ADRAFrancophonie Européenne

Mauritanie : Construire des habitations en réutilisant des bouteilles en plastique

By 24 février 2020 No Comments

Depuis 2018, ADRA soutient le projet EL EMEL en collaboration avec l’association locale AMSPHL (Association Mauritanienne de Soutien aux Personnes Handicapées par la Lèpre), visant à créer des habitations salubres pour les personnes malades ou mutilées par la lèpre en recyclant des bouteilles en plastique usagées.

En 2020, aidez-nous à faire la différence pour de nombreuses familles en choisissant ci-dessous les matériaux que vous souhaitez offrir pour la reconstruction de leurs logements.

Cette année, offrez du concret ! : Mauritanie

Trouvez un cadeau qui vous correspond et faites la différence ! Faites un virement sur le compte d’ADRA Belgium ou cliquez pour faire un don en ligne

BE43 3101 0480 0001

Communication = Mauritanie 

Quelques chiffres :

– 9 enfants et 6 adultes ont bénéficié de votre aide en 2018 – construction de 3 maisons
– 13 enfants et 2 adultes ont bénéficié d’un logement décent en 2019 grâce à vos dons – construction de 2 maisons
– Sensibilisation de 600 personnes de la communauté locale au recyclage des déchets plastiques

La technique utilisée est simple : utiliser les matières premières les plus présentes en Mauritanie, le sable et les bouteilles en plastique usagées, pour construire les murs des habitations. Chaque maison dispose également de fenêtres et de portes.

À l’heure des défis environnementaux, ce projet présente de nombreux avantages : contribution à l’amélioration des conditions humaines et sanitaires d’une population marginalisée, respect de l’environnement, utilisation de matériaux recyclés peu coûteux, etc.

Témoignage de Noémie, notre volontaire présente sur place en 2018

« Lors de mon séjour, j’ai eu l’occasion de visiter 3 maisons construites grâce au financement d’ADRA Belgium. J’ai rencontré les familles qui y vivent, et c’était magique de voir leurs sourires, leur bonheur et leur enthousiasme !!

J’ai également été témoin de leurs conditions de vie auparavant et la comparaison n’est même pas possible…

J’en retiens qu’il en faut peu pour être heureux… Ils n’ont pas grand-chose, mais ils te donnent TOUT. C’est impressionnant de se dire qu’on peut vivre sans le quart du tiers de ce que l’on a ici. »

Source : ADRA Belgique

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply