Skip to main content
Actualités Religieuses

Le déplacement du plancher océanique correspond aux prédictions de la création.

10 juillet 2022 | Tim Clarey | ICR

Les scientifiques de l’évolution ont récemment déterminé que l’expansion des fonds marins s’est ralentie.(1) Et ils ne sont pas exactement sûrs de la raison. Cependant, ce n’est pas une surprise pour les géologues du déluge. C’est exactement ce que nous avions prédit.(2,3,4)

Des scientifiques de l’université de Brown et de l’université de Californie à Santa Barbara ont examiné les vitesses d’étalement de 18 dorsales océaniques différentes.(1) En étudiant l’enregistrement magnétique des fonds marins, l’équipe a calculé les vitesses d’étalement pour les 19 derniers millions d’années, en temps évolutif.1 Ces âges correspondent à la fin de la mégaséquence Tejas, que nous interprétons comme ayant eu lieu pendant la phase de retrait tardif du Déluge, il y a environ 4 500 ans.(2)

Selon les scientifiques conventionnels,

Le plancher océanique est détruit dans les zones de subduction, où la croûte océanique glisse sous les continents et s’enfonce à nouveau dans le manteau, et est reforgé au niveau des crêtes d’expansion du plancher océanique… L’enregistrement magnétique de la croûte suit ce schéma, produisant des bandes identifiables chaque fois que le champ magnétique de la Terre s’inverse.(5)

Il est intéressant de noter que les spécialistes de l’évolution ont constaté que les taux d’étalement ont d’abord chuté il y a 15-16 millions d’années, au cours de l’évolution. Ils ont ensuite constaté que les taux ont à nouveau chuté de 35 % il y a 5 à 6 millions d’années (6).

Dans une étude antérieure sans rapport, des scientifiques conventionnels ont découvert que le taux de subduction à Bornéo s’est arrêté à peu près au même moment. Ils ont déclaré : “Il y a 5 millions d’années [Pliocène ou Cénozoïque supérieur], la subduction s’est arrêtée le long de la marge orientale de Sabah [Bornéo] pour des raisons que nous ne comprenons pas complètement “(7).

Grâce aux données satellitaires, nous pouvons mesurer la vitesse à laquelle les plaques se déplacent encore aujourd’hui. La plupart ne se déplacent que de quelques centimètres par an. Cependant, de nombreux géologues créationnistes pensent que les plaques ont bougé beaucoup plus rapidement pendant l’année du Déluge, à des vitesses de plusieurs mètres par seconde. Les modèles informatiques complexes du Dr John Baumgardner ont montré que ce type de mouvement est possible et probable pendant l’année du Déluge.3,4 Ces découvertes ont conduit à une théorie complètement nouvelle appelée la tectonique catastrophique des plaques.(8)

Baumgardner a également émis l’hypothèse que le mouvement des plaques était contrôlé par le contraste de haute densité entre la lithosphère océanique originale “plus lourde” d’avant le Déluge(9) et la nouvelle lithosphère océanique “plus légère” créée pendant le Déluge (formée au niveau des dorsales océaniques).(4) Selon lui, la consommation du matériau plus ancien et plus dense aurait continué jusqu’à ce que les plaques océaniques originales soient complètement consommées par la subduction. À ce moment-là, le mouvement des plaques se serait arrêté brusquement parce qu’elles ne pouvaient plus subduire la croûte plus récente et plus légère.(4)

Est-ce la raison pour laquelle la propagation des fonds marins à l’échelle mondiale a ralenti de façon spectaculaire ? Et est-ce la raison pour laquelle la subduction a cessé à Bornéo à peu près au même moment ? Cela semble très probable.

En outre, le moment où s’est produit le changement de vitesse le plus intense correspond exactement aux prévisions des géologues du Déluge. Le plus grand ralentissement des taux d’étalement et de subduction coïncide avec le Pliocène précoce (dernière mégaséquence de Texas) lorsque la plupart des plaques du monde se sont également presque arrêtées. C’est également à ce moment-là que l’on constate que le Déluge s’est presque entièrement écoulé des continents, créant ainsi la limite du Déluge du Cénozoïque supérieur.(2)

Malheureusement, la plupart des géologues évolutionnistes rejettent l’idée d’un mouvement rapide des plaques dans le passé. Ils refusent d’envisager une subduction galopante parce qu’elle suggère une catastrophe mondiale comme celle décrite dans la Genèse. Il est regrettable que le monde séculier ait été si volontairement aveuglé par la vérité du déluge mondial. Il explique une grande partie de ce que nous observons.

Références

1. Dalton, C.A., et al. 2022. Evidence for a global slowdown in seafloor spreading since 15 Ma. Geophysical Research Letters. 49 (6). e2022GL097937.
2. Clarey, T. 2020. Carved in Stone: Geological Evidence of the Worldwide Flood. Dallas, TX: Institute for Creation Research.
3. Baumgardner, J. 2016. Numerical Modeling of the Large-Scale Erosion, Sediment Transport, and Deposition Processes of the Genesis Flood. Answers Research Journal. 9:1-24.
4. Baumgardner, J. 1994. Runaway Subduction as the Driving Mechanism for the Genesis Flood. In Proceedings of the Third International Conference on Creationism. R. Walsh, ed. Pittsburgh, PA: Creation Science Fellowship Inc., 63-75.
5. American Geophysical Union. 2022. Seafloor spreading has been slowing down. Posted at Science Daily. April 14, 2022, accessed May 5, 2022.
6. These inflated dates are based on faulty assumptions involving radioactive dating methods.
7. Pilia, S. et al. 2019. The fate of Borneo’s plunging tectonic plates. EOS. 100 (10): 18-23.
8. Austin, S.A., J. R. Baumgardner, D. R. Humphreys, A. A. Snelling, L. Vardiman, and K. P. Wise. 1994. Catastrophic plate tectonics: a global Flood model of earth history. In Proceedings of the Third International Conference on Creationism. Walsh, R. E., ed. Pittsburgh, PA: Creation Science Fellowship, 609-621.
9. Lithosphere is composed of the Earth’s crust, whether oceanic or continental, and the uppermost mantle. It extends down to about 60 miles in the earth and is synonymous with a tectonic plate.
10. Baumgardner, J. 2005. Recent Rapid Uplift of Today’s Mountains. Acts & Facts. 34 (3).


Abonnez-vous au BIA par Telegram.

Recevez les dernières informations sur votre portable sur le canal Telegram @adventisteorg ou flashez ce code :

Abonnez-vous au BIA par e-mail. C’est gratuit !

Flashez le code ou suivez ce lien puis introduisez votre adresse e-mail. Ensuite, confirmez l’abonnement par e-mail.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB
Share This

Partagez

Partagez avec vos amis