EducationInternationalesSanté

Loma Linda : programme de maîtrise hors campus en enseignement infirmier

La faculté de soins infirmiers de l’Université de Loma Linda (LLUSN pour Loma Linda University School of Nursing) offre un programme de maîtrise hors campus en enseignement infirmier afin de préparer les infirmières* praticiennes pour des rôles de direction au sein de l’éducation et des systèmes de soins de santé adventistes du septième jour du monde entier.

Ledit programme a été créé en 2005 en réponse au besoin mondial des éducateurs en soins infirmiers adventistes du septième jour d’obtenir un diplôme d’études supérieures sans travaux requis le samedi (que les adventistes du septième jour observent comme sabbat biblique). Il leur permet également de rester dans leur pays après avoir complété leur maîtrise.

Anne Berit Peterson, directrice de Global Nursing, et Dolores Wright coordonnent ensemble le programme international de maîtrise hors campus en enseignement infirmier. Mme Peterson s’est dite convaincue que cette concentration prépare les infirmières à former de futures infirmières tant en classe que sur le terrain.

« Les infirmières enseignantes sont essentielles à l’acquisition d’expérience éducative de qualité qui permet aux étudiants en soins infirmiers de développer les compétences dont ils ont besoin pour travailler en santé. Actuellement, de nombreuses entités au sein de notre réseau font face à une pression extérieure de la part de leur ministère de la Santé afin que des établissements d’éducation supérieure offrent des programmes de maîtrise et de doctorat. Ainsi, ce programme constitue l’une des façons les plus substantielles pour la LLUSN de soutenir nos universités sœurs à l’internationale. »

Le programme porte sur la pratique des soins infirmiers, la gestion et les domaines connexes. Il compte des éléments administratifs, cliniques et de recherche. Enfin, il assure un apprentissage dans un environnement qui encourage l’autonomie, la flexibilité ainsi que le savoir créatif.

Les étudiants et les professeurs des cohortes précédentes se rencontraient en personne une fois par an pour une session intensive d’un mois à l’Université internationale de l’Asie-Pacifique, un établissement adventiste du septième jour situé à Muak Lek, dans la province thaïlandaise de Saraburi. Du matériel didactique est d’abord présenté lors de la session intensive d’un mois. Ensuite, les étudiants effectuent le travail de l’année en ligne. Le programme de trois ans et demi comprend quatre de ces sessions en personne.

En juillet dernier, 47 infirmières ont été acceptées dans le programme international de maîtrise hors campus en enseignement infirmier. Il s’agit de la cinquième cohorte, la plus nombreuse jusqu’ici, comprenant environ 30 % plus d’étudiants que les cohortes précédentes. Mais étant donné la pandémie de COVID-19, le programme a été lancé entièrement en ligne. Les étudiants doivent s’engager à servir dans leur établissement parrain pendant au moins trois ans après l’obtention de leur diplôme. Et selon Mme Peterson, ils ne peuvent se parrainer eux-mêmes. Un montant fixe couvre les frais de scolarité, les voyages, les livres et l’hébergement, le programme étant largement subventionné par la LLUSN et des fonds provenant de donateurs privés.

« Nous avons accepté un bassin diversifié d’étudiants provenant de trois continents, des hommes et des femmes âgés de 24 à plus de 51 ans représentant dix facultés de soins infirmiers et douze hôpitaux. Notre programme, toujours selon Mme Peterson, saura préparer les infirmières-praticiennes de nos universités sœurs à enseigner, à guider et à diriger pour améliorer l’offre de soins de santé dans leur pays d’origine. »

En 2020, la LLUSN s’est associée à 23 établissements adventistes du septième jour, dont plusieurs sont des partenaires internationaux d’Adventist Health International et du bras de santé mondiale du centre médical Loma Linda University Health, de 14 pays. Chaque étudiant a été choisi par l’établissement qui le parraine.

Mme Peterson a également mentionné qu’à date, les 101 diplômés hors campus provenaient de onze des divisions mondiales de l’Église adventiste du septième jour.

Puis elle a ajouté que la diversité culturelle enrichissait les discussions en classe, les interactions sociales et les conversations entre les étudiants et les professeurs. « Le programme continue d’offrir une expérience transformatrice à tous les participants et aide assurément à combler le besoin d’enseignants en soins infirmiers qualifiés à l’échelle mondiale. »

*L’emploi du mot « infirmières » inclut les infirmiers comme les infirmières.


Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply