ADRAInternationales

Les adventistes soutiennent les victimes d’incendies dévastateurs en Australie

By 20 novembre 2019 No Comments

Plusieurs écoles, églises et campings adventistes sont menacés.

1 Novembre 2019 | Maryellen Fairfax et Daniel Kuberek, Adventist Record | Adventist review | BIA-ANN

Les écoles adventistes du septième jour, les églises, les terrains de camping et les maisons familiales dans les États de Nouvelle-Galles-du-Sud et du Queensland (Qld) continuent d’être menacés par les feux de brousse qui ravagent ces régions, informent les dirigeants.

Avec 72 incendies – dont 36 ne sont actuellement pas maîtrisés – rien qu’en Nouvelle-Galles-du-Sud. Le triste bilan actuel est de 3 morts, 5 disparues et 40 autres blessées. Les feux ont ravagé 150 maisons et des centaines de milliers d’hectares de brousse perdus.

Pour faire face à la dévastation généralisée, un certain nombre d’églises adventistes du septième jour dans le nord de la Nouvelle-Galles-du-Sud ont ouvert leurs portes à la communauté. L’église Dorrigo accueille actuellement 50 personnes et l’église Forster 19 personnes, tandis que d’autres églises, dont Nambucca Heads, Taree, Tuncurry, Port Macquarie, Kempsey, Tenterfield, Glen Innes, Wingham et Gateway, offrent des vivres aux résidents déplacés.

Les églises de Guyra et d’Inverell font de même, puisant également des ressources dans leur magasin d’occasion de l’Agence adventiste locale de développement et de secours (ADRA) et dans le ministère « God’s Closet » pour fournir des vêtements et autres produits ménagers aux résidents locaux.

Le Centre de congrès Stuarts Point (nord de la Nouvelle-Galles-du-Sud), qui a dû faire face aux menaces de feux de brousse qui touchait directement ses terrains de camping s’est associé à la police et aux conseils locaux pour être inscrit sur une liste de sites en attente pour être mis à l’abri .

Les écoles adventistes dans les communautés touchées par les incendies sont en état d’alerte. Le vendredi 8 novembre, l’école adventiste de Manning a été évacuée par précaution. Le 11 novembre, l’école adventiste de Kempsey a encouragé les familles à garder leurs enfants à la maison si possible en raison de la fumée de faible intensité.

Malgré plus de 100 incendies qui, actuellement touchent la Nouvelle-Galles-du-Sud et le Queensland, Adrian Raethel, président de la Conférence du Nord de la Nouvelle-Galles-du-Sud, signale qu’aucun dommage grave n’est à déplorer au niveau des membres de l’église ni leurs biens.

« La situation fait l’objet d’un suivi constant, et nous serons en contact régulier avec les pasteurs des régions concernées,  et apporterons certainement tout le soutien immédiat possible aux familles et aux membres « , a dit Raethel. « Cependant, des rapports préliminaires selon lesquels des membres pourraient avoir perdu des biens sont en cours, mais nous ne pouvons rien confirmer pour le moment.

« Nous sollicitons certainement les prières des membres à travers l’Australie pour les communautés sinistrées », a-t-il ajouté.

ADRA Australie travaille en partenariat avec les églises locales à travers tout le pays afin d’aider les familles dans le besoin. Actuellement, les églises locales situées dans les zones en feu qui soutiennent activement leur communauté peuvent demander 2 000 dollars australiens (environ 1 370 dollars) pour soutenir leurs efforts. Selon les dirigeants d’ADRA, il est possible d’augmenter les fonds si nécessaire.

En outre, les pasteurs et les membres des églises locales peuvent faire une demande de financement pour les familles et les individus dans le besoin. ADRA accorde une avance ponctuelle de 500 dollars australiens (environ 340 dollars américains) qui s’ajoute aux subventions du gouvernement australien.

David Haupt, directeur des Adventist Community Services (ACS) dans le Nord de la Nouvelle-Galles du Sud, a encouragé les résidents à communiquer avec le directeur ADRA de leur fédération locale pour formuler une demande de financement.

 » Il est demandé aux [pasteurs et les dirigeants de l’église] d’envoyer un mail descriptif sur ce qui se passe [et] nous donner les détails du compte bancaire de l’église[ou de la personne], pour accélérer les virements bancaires le plus tôt possible, » déclare-t-il.

Paul Rubessa, PDG d’ADRA Australie, a également encouragé les églises locales à s’impliquer et à demander l’aide d’ADRA.

« C’est une période où les communautés ont vraiment besoin de soutien « , a dit Rubessa. « Les églises adventistes locales du septième jour sont merveilleusement bien placées pour offrir ce soutien, et ADRA est prêt pour aider les communautés au niveau local et d’une manière pratique.

Le 11 novembre, ADRA a lancé une campagne d’appel aux dons (appelé : « Summer Fires in Australia ») suscitant ainsi la générosité en faveur des victimes de la sécheresse et des incendies à travers le pays.

Simon Lewis, responsable d’ADRA pour l’engagement ecclésiastique, a décrit la situation en Nouvelle-Galles du Sud et dans le Queensland comme  » touch and go « .

« La situation peut changer à tout moment, en particulier lorsque les incendies sont incontrôlables. « ADRA considère ces incendies comme le prolongement de la sécheresse, du manque de pluie et d’humidité connus cette saison. Les prévisions météorologiques ne prévoient aucune précipitation ; ce qui ne laisse entrevoir aucune trève. »

Bien que le nord de la Nouvelle-Galles du Sud ait été la région la plus endommagée par les incendies, les médias d’information préparent les habitants de Sydney à des conditions sans précédent d’ici le 12 novembre, alors que les alertes d’incendie deviennent « catastrophiques » pour la première fois de l’histoire.

Malcolm Rea, directeur ADRA du Grand Sydney, appelle les pasteurs, les responsables d’églises locaux et les habitants de Sydney à une grande vigilance en terme de sécurité.

Traduction : Pedro Torres | Correction : Enide Citté

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply