Internationales

Les institutions adventistes en difficulté au milieu de la violence en Israël

14 mai 2021 | Jerusalem, Israel | Daniel Stojanovic et Andreas Mazza | EUD News

Le 10 mai est le jour de Jérusalem, une fête nationale en Israël, qui commémore la réunification de Jérusalem après la guerre de 1967 et le contrôle par Israël de toute la ville, y compris la célèbre vieille ville.

Malheureusement, malgré les célébrations nationales, il y a des tensions dans les rues de Jérusalem depuis plusieurs semaines et, actuellement, dans plusieurs autres villes d’Israël. Personne ne connaît l’avenir et l’évolution de la violence dans le pays, mais « nous voulons simplement partager avec vous notre reconnaissance envers Dieu pour sa guidance et sa protection », a déclaré Daniel Stojanovic, président du champ d’Israël des adventistes du septième jour, dans son rapport.

Tout le monde est en sécurité chez les Adventistes du Septième Jour. Il y a cependant quelques raisons de s’inquiéter.

L’Église adventiste possède une institution à Jérusalem-Est, l’Adventist Study Center, qui est très proche des points de tension. Un autre établissement est la place Sheikh Jarrah, où la violence est la plus forte, qui se trouve à seulement 500 mètres de l’Adventist Study Center.

La Porte de Damas, point stratégique symbolique, est très pratique pour les rassemblements de masse. Les médias aiment capter le mouvement de la foule dans ce lieu bien connu. Il se trouve à seulement un kilomètre du Centre adventiste.

La majorité des fidèles musulmans qui se rendent à la mosquée Al Aqsa et au Mont du Temple passent par la porte de Damas et la porte d’Hérode. Ce que l’on voit à la télévision est principalement axé sur ces endroits. La proximité du Centre d’études adventiste avec la Porte de Damas rend les choses incertaines, si la violence continue dans les semaines et les mois à venir.

« Nous avons actuellement une famille d’étudiants dans notre centre, Richard et Rubia, qui ont une fille de 2 ans, Eliness », poursuit Stojanovic. « Ils resteront avec nous jusqu’en juin 2022. Richard travaille également avec notre département jeunesse. Il y a aussi Juan, qui est célibataire, et étudiant à plein temps. Il prévoit d’y rester jusqu’à la fin de l’été. »

Les adventistes du monde entier sont invités à continuer de prier pour Jérusalem, pour le Centre d’études adventiste et, de manière spécifique, pour Richard, Rubia, Eliness et Juan. « Que notre Père céleste soit leur protection. Qu’Il aide les dirigeants politiques à trouver une solution stable et inspirée par le respect, la justice et la paix », a conclu Stojanovic.

« Priez pour la paix de Jérusalem : Que ceux qui t’aiment soient en sécurité. Que la paix règne dans tes murs et la sécurité dans tes citadelles. » Psaume 122 : 6. 7.

À propos de l’Église adventiste en Israël

Le champ d’Israël des adventistes du septième jour compte 22 congrégations et environ 830 membres adultes et baptisés, parlant huit langues : Hébreu, russe, anglais, espagnol, roumain, arabe, amharique et akan (Ghana). Cinq ministres à plein temps et deux pasteurs adjoints proclament le message de paix éternelle.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply