant invité de la TED. « La présence du Saint-Esprit dans la vie de ceux qui dirigent est essentielle pour que cette œuvre soit achevée, » a-t-il déclaré lors de sa dévotion matinale. Son message était clair : si l’église veut accomplir beaucoup, nous devons demander au Saint-Esprit de nous diriger, travailler dur dans nos églises locales pour impliquer tout le monde et être brave dans notre manière de penser et notre approche des nouveaux défis.

Une partie du groupe de 77 dirigeants d’église adventistes du septième jour qui ont assisté à la formation annuelle sur le leadership à l’église adventiste de Crieff à Crieff, en Écosse, le 26 janvier 2020. [Photos : Wallace Hakima / Jimmy Botha]

En plus de diriger la dévotion du matin, Patrick Johnson a dispensé une formation aux anciens et aux diacres.

« Les diacres sont un groupe souvent négligé, livré à lui-même pour qu’il se forme sur le tas, » a-t-il déclaré. « C’est bien, mais il est vraiment utile de fournir du matériel pratique pour répondre à leurs attentes. »

« La formation au leadership qui se déroule ainsi sur une base annuelle sert à organiser les églises locales de telle sorte qu’elles continuent à améliorer les compétences de leurs dirigeants locaux tout au long de l’année, » a déclaré Paul Tompkins, président de la Mission Écossaise.

Paul Tompkins a souligné que bien que la Mission Écossaise ait connu une croissance constante au cours de la dernière décennie et au-delà, le travail est loin d’être achevé. « Les dirigeants et les membres ont la responsabilité de poursuivre la tendance et de proclamer le message de l’évangile au reste de l’Écosse, » a-t-il déclaré.

La version originale de ce récit a été publiée sur le site d’informationsde la Division Trans-Européenne.

Traduction: Patrick Luciathe

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply