ADRAInternationales

En Haïti, 12 adventistes décédés, l’hôpital de l’Église fonctionne au-dessus de ses capacités

By 3 septembre 2021 septembre 17th, 2021 No Comments

Quelques personnes regardent ce qui reste d’une église adventiste dans la péninsule sud d’Haïti après qu’un séisme de magnitude 7,2 ait frappé la région le samedi 14 août 2021. Confirmation a été donnée du décès de douze membres d’église, des dizaines d’autres sont portés disparus, et plusieurs églises et écoles sont détruites et/ou endommagées. De nombreux membres d’église ont été blessés et se retrouvent sans abri, tandis que le nombre de morts dans le pays a dépassé les 1400. [Photo : Union Haïtienne]

17 août 2021 | Port-au-Prince, Haïti, États-Unis | Libna Stevens | DIA

Plus de 1400 décès ont été recensés après qu’un séisme de magnitude 7,2 ait frappé samedi la péninsule sud d’Haïti. Aujourd’hui, les dirigeants adventistes du septième jour ont confirmé que 12 membres d’église faisaient partie de ces victimes.

« Je suis submergé de tristesse par tous les rapports et les photos envoyés par nos dirigeants d’église dans le territoire de la mission du sud », a déclaré le pasteur Pierre Caporal, président de l’Église adventiste en Haïti. « Nous ne savons pas où se trouvent beaucoup de nos membres, car il y a des routes non praticables et des villes non accessibles à cause des énormes dégâts causés par le tremblement de terre. »

Des membres toujours portés disparus

Pasteur Caporal, qui surveille la situation depuis Port-au-Prince, a déclaré que le nombre de victimes continue d’augmenter.

« Jusqu’ici, nous savons que 21 membres ont été blessés et que 20 maisons de membres ont été détruites, » a-t-il déclaré. Les dirigeants de l’église attendent toujours les dernières nouvelles en provenance des zones les plus impraticables et ont créé un comité spécial chargé de déterminer les besoins les plus urgents au sein de la communauté de l’église.

Cinq églises adventistes ont été détruites et sept autres ont été partiellement endommagées, a indiqué pasteur Caporal. Six écoles ont également été endommagées.

« Les gens ont encore très peur, car des répliques ont été ressenties après le séisme de samedi, » a dit pasteur Caporal. « Beaucoup craignent un tsunami. »

Il est difficile d’oublier la destruction causée par le tremblement de terre de 2010 qui a frappé Port-au-Prince, faisant plus de 200000 morts, a-t-il dit. Maintenant, avec la Tempête Tropicale Grace apportant de fortes pluies sur l’île, « l’effet des catastrophes est très présent dans l’esprit de nombreuses personnes. »

ADRA Haïti s’est rendu sur le terrain pour évaluer les besoins les plus urgents de la communauté quelques heures après le séisme, a déclaré pasteur Caporal.

Une équipe de médecins et d’infirmiers ainsi qu’une partie du personnel de l’hôpital adventiste, ont été envoyés par le bureau de l’union aux Cayes, une ville côtière de la péninsule sud durement touchée par le tremblement de terre, afin d’évaluer la situation et d’aider les personnes les plus nécessiteuses, a déclaré pasteur Caporal. « Nous continuerons de surveiller et de faire en sorte d’apporter une assistance à nos membres qui sont touchés. »

L’hôpital adventiste offre des soins 24 heures sur 24

L’Hôpital Adventiste d’Haïti, qui se trouve à Diquini, à Carrefour, à Port-au-Prince, a vu des patients arriver sans interruption depuis 17h00 le 14 août, a déclaré Dr Scott Nelson, médecin-chef et chirurgien orthopédiste à l’Hôpital Adventiste d’Haïti. « Depuis samedi après-midi, nous avons commencé à opérer et pendant toute la nuit, toute la journée de dimanche et toute la journée de lundi, » a dit Dr Nelson. Les patients affluent à l’hôpital et occupent les 22 lits supplémentaires installés dans le nouveau service qui était en cours de rénovation. « Certains patients ont été placés sur le sol, d’autres à l’extérieur alors même que nous sommes frappés par une tempête tropicale. »

Des patients blessés suite au récent tremblement de terre sont triés à l’hôpital adventiste d’Haïti pour un traitement médical supplémentaire. [Photo : avec l’aimable autorisation de Scott Nelson]

La grande majorité des patients ont besoin de chirurgie orthopédique et des patients continuent d’être envoyés à l’hôpital pour une intervention chirurgicale, a expliqué Dr Scott. « Une patiente est arrivée des Cayes après qu’elle se soit précipitée hors du bâtiment quand il a commencé à s’effondrer, l’homme qui s’échappait à côté d’elle ne s’en est pas sorti, » a-t-il déclaré. « Elle est venue nous voir avec des fractures du fémur aux deux jambes et nous avons pu l’opérer. Cela s’est bien passé et demain elle pourra se lever. »

L’hôpital a installé six tentes à l’extérieur pour faciliter le flux de patients blessés, a déclaré Jere Chrispens, administrateur de l’Hôpital Adventiste d’Haïti. « Notre hôpital est unique en ce qui concerne la chirurgie traumatologique et demeure concentré sur nos patients qui peuvent entrer, sortir ou être en convalescence, » a dit Jere Chrispens. De nombreux hôpitaux de la région nous envoient des patients pour une intervention chirurgicale en échange de soins postopératoires, a-t-il ajouté.

« Nos équipes chirurgicales travaillent 16 à 20 heures par jour dans chacune des trois salles d’opération de l’hôpital, » a déclaré Jere Chrispens. « Cela peut durer des semaines. »

Travailler 50 pour cent au-dessus de nos capacités

Cinq membres du personnel médical de l’Université de Loma Linda et d’autres régions des États-Unis arriveront en Haïti pendant la semaine pour soulager le personnel médical qui travaille sans relâche, d’après ce qu’a indiqué Jere Chrispens. De plus, environ 10 à 12 bénévoles des églises locales apportent leur aide à la cuisine et dans les services de blanchisserie, a-t-il déclaré.

« Notre hôpital fonctionne 50 pourcents au-dessus de sa capacité, » a dit Jere Chrispens. L’hôpital dispose normalement de 50 lits disponibles, 36 pour les adultes et 14 pour la pédiatrie, mais avec le nombre croissant de patients, l’hôpital fait de la place pour 60 à 65 lits pour les soins aux adultes, a-t-il ajouté.

Une équipe de l’Université de Loma Linda continuera de coordonner l’arrivée de personnel médical qui apportera son aide dans les interventions chirurgicales dans les semaines à venir, a indiqué Jere Chrispens. De plus, des fournitures médicales seront expédiées à l’hôpital au cours des prochains jours. « Nous travaillons à combiner nos efforts avec l’union, l’hôpital et ADRA Haïti pour aider ces victimes, » a-t-il déclaré.

Un personnel hospitalier mieux formé pour faire face à la crise

Le nombre de victimes blessées n’est pas comparable à l’afflux de patients qui a submergé l’hôpital il y a 11 ans, a déclaré Jere Chrispens, mais l’hôpital, qui compte 200 employés, travaille dur pour soigner les victimes blessées, même les cas d’urgence des patients ambulatoires réguliers que l’on reçoit tous les jours.

« Les blessures que nous voyons ne nous sont pas étrangères, car nous avons beaucoup d’expérience depuis 11 ans, » a déclaré Dr Nelson, qui a effectué des centaines d’actes de chirurgie orthopédique depuis 2010. La différence est que l’hôpital et le personnel sont beaucoup mieux préparés à faire face à cette crise et ils font une grande différence auprès des personnes touchées par cette catastrophe. » L’hôpital s’est engagé dans les soins de longue durée, tels que la rééducation et les opérations supplémentaires, a-t-il ajouté.

« C’est un privilège pour nous d’être ici et de prendre soin de ces personnes extraordinaires, » a déclaré Dr Nelson. « C’est merveilleux de pouvoir être témoins de la guérison qui vient d’en haut et de voir nos patients commencer déjà à se lever et à se déplacer après avoir subi des opérations majeures. »

Les membres doivent rester vigilants

Le récent tremblement de terre est un rappel de ce que la Bible dit à propos de la fin des temps, a déclaré pasteur Caporal.

« Nous sommes confrontés à de nombreuses difficultés, mais nous devons fixer nos yeux sur Jésus, car nous savons que tous ces événements sont des signes se produisant dans le monde et indiquant qu’il vient très bientôt, » a déclaré pasteur Caporal, qui fait résonner ce message quotidiennement dans les réunions, auprès des dirigeants, des membres, et des habitants de la communauté, sur Radio Esperance, la station de l’Église. « Alors que nous apportons réconfort et aide, nous voulons que les gens sachent qu’il nous faut être alertes et vigilants en cette période car notre délivrance est très proche, » a dit pasteur Caporal.


Traduction : Patrick Luciathe

Formulaire de l’association ADRA France. Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entré en application le 25 mai 2018, les données à caractère personnel recueillies dans le cadre du présent formulaire peuvent faire l’objet d’un traitement informatisé par notre société.
Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply