Communications

Réseaux sociaux : Avant de cliquer sur « J’aime » et « Partager »

By 27 septembre 2020 No Comments

14 septembre 2020 | Connie Nelson, Union de Fédérations de Mid-Amérique | Outlook | DIA

Au Moyen âge, à l’époque où j’ai rejoint Facebook sur mon ordinateur en 2009, c’était un site qu’il était intéressant de visiter. Il y avait peu de photos et elles mettaient du temps à être téléchargées. Essentiellement, vous pouviez découvrir ce que faisaient vos amis et vous appréciiez vos amis comiques. Il y avait encore moins de vidéos. Je ne me souviens même pas de publicités.

Depuis, tout a changé. Les ingénieurs du logiciel y ont intégré des algorithmes pour nous montrer ce qu’ils veulent que nous voyions, pas nécessairement ce que nous voulons voir. Il y a aussi beaucoup plus de publicité, et des groupes de haine et des personnes mauvaises diffusent des choses inappropriées.

Que dois-je considérer lorsque je partage ?

Nous pouvons penser à plusieurs principes chrétiens et à la morale lorsque nous partageons certaines choses sur les réseaux sociaux, même s’il s’agit de choses vraies. Des rumeurs et des mensonges y sont partagés quotidiennement, et nous ne devrions pas prendre part à cela. Mais comment savoir ce qu’il est convenable de partager et ce qui ne l’est pas ? Commençons par les critères bibliques utilisés pour évaluer tout ce que nous consommons.

Premier principe : Tout ce qui est vrai

« Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. »(Phil. 4:8, LSG).

Ce que vous vous apprêtez à partager est-il vrai ? Est-il honorable ? Est-il juste ? Est-il pur ? Est-il aimable ? La chose, ou la personne dont il s’agit, mérite-t-elle l’approbation ? Est-ce quelque chose de vertueux ? Y a-t-il quelque chose qui soit digne de louange ? Si cette chose ne répond pas à ces critères, devriez-vous, en tant que chrétien, la partager ? Paul semble très clair à ce sujet. Les choses que nous promouvons doivent avoir ces qualités, et si ce n’est pas le cas, nous ne devrions pas les partager.

Deuxième principe : éviter ce qui est faux

« Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain. » (Ex. 20:16, LSG).

Savez-vous avec certitude que ce que vous allez partager est vrai ? Si ce n’est pas vrai et que vous le partagez quand même, c’est une autre façon au 21ᵉ siècle de transgresser l’un des dix commandements. Si ce que vous partagez n’est pas vrai, vous répandez des mensonges et des rumeurs. Ce n’est pas une chose dans laquelle nous, chrétiens, devrions être impliqués.

Troisième principe : éviter ce qui est mal

« La tromperie est dans le cœur de ceux qui méditent le mal, Mais la joie est pour ceux qui conseillent la paix. » (Prov. 12:20, LSG).

Voici encore un autre principe et une promesse. Ceux qui complotent le mal sont des trompeurs. Ils s’apprêtent à mentir. Ils n’iraient pas très loin s’ils disaient la vérité. Cependant, si nous promouvons la paix, nous aurons de la joie. Vous ne pouvez vraiment pas vous tromper en promouvant et en partageant des sujets pacifiques sur les réseaux sociaux, et la Bible dit la joie est pour ceux qui promeuvent la paix.

Quatrième principe : Tout ce qui est aimable

« La charité est patiente, elle est pleine de bonté ; la charité n’est point envieuse ; la charité ne se vante point, elle ne s’enfle point d’orgueil, elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s’irrite point, elle ne soupçonne point le mal, elle ne se réjouit point de l’injustice, mais elle se réjouit de la vérité  » (1 Cor. 13:4-6, LSG).

De nombreuses histoires ainsi que des vidéos sont diffusées sur les réseaux sociaux, et les réseaux sociaux font de l’argent en vous poussant à en regarder autant que possible. Je peux penser à de nombreux liens qui sont partagés et qui mettent en avant l’envie, la grossièreté, l’égoïsme et le mal. Seuls quelques rares éléments postés sur les réseaux sociaux se réjouissent dans la pure vérité. Est-ce que cela cadre avec la dernière chose que vous avez postée sur les réseaux sociaux ?

Vous sentez-vous stressé ? Considérez vos habitudes en matière d’utilisation des réseaux sociaux et faites en sorte de suivre ces principes. Appliquez ces principes non seulement à ce que vous partagez mais également à ce que vous consommez. Passez du temps avec votre Seigneur quotidiennement. Passez plus de temps avec lui que vous n’en passez sur les réseaux sociaux. Je vous garantis que vous trouverez plus de paix en suivant ces principes.

Et assurez-vous de partager mon article !


Traduction : Patrick Luciathe.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply