Skip to main content
CommunicationsInternationales

La radio publique nationale aux États-Unis présente le travail d’un camp adventiste au Canada

By 22 décembre 2021No Comments

22 décembre 2021 | États-Unis | Marcos Paseggi | Adventist Review

Aux États-Unis, la radio publique nationale (National Public Radio – NPR) a récemment présenté le travail de Camp Hope (Le camp d’espoir), un camp adventiste du septième jour situé en Colombie-Britannique, au Canada. Le camp s’est retrouvé sous les feux de la rampe en 2021, alors que la région subissait une série de catastrophes naturelles, notamment des feux de forêt et des inondations importantes.

Le reportage de NPR faisait partie de son programme Morning Edition du 8 décembre 2021. Animé par Steve Inskeep et avec la journaliste Emma Jacobs sur le terrain, le reportage de six minutes a fait part de ce qui s’est passé et de ce que le camp géré par les adventistes a fait et continue de faire pour soutenir ceux qui ont fui les incendies et les inondations.

Un été troublé

M. Inskeep explique que la province de la Colombie-Britannique a connu des températures record pendant l’été, qui sont responsables de centaines de décès. Puis, en novembre, l’équivalent d’un mois de pluie est tombé dans la région en deux jours seulement.

Mme Jacobs a notamment interviewé Dave et Doreen Crozier, qui ont réussi à s’échapper de justesse. Les survivants ont déclaré qu’ils sont encore sous le choc en raison de la soudaineté et de la rapidité de l’incendie.

« Je vois [ma femme] se précipiter dehors avec un chat et un panier, et il était trop tard pour récupérer ses autres biens. Le feu avait déjà englouti la maison », a déclaré Dave Crozier.

M. Jacobs a raconté le parcours du couple à partir de ce moment-là. « Les Crozier sont restés avec chacun de leurs enfants pendant quelques semaines avant d’apprendre que le Camp Hope, qui est géré par l’Église adventiste du septième jour, avait annulé ses réservations d’été pour héberger les résidents de Lytton. Eux et leur chat sont toujours là des mois plus tard », a déclaré Mme Jacobs.

« Dieu merci, nous sommes là », a déclaré Doreen à NPR. Dave a ajouté : « Cela a été notre grand sauvetage dans l’obscurité ».

Une autre catastrophe

Selon M. Jacobs, les personnes déplacées se sont récemment retrouvées à aider d’autres victimes d’une catastrophe naturelle. En novembre, des pluies torrentielles ont provoqué des glissements de terrain sur l’autoroute qui passe devant le camp, ce qui a piégé des dizaines de véhicules tard un dimanche soir. Elle raconte que les Crozier et un membre du personnel du camp sont descendus le matin pour frapper aux fenêtres des voitures et inviter les passagers à entrer dans le camp pour manger et se réchauffer.

Dave Crozier se souvient : « On pouvait voir le stress sur le visage des gens qui avaient dormi avec leurs enfants dans la rue….. C’était assez effrayant de les voir dans cet état. »

Jacobs a spécifiquement mentionné la détresse de Samantha Brownlee, une femme qui a passé une nuit froide dans la voiture avec ses enfants, âgés de sept et presque deux ans.

« Cette merveilleuse personne, Karen, m’a repérée au milieu de la salle à manger, alors que je prenais des Cheerios pour les garçons », a déclaré Mme Brownlee. « Et elle me dit : “Vous avez besoin de couches ?”. Et je pense que mes yeux ont dû prendre trois tailles. »

Evy Conner, membre du personnel du Camp Hope, rapporte qu’après cette terrible nuit de novembre, les installations ont accueilli 271 voyageurs bloqués, car il a fallu plusieurs jours aux équipes pour dégager l’autoroute.

« Nous avons installé des lits dans l’auditorium », a déclaré Evy Conner. « Nous avions une tonne de matelas que nous avons ramenés de nos cabanes….. Et puis ils ont trouvé tous les coins et recoins. Je trouve encore des matelas dans des endroits où je n’aurais jamais imaginé qu’ils puissent se trouver. »

Sans accès routier, a rapporté M. Jacobs, la nourriture a finalement dû être acheminée par hélicoptère pour tous les visiteurs inattendus. La famille de Brownlee a pu louer un hélicoptère pour les faire sortir au bout de quelques jours. « J’ai parlé à plusieurs reprises avec le directeur de Camp Hope », a déclaré M. Brownledd, « pour essayer de lui demander comment nous pouvons lui apporter notre soutien. Quels sont vos projets pour Noël ? »

Le directeur de Camp Hope, Bill Gerber, a déclaré que de nombreux évacués n’ont pas de date de départ. Et ils s’attendent simplement à ce que la situation empire à l’avenir.

« Ces étés super chauds et super secs en [Colombie-Britannique], c’est juste, par essence, une poudrière. Nous avons tellement de terres forestières », explique Gerber. « Jusqu’à présent, nous avons toujours pensé que c’était une bénédiction d’avoir nos rivières et nos ruisseaux et nos lacs et nos forêts et notre approvisionnement en bois dans la beauté, dans la beauté naturelle et sauvage et toutes les montagnes. Mais tout d’un coup, je ne sais pas », a-t-il ajouté.

À propos de National Public Radio (NPR)

NPR est une organisation médiatique américaine à but non lucratif, financée par des fonds privés et publics, dont le siège est situé à Washington D.C. et à Culver City, en Californie, aux États-Unis. Elle a été créée par une loi du Congrès, et la plupart de ses stations membres appartiennent à des entités gouvernementales (souvent des universités publiques). Elle fait office de syndicateur national pour un réseau de plus de 1 000 stations de radio publiques à travers le pays. La NPR produit et distribue des informations et des programmes culturels.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB
Share This

Partagez

Partagez avec vos amis