Internationales

Le Premier ministre de la Papouasie-Nouvelle-Guinée ouvre la réunion administrative des adventistes

By 4 février 2021 No Comments

Jarrod Stackelroth, Adventist Record | Adventist World Février 2021 

Lors de l’ouverture de la 16e réunion administrative de l’Union des missions de la Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNGUM), James Marape, premier ministre de la Papouasie-Nouvelle-Gui- née (PNG), a profité de son allocution pour lancer un défi aux adventistes.

« L’Église adventiste ne se développe pas au même rythme que la population de la PNG, a-t-il dit. Vous devriez viser à atteindre 1 million de membres d’ici la fin du prochain mandat de cinq ans ! »

Bien que James Marape, lui-même adventiste, n’ait pu assister en personne au programme d’ouverture le 29 novembre 2020, lequel a été diffusé en direct sur Facebook, il a partagé avec les participants Romains 8.28 – son verset préféré – puis leur a rappelé que Dieu est aux commandes et sait ce qui est le mieux pour tous, collectivement et individuellement.

James Marape n’a pas la possibilité d’influencer la stratégie de l’Église adventiste ; cependant, son discours – un moment fort de la première journée de la réunion administrative – a semblé inspirer les délégués. Alors que les administrateurs de l’Église, nouvellement élus, prennent le relais, le premier ministre a encouragé l’Église adventiste en PNG pendant cette période. En même temps, il a félicité ceux qui les ont précédés.

Une grande partie du programme d’ouverture a été consacrée à la présentation de la nouvelle équipe administrative, composée de Malachi Yani (président de la PNGUM) et de Leonard Sumatau (secrétaire), ainsi qu’aux remerciements à l’équipe sortante, soit Kepsie Elodo et Henry Monape. Tous les quatre ont prononcé un discours.

Dans l’auditorium situé sur le campus Lae de l’Université de technologie de la PNG, les délégués se sont joints aux invités internationaux de la Division Pacifique Sud (SPD) lesquels étaient sur Zoom. Les rapports et les cultes de la semaine ont aussi été diffusés en direct sur Facebook afin que les membres de l’Église et ceux de la région du Pacifique puissent suivre la réunion administrative.

Selon les dirigeants de l’Église, un point central de discussion a été la Commission d’enquête de la PNGUM. Les membres de cette commission ont examiné en profondeur la structure missionnaire, la dotation en personnel et le financement afin d’aborder certaines questions et d’aider les missions de la PNGUM à se mobiliser pour réussir sur le terrain. La PNGUM a nommé un comité de consultation composé de Ray Paul et d’Ahu Baliki, pour consulter les missions et l’effectif avant d’ébaucher une recommandation finale.

La PNGUM compte actuellement neuf missions locales et une fédération, alors que le gouvernement n’utilise que quatre provinces pour administrer le pays. L’une des recommandations de l’enquête portait sur l’impact de l’adoption du modèle des quatre unités administratives.

En rapport avec le thème de la session « Jésus revient, impliquez-vous ! », on a fortement insisté dans de nombreuses présentations sur le discipulat et sur « l’Implication totale des membres ».

Nombre de rapports missionnaires ont témoigné de l’efficacité de la méthode Discovery Bible Reading et des petits groupes qui ont été établis cette année, même si les grands rassemblements et un programme d’évangélisation à l’échelle nationale, intitulé « La PNG pour Christ 2020 », ont dû être abandonnés en raison des restrictions dues à la COVID-19.

Peter Roennfeldt, expert en établissement d’églises et auteur, lequel a passé beaucoup de temps au cours des cinq dernières années à diriger des programmes de formation dans toute la PNG, s’est joint à Glenn Townend, président de la SPD, pour les présentations du culte tout au long de la semaine.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply