FamilleInternationalesSanté

Promouvoir la bonne santé mentale dans la famille

By 11 juillet 2021 No Comments

20 juin 2021 | Philippines | Dr Orathai Chureson | Asia-Pacific Division | ANN

La santé mentale est très importante et est devenue un problème de santé primaire qui touche une grande partie de la population, y compris les personnes appartenant à une communauté de foi. Pour faire face à ce problème qui ronge notre société, nous devons chercher des moyens de maintenir notre santé mentale dans un état dynamique, et nous devons les promouvoir continuellement dans nos propres foyers.

Qu’est-ce que la santé mentale ?

La santé mentale comprend notre bien-être émotionnel, psychologique et social. Elle affecte la façon dont nous pensons, ressentons et agissons. Elle contribue également à déterminer la façon dont nous gérons le stress, les relations avec les autres et les choix que nous faisons (MentalHealth.Gov, 2020). Avoir une bonne santé mentale est tout aussi important que d’avoir un corps sain. Cependant, la Bible va encore plus loin. 3 Jean 1:2 dit : « Bien-aimés, je prie pour que tout aille bien pour vous et que vous soyez en bonne santé, comme il va bien pour votre âme. » Il est important de noter que la santé physique, mentale et spirituelle doit être préservée car elle est liée à bien des égards.

Une façon simple de mesurer le bien-être émotionnel et mental est d’imaginer une ligne droite avec une échelle qui va du négatif à une extrémité et se termine par le positif à l’autre, avec la dépression à l’extrémité négative et la joie à l’extrémité positive. L’échelle est basée sur ce que les gens pensent et ressentent à propos de leur vie. Il peut s’agir de la qualité de leurs relations, de leurs émotions, de leur résilience, de la réalisation de leur potentiel et de leur niveau d’épanouissement, voire de leur sentiment d’accomplissement dans les ministères. Combinés, ces éléments peuvent être considérés comme des jugements globaux sur la satisfaction générale dans la vie.

Pour la plupart de la population, nous nous situons quelque part au milieu de cette échelle, ce qui indique un état d’esprit équilibré. Nous pouvons être propulsés vers une extrémité plus négative les mauvais jours ou pencher vers la joie les bons jours. Cependant, ceux qui ont appris à faire confiance à Dieu penchent généralement vers la joie avec des points de jugement global supérieurs à la moyenne. Les personnes à l’esprit troublé penchent souvent du côté négatif, ce qui déséquilibre leur esprit, les déprime et les désespère. Ils trouvent les circonstances de leur vie très inquiétantes. Nous avons besoin de trouver un sens et une substance à la vie pour nous épanouir. Lorsque notre esprit se nourrit de circonstances défavorables, notre corps et notre esprit sont également affectés négativement.

La santé mentale peut affecter une personne à tout âge. On rapporte que 10 % de la population des enfants et des jeunes combinés ont un problème de santé mentale diagnostiquable (Mental Health Foundation, 2020). Toutefois, on sait que ce chiffre est beaucoup plus élevé aujourd’hui en raison de nombreux facteurs apparus ces dernières années, notamment la pandémie actuelle de coronavirus. Néanmoins, les principaux facteurs sont des antécédents familiaux de maladie mentale, des expériences de vie où l’on a été maltraité, rejeté ou témoin d’un événement traumatique. Le problème de la toxicomanie est également l’un des principaux facteurs actuels à l’origine des problèmes mentaux.

La détérioration de la santé mentale peut généralement être observée par des changements dans la pensée, les sentiments et le comportement. Les personnes souffrant de problèmes émotionnels ou mentaux peuvent avoir une vision très négative de la vie. Elles pleurent facilement, s’inquiètent beaucoup, sont craintives et développent fréquemment de l’anxiété. Elles peuvent passer des nuits blanches ou perdre l’appétit. Elles peuvent commencer à s’isoler et à être moins motivées par les choses qui les passionnaient auparavant. Ils peuvent également retomber dans des comportements immatures (National Alliances on Mental Illness, n.d.).

La santé mentale est liée à la santé spirituelle

La santé mentale est, sans aucun doute, liée à la santé spirituelle car une pensée troublante est souvent amenée par un esprit impitoyable, la haine, la rancune, le ressentiment, l’amertume, une attitude douteuse et un esprit mauvais. Selon Mme White, la santé mentale est « la clarté mentale, les nerfs calmes, l’esprit tranquille comme Jésus » (Burt, 2008). Elle aborde les problèmes mentaux comme une maladie qui se développe lorsque l’esprit succombe aux incitations continues du Diable à des schémas de pensée négatifs. Satan fait tout son possible pour s’emparer de nos esprits et nous asservir à la négativité. La Bible nous rappelle dans 1 Jean 4:1 : « Bien-aimés, ne croyez pas tout esprit, mais éprouvez les esprits pour voir s’ils sont de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont sortis dans le monde. » En tant que père du mensonge, Satan ferait tout pour détruire la paix des enfants de Dieu et marginaliser notre joie en Christ. Tous les efforts pour restaurer et protéger notre santé mentale seraient impuissants car seul l’esprit de Dieu peut renverser les mauvaises pensées et « purifier les sources de la vie…changer du péché à la sainteté, » (White cité par Burt, 2008, p. 11).

Promouvoir une bonne santé mentale à la maison

En tant que conjoints et/ou parents, nous pouvons promouvoir une bonne santé mentale à la maison par les choses que nous disons et faisons. Voici quelques suggestions qui aideront grandement à promouvoir une bonne santé mentale à la maison :

Faites du temps avec Dieu une priorité pour la famille. Ne manquez jamais de promouvoir la vérité de la Bible, les promesses de Dieu dans sa parole écrite, et l’Esprit de Prophétie. Mme White a beaucoup à dire sur la sauvegarde d’un esprit équilibré.

Construisez une relation forte, aimante et attentionnée à la maison.

Soyez un exemple en restant positif et en développant un esprit résilient au milieu des épreuves, des privations et de la pandémie.

Aidez chacun à développer une bonne estime de soi. Lorsque le sentiment de soi est bon, le bien-être émotionnel est grandement amélioré, et la personne est plus susceptible de rester immunisée contre la négativité.

Manifestez un intérêt sincère les uns envers les autres. De cette façon, les membres de la famille se sentent soutenus et valorisés.

Apprenez aux enfants à gérer sainement les déceptions. La vie ne se déroule pas toujours sur une mer lisse et calme ; il faut faire face à des tempêtes et à des vagues. Les enfants doivent apprendre à les prendre comme faisant partie de la vie et à avancer avec optimisme.

Soyez attentifs et respectueux et écoutez les sentiments de l’autre. Pratiquez une communication efficace et écoutez sans juger et sans idées préconçues.

Créez un environnement familial sûr et positif. Cela peut se faire en protégeant les enfants contre l’utilisation des médias. Les parents eux-mêmes doivent limiter leur temps d’écran et passer des moments de qualité avec leur famille. Prévoyez des activités de plein air. Soyez très prudent lorsque vous discutez de problèmes familiaux graves devant les enfants.

Soyez un modèle en prenant soin de votre santé mentale. Pratiquez la maîtrise de soi dans tous les aspects de la vie et cela commence par le conditionnement ou le contrôle de notre façon de penser. Évitez de former et de partager des idées politiques polarisées, la discrimination raciale et les préjugés. Faites toujours preuve d’un jugement équilibré envers les membres de votre famille.

Disciplinez les enfants et les jeunes de manière équilibrée. Mme White a dit : « Nous n’exerçons ni sévérité ni indulgence excessive. …. L’indulgence excessive et la sévérité injustifiée sont toutes deux à éviter. Si la vigilance et la fermeté sont indispensables, la sympathie et la tendresse le sont également. Parents, rappelez-vous que vous avez affaire à des enfants qui luttent contre la tentation et qu’il est aussi difficile pour eux de résister à ces mauvaises incitations qu’à celles qui assaillent les personnes d’âge mûr. Les enfants qui désirent faire le bien peuvent échouer maintes et maintes fois, et ont aussi souvent besoin d’être encouragés à l’énergie et à la persévérance. Observez le fonctionnement de ces jeunes esprits avec une sollicitude priante. Fortifiez toute bonne impulsion ; encouragez toute action noble » (CG 263.3). De même, dans les situations difficiles, aidez les enfants et les jeunes à résoudre les problèmes.

Conclusion

Marc 4:35-41 nous rappelle un aspect très important de la vie chrétienne. Alors que les disciples étaient terrifiés par une terrible tempête, des vagues épouvantables et le battement incessant des vents, Jésus dormait paisiblement. Cet incident nous aide à comprendre, du point de vue de la santé mentale, qu’il ne sert à rien d’être stressé par des circonstances incontrôlables et de provoquer une détérioration de notre santé mentale. Nous devons rester calmes et faire confiance à Dieu. En cette période sans précédent, nous devons avoir la pleine conscience de la présence de Dieu et de sa puissance sur nous. Nous devons voir à travers les yeux de la foi et être pleinement assurés de sa direction et de sa protection. Dans chaque situation donnée, nous pouvons agir de manière calme, sensée et cohérente grâce à notre foi ancrée en Lui. Si nous prenons soin de notre santé mentale, nous devons donner la priorité à notre relation avec Dieu. Lorsque la vie devient difficile, Dieu ne change pas les circonstances ; au contraire, il nous donne la capacité de penser positivement et de préserver notre esprit, quelles que soient les circonstances !

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply