Skip to main content
ADRAInternationalesUkraine

Les adventistes en Ukraine souffrent, espèrent, aident et prient

4 mai 2022 | APD

« Face aux chars et à l’artillerie qui détruisent les maisons, les civils, les infrastructures et à peu près tout, on pourrait penser que les églises se taisent, se retirent et prient. En réalité, les croyants du monde entier prient. Mais l’Église adventiste du septième jour en Ukraine n’est pas prête à se taire ni à rester inactive », écrit Adventist News Network ANN, sur la base d’une interview du pasteur Stanislav Nosov, responsable de l’Église adventiste du septième jour en Ukraine.

Selon « statista », la guerre d’agression lancée le 24 février par la Russie contre l’Ukraine a entraîné jusqu’au début du mois de mai 5,5 millions de réfugiés dans d’autres pays et, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), 7,7 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays. Il s’agit de la plus grande crise de réfugiés en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

On estime qu’un tiers des adventistes ont été déplacés ou ont fui.

Maksym Krupskyi, directeur de Hope Media Group, centre médiatique des adventistes en Ukraine, et du département des affaires publiques et de la liberté religieuse de la direction de l’Église adventiste en Ukraine, a souligné l’impact de la guerre. « Je ne connais pas les chiffres exacts, mais je suppose que plus de 30 pour cent des membres de notre Église sont des personnes déplacées ou des réfugiés ». Sur un total de 43 307 membres, cela signifie qu’environ 13 000 adventistes ukrainiens ont perdu leur pays ou ont été forcés de le quitter.

Tué par un bombardement alors qu’il allait chercher de l’eau

La direction de l’Église ukrainienne a rapporté à ANN que deux femmes adventistes de Mariupol ont quitté leur abri pour aller chercher de l’eau et « sont tragiquement mortes dans un bombardement ». Jusqu’à présent, sept adventistes ont été tués et 25 blessés par la guerre.

Dans les régions occupées par l’armée russe, la situation d’approvisionnement est précaire.

« Les gens qui vivent dans des zones où il n’y a pas de conflit militaire s’en sortent très bien », a déclaré Nosov. Mais la situation dans les zones occupées est très différente, a-t-il ajouté. « Ces membres de l’Église manquent de nourriture, d’eau et de moyens de se chauffer. C’est une crise humanitaire », a déclaré le responsable de l’Église.

Des bâtiments d’églises adventistes détruits, d’autres servent aux sans-abri

Certains bâtiments d’église ont été détruits. Les bâtiments non endommagés ont servi d’abris pour les sans-abri.

Toutes les écoles adventistes sont fermées — elles proposent des cours en ligne

Sur les 40 bâtiments scolaires appartenant à l’Église adventiste en Ukraine, tous sont désormais fermés et les cours sont proposés en ligne. Le Centre adventiste ukrainien d’enseignement supérieur (UACHE) à Butscha n’aurait subi que des dommages minimes et serait également fermé. Les étudiants et le personnel ont été évacués à temps.

Aide d’urgence et évacuations

L’Église adventiste serait occupée à servir aussi bien ses membres que la société. « Les pasteurs et les responsables aident à évacuer les personnes des zones de combat », rapporte Nosov, « ils fournissent des abris, des médicaments, de la nourriture, des informations et prient pour elles.

Nouvelle routine de service pour les pasteurs

80 pour cent des pasteurs adventistes seraient encore dans le pays. Krupskyi a décrit la nouvelle routine de service des pasteurs adventistes : “Nos partenaires et amis livrent des biens de première nécessité dans les régions occidentales du pays. De là, les pasteurs transportent l’aide dans de petits convois de voitures vers les zones de combat et évacuent les gens en revenant de ces zones”.

Dans le cadre du partenariat entre Hope Channel Ukraine et le bureau de l’Agence adventiste d’aide au développement et aux catastrophes (ADRA) en Roumanie, les personnes déplacées à l’intérieur du pays reçoivent en outre des produits d’hygiène, de la nourriture, de l’eau, des vêtements et des médicaments.

Courage et persévérance

Le courage et la persévérance des membres de l’église sont remarquables, selon Krupskyi. “L’un de nos pasteurs, Mychaylo Prodanyk, est originaire de Tchernihiv, une région au nord de Kiev où les combats ont fait rage. Il aurait été protégé par Dieu lorsqu’une bombe a frappé l’église dans laquelle il se trouvait avec sa famille. Après le bombardement, il est revenu au prix de grands dangers pour aider les autres”, a raconté Krupskyi.

Les gens demandent à Dieu

“Dans l’obscurité de la mort et de la destruction, les gens cherchent Dieu”, a déclaré Nosov. “Ils ne se demandent pas pourquoi Dieu a permis cette guerre, mais cherchent à se connecter à lui”. De manière surprenante, le nombre de personnes qui fréquentent les églises est en augmentation. “Il y a maintenant plus de gens dans nos églises qu’auparavant. Les églises qui n’ont pas été endommagées ou détruites fonctionnent normalement et proposent des services à une communauté croissante”.

“Hope Channel Ukraine, la télévision adventiste, émet du lundi au vendredi à 11 h et 18 h, le samedi à 11 h et le dimanche à 18 h, et continue malgré les défis”, a déclaré Krupskyi.

L’espoir — malgré tout

“Nous ne savons pas ce qui va se passer ensuite. Tout est entre les mains de Dieu. Mais nous savons que ses mains nous ont bénis et cela nous donne des raisons d’espérer”, a déclaré le pasteur Stanislav Nosov, responsable de l’église. Il remercie Dieu pour sa miséricorde au milieu de la tragédie.


Propulsé par HelloAsso

Abonnez-vous au BIA par Telegram.

Recevez les dernières informations sur votre portable sur le canal Telegram @adventisteorg ou flashez ce code :

Abonnez-vous au BIA par e-mail. C’est gratuit !

Flashez le code ou suivez ce lien puis introduisez votre adresse e-mail. Ensuite, confirmez l’abonnement par e-mail.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB
Share This

Partagez

Partagez avec vos amis