Actualités Religieuses

Iran : Ebrahim Firouzi ne craint pas la prison

By 22 février 2021 No Comments

19 février 2021 | Article 18 | Portes Ouvertes 

Ebrahim Firouzi, 34 ans, aura passé sa jeunesse en prison et en exil. Sans sa foi en Christ, il aurait sans doute renoncé. Dans le collimateur des services secrets iraniens depuis 10 ans à cause de Jésus, il préfère obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. Il a passé les 15 derniers mois en exil dans une région reculée et il risque encore trois ans de prison, mais peu lui importe. Il «n’a pas peur d’être renvoyé en prison pour avoir dit la vérité» ou pour s’être battu pour la justice

Pour que la vérité soit connue

Le 7 février dernier, Ebrahim a reçu une convocation au bureau du procureur. Motif: «propagande contre la République islamique en faveur de groupes hostiles». Cette convocation semble liée à la publication de six vidéos dans lesquelles Ebrahim se plaignait des violations répétées de ses droits (confiscation de ses téléphones, de ses ordinateurs et de ses manuels de théologie, sans lesquels il ne peut plus étudier): «J’ai décidé de publier ces vidéos pour que la vérité soit connue. Ma prière est que les autorités pratiquent la vraie justice», explique-t-il.

Quelle que soit l’issue de l’audience, la foi d’Ebrahim est plus forte que la peur des châtiments humains:

«La puissance de l’amour du Christ pour nous est telle qu’aucun pouvoir ne peut nous détourner de ce que nous croyons. Ils peuvent nous faire du mal [physiquement], mais ils ne peuvent pas faire de mal à notre âme.»

7 ans en prison

Ebrahim a été arrêté pour la première fois en 2011 sur ordre du ministère iranien du renseignement. Il n’avait que 24 ans… Depuis, il a passé près de sept ans en prison. Même si aucune nouvelle charge ne devait être portée contre lui, sa peine de deux ans d’exil qui a commencé en 2019 ne devrait pas se terminer avant octobre 2022. En effet, sa sanction initiale avait été prolongée de 11 mois en raison d’un congé «non autorisé».

Malgré les injustices dont il est victime, Ibrahim prêche l’apaisement: «L’Église iranienne n’a jamais cherché la guerre avec le gouvernement. Nous sommes des croyants en Jésus-Christ le Seigneur et, selon le message de la Bible, nous voulons vivre une vie tranquille dans le respect des lois.»

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply