CoronavirusInternationalesSanté

La variante Delta COVID-19 soulève des questions. Voici ce que nos experts ont à dire

By 14 juillet 2021 No Comments

4 juillet 2021 | Sheann Brandon | Loma Linda University Health | ANN

Tout au long de la pandémie de COVID-19, des mutations et des variantes du coronavirus se sont développées et ont émergé dans le monde entier, selon les Centers for Disease Control and Prevention.

La variante Delta, en particulier, a suscité davantage de questions et d’inquiétudes dans le pays. Selon le docteur Adrian Cotton, chef des opérations médicales de l’hôpital universitaire de Loma Linda, la variante Delta est la troisième souche la plus répandue en Californie au 28 juin.

« Le virus à l’origine de la COVID-19 a tendance à muter, comme tous les virus », explique Mme Cotton. « Une fois qu’il a compris comment un hôte se protège, il essaie alors de changer ».

Les vaccins Moderna et Pfizer contre la COVID-19 se révèlent tous deux efficaces contre cette variante jusqu’à présent, indique Cotton. « Une étude récente portant sur le vaccin Pfizer a montré qu’il était efficace à environ 88 % contre la variante Delta et les symptômes de la COVID causés par cette variante », dit-il. « Le vaccin s’est également avéré efficace à 96 % pour éviter que les personnes touchées ne soient hospitalisées.  »

Selon M. Cotton, la souche Delta, qui a été observée principalement en Inde, est en train de se répandre dans le monde entier. « On pense qu’elle est un peu plus infectieuse que les souches précédentes, ce qui signifie qu’elle se transmettra entre les individus plus rapidement que certaines des souches précédentes que nous avons vues », dit-il.

Le California Department of Public Health (CDPH) a relevé la classification de la variante Delta au début du mois de juin, la faisant passer de « variante d’intérêt » à « variante préoccupante », en précisant que les variantes qui semblent plus contagieuses ou plus susceptibles d’avoir un impact plus important sur la maladie ou la réponse au vaccin sont étiquetées comme variante préoccupante.

Au 23 juin, le CDPH surveille six variantes d’intérêt et six variantes préoccupantes dans l’État.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply