Francophonie Européenne

Projet des messages des trois anges

By novembre 7, 2020 No Comments

Le 16 octobre 2020 | Silver Spring, Maryland, États-Unis | Anais Anderson de l’Adventist News Network | DIA

Les messages des trois anges d’Apocalypse 14:6-12 sont si fondamentaux à l’Église adventiste du septième jour qu’ils font partie de son énoncé de mission. Au Conseil annuel de cette année a été présenté le Projet des messages des trois anges, axé sur l’encouragement et la responsabilisation de tous les membres et départements de l’Église mondiale à répandre les messages des trois anges.

L’importance du Projet

Mike Ryan, adjoint spécial du président et ancien vice-président de l’Église adventiste mondiale, préside le comité du Projet des messages des trois anges et a entamé sa présentation en reconnaissant que l’Église adventiste est particulièrement « intéressée par la proclamation des messages des trois anges, et avec raison, car elle a été érigée à cette fin ». Il a souligné également l’importance d’avoir une définition claire, cohérente et biblique desdits messages. Pour ce faire, afin d’en offrir un plan pour l’Église, Angel Rodriguez, ancien directeur de l’Institut de rechercher sur la Bible (BRI pour Biblical Research Institute) de l’Église adventiste mondiale, a présenté un message des plus captivants pour exposer les grandes lignes de la définition prophétique des messages des trois anges.

Et M. Rodriguez a commencé sa présentation en rappelant à son auditoire que « Le sacrifice expiatoire du Christ est le grand fait autour duquel gravitent tous les autres. Pour être comprise et appréciée, chaque vérité de la Parole de Dieu, depuis la Genèse jusqu’à l’Apocalypse, doit être étudiée à la lumière qui rayonne du Calvaire. » (Évangélisation, p. 176) Il a insisté sur le fait que les messages des trois anges ont tout à voir avec l’Évangile, l’Agneau de Dieu sacrifié pour la rédemption de la race humaine.

Le message du premier ange

« Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue ; et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d’eaux. » (Apocalypse 14:7)

Le message du premier ange est axé sur le fait que l’heure du jugement est arrivée et que nous vivons au jour des expiations. À l’heure actuelle, il est encore possible de se repentir et de venir au Seigneur. Dans ce message, Dieu nous appelle à faire trois choses :

Craindre Dieu, qui signifie le choisir comme notre Dieu et nous soumettre à sa volonté ; Lui rendre gloire, et ce pour sa justification : lui donner gloire, c’est être prêt à le proclamer comme juge juste et accepter sa justification pour notre vie; L’adorer, qui signifie « soumettre notre vie à la source de vie ».

En résumé, lorsque nous invitons des gens à l’Évangile, nous les invitons à ces trois impératifs.

M. Rodriguez a souligné que dans le message du premier ange, nous retrouvons le quatrième commandement presque mot pour mot. Il s’agit donc d’un appel au sabbat comme moyen de montrer que nous adorons le Dieu créateur.

Le message du deuxième ange

« Et un autre, un second ange suivit, en disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, qui a abreuvé toutes les nations du vin de la fureur de son impudicité ! » (Apocalypse 14:8)

Le message du deuxième ange est bien simple. Lorsque nous considérons l’ancienne ville de Babylone dans l’Ancien Testament, elle est associée à l’orgueil humain et à l’autosuffisance. Il s’agit donc, purement et simplement, d’un faux évangile centré sur la tentative de la créature de prendre la place du Créateur (voir le chapitre 14 d’Ésaïe). Il a expliqué que la Babylone du temps de la fin est formée de trois éléments : 1) la bête qui sort de la mer d’Apocalypse 13 (le christianisme du Moyen Âge), 2) la bête qui sort de la terre (le protestantisme américain) et 3) le dragon, ou Satan. Le plan de l’ennemi consiste à unifier ces trois éléments pour promouvoir un faux évangile, auquel adhéreront ceux qui n’auront pas accepté le message à Laodicée.

Le message du troisième ange

« Et un autre, un troisième ange les suivit, en disant d’une voix forte : Si quelqu’un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’agneau. Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles; et ils n’ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom. » (Apocalypse 14:9-11)

Le message du troisième ange cherche à inciter l’humanité à refuser d’adopter l’identité de la bête ou de lui être loyale pour ainsi éviter la colère de Dieu. L’adoration le dimanche, c’est-à-dire la marque qui identifie la bête, permet à Satan d’accomplir deux choses : changer la loi de Dieu et être adoré.

La colère de Dieu mentionné dans le message du troisième ange mène à la seconde mort. Cependant, il a été souligné que le tourment vécu par ceux qui ont la marque de la bête viendra de leur propre culpabilité après avoir vu la croix du Calvaire et pris conscience de l’amour extraordinaire de Dieu pour l’humanité, mais tout en étant séparés de lui à cause de leur propre péché (voir La tragédie des siècles, p. 722). À la fin, « l’Évangile mettra un terme au conflit cosmique. »

Angel Rodriguez a conclu sa présentation en encourageant l’Église à « présenter l’agneau sur la croix. Tout ce dont nous parlons doit avoir l’empreinte de la croix… nous devons prendre chaque doctrine et la positionner autour de la croix, du sacrifice de Christ. »

Le Projet en action

Grâce à la création du comité du Projet des messages des trois anges, divers départements de l’Église ont mis sur pied de nombreux projets consacrés à la proclamation des messages des trois anges.

Mark Finley, évangéliste et adjoint spécial du président, a décrit la série intitulée Trois messages cosmiques qu’il a conçue pour étudier les messages des trois anges en profondeur. Elle comprend des vidéos, des prédications préparées, des textes, des illustrations et un livre qui peut servir aux pasteurs et aux membres d’église qui désirent présenter les messages.

Sam Neves, directeur adjoint des communications de l’Église adventiste mondiale, a expliqué que des rédacteurs, des graphistes ainsi que des artistes de toutes sortes sont recrutés partout dans l’Église adventiste afin d’utiliser les différentes technologies pour propager les messages.

Dan Haughton, président du Centre de recherche Hart, a dit qu’un travail a été entamé avec le Hope Channel. De plus, au sein de la Division nord-américaine, un programme a été créé pour aider les enfants qui fréquentent une école adventiste, à partir de la maternelle, à comprendre ces messages.

Linda Koh, directrice du département du ministère des enfants de l’Église adventiste mondiale, a également parlé de la conception de livres animés en espagnol, en anglais, en allemand et en français qui lient les messages des trois anges à la création.

Enfin, Elias Brasil de Sousa, directeur du BRI, a rapporté que la prochaine Semaine de prière et le prochain Questionnaire de l’école du sabbat porteront sur les messages des trois anges.

Les membres d’église du monde entier sont donc encouragés à utiliser ces ressources pour participer à l’œuvre solennelle de la prédication de ces messages. Le pasteur Ryan a conclu la séance en disant que nous vivions à une époque du monde où chaque adventiste du septième jour se doit de comprendre le rôle qu’il doit jouer.


Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply