Actualités Religieuses

Séparatisme : « La loi doit protéger la foi » déclare le président de la Fédération protestante de France

By 31 janvier 2021 No Comments

28 janvier 2021 | InfoChretienne.com

Les auditions de la commission des lois du Sénat sur le projet de loi « pour conforter les principes républicains » ont débuté mercredi 27 janvier avec l’audition de François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France (FPF) .

Le président de la FPF a commencé par rappeler le plaidoyer des protestants publié le 4 janvier dernier intitulé « Plaidoyer contre le projet de loi : le protestantisme alerte et conteste ». Si il a souhaité affirmer à nouveau sa volonté de défendre les principes républicains, François Clavairoly a également exprimé ses craintes à propos d’un projet de loi qui pourrait avoir un impact sur la liberté de culte.

D’après lui, la position des protestants à ce sujet tient en quatre mots : Alerte, Intelligence, Propositions (les quatre propositions faites par la FPF) et Promesse (républicaine).

« L’alerte du protestantisme et son plaidoyer ne sont pas une posture » a-t-il déclaré gravement. Il estime que ce projet de loi « accumule une série de contrainte et d’obligations » et ce pour la « première fois depuis 1905 » et qu’il « oublie l’esprit libéral du rédacteur de la loi 1905 ».

Un « esprit libéral » que le président de la FPF résume en citant une phrase d’Aristide Briand :

« La loi doit protéger la foi, aussi longtemps que la foi ne prétendra pas dire la loi. »
C’est à la première partie de cette citation, qui évoque un devoir de protection de l’état envers la foi, auquel François Clavairoly veut « rendre attentif ». Il a notamment évoqué les effets collatéraux de ce projet, affirmant que « c’est la liberté même du culte qui est touchée ».

Lire la suite sur InfoChretienne.com

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply