InternationalesSanté

Son déploiement en Haïti incite un médecin à réfléchir sur l’œuvre missionnaire médicale

By 20 novembre 2021 No Comments

Le médecin adventiste Jeffrey Cho, lors de sa présentation à la conférence du Réseau Adventiste de l’Évangélisation Médicale (AMEN) qui s’est tenue à Indian Wells, en Californie, aux États-Unis, le 29 octobre 2021. [Photo : Marcos Paseggi, Adventist Review]

Jeffrey Cho a raconté « comment le Seigneur dirige à l’Hôpital Adventiste d’Haïti » et a expliqué comment l’œuvre missionnaire médicale, telle qu’elle est décrite dans Ésaïe 58 dans la Bible, est essentielle au succès de la mission de l’Église adventiste, lors d’une session en groupes à la conférence du Réseau adventiste pour l’évangélisation médicale (AMEN) à Indian Wells, en Californie, aux États-Unis, le 29 octobre 2021.

Jeffrey Cho est directeur médical adjoint à l’Hôpital Adventiste d’Haïti (HAH) à Carrefour, en Haïti. Médecin de famille et praticien en médecine préventive, Jeffrey Cho et sa famille ont déménagé en Haïti en 2019. Ils sont actuellement aux États-Unis en attendant que la situation nationale d’Haïti change.

« Je devrais être là-bas en ce moment, » a-t-il dit, « mais nous sommes aux États-Unis, attendant de voir où le Seigneur nous conduira ensuite. »

Comment répondre à un niveau élevé de besoins 

Jeffrey Cho a déclaré que lorsque sa famille a déménagé pour s’installer en Haïti en décembre 2019, il a été frappé par l’étendue des besoins qui étaient présents partout.

« Je n’avais jamais vécu dans un endroit où les besoins essentiels à la vie étaient aussi évidents — vêtements, abri, éducation — la liste des besoins était sans fin, tout comme les demandes d’aide du personnel, des travailleurs de jour, des patients et de la communauté. Je ne savais pas trop comment les aider de manière utile, » a reconnu Jeffrey Cho.

Il a expliqué que pendant qu’il cherchait des conseils pour répondre à ces besoins, il a senti que le Seigneur le conduisait vers une compilation d’écrits de la co-fondatrice de l’Église adventiste, Ellen G. White, intitulée Welfare Ministry. La préface du livre, a dit Jeffrey Cho, parle du « travail délicat consistant à atteindre les cœurs et à gagner les âmes grâce à la bonté manifestée envers ses voisins. » Il a expliqué comment lui et son équipe ont commencé à se réunir chaque samedi (sabbat) pour discuter autour de deux chapitres par semaine, essayant de trouver des moyens de mettre en pratique ce qu’ils lisaient.

Une prescription divine pour chaque membre

Le groupe de Jeffrey Cho a découvert au chapitre 3 du livre Welfare Ministry comment Ésaïe 58 constitue un passage clé pour comprendre le rôle du travail missionnaire médical. Ésaïe 58 explique quel genre de sacrifices Dieu s’attend à ce que ses enfants fassent alors qu’ils se tournent vers les autres qui sont dans le besoin.

Cela montre, a dit Jeffrey Cho, que non seulement les praticiens de la santé, mais tous les membres d’église adventistes peuvent s’impliquer dans ce ministère. « L’œuvre sainte du Maître était une œuvre de bienfaisance. Que notre peuple partout soit encouragé à y prendre part » a-t-il lu dans le livre d’Ellen White.

Jeffrey Cho a ajouté que le travail missionnaire médical est « une bénédiction à double tranchant », car « il est une bénédiction pour ceux qui le font et il constitue une bénédiction pour ceux qui le reçoivent. » Et « c’est un ministère que Dieu a ordonné pour réveiller son peuple afin d’aider un monde en souffrance. »

Il a estimé que les promesses d’Ésaïe 58 ont été accomplies après le dernier tremblement de terre en Haïti.

« Notre hôpital était inondé de patients, il y avait des gens dans les couloirs, par terre, des gens dormaient sur notre pelouse. Nous étions bien au-dessus de notre capacité d’accueil. Les journées étaient chargées du lever au coucher du soleil. Ce furent quelques-uns des jours les plus intenses de ma vie, » a-t-il déclaré.

Mais c’est pendant ces jours les plus difficiles qu’il a été capable de valoriser le plus la puissance du travail missionnaire médical pour amener les gens à une vie de foi en Jésus.

Ministère médical et ministère évangélique combinés

Pour que le ministère missionnaire médical ait du succès, a déclaré Jeffrey Cho, il doit être combiné avec le ministère évangélique ; selon les paroles d’Ellen White, les deux doivent être « liés ensemble. » Ellen White a également écrit dans Service Chrétien que dans le ministère de Jésus, « la guérison et l’enseignement étaient étroitement liés. Aujourd’hui, ils ne doivent pas être séparés. » (p. 133)

Jeffrey Cho a expliqué : « Sans l’évangile, ce n’est qu’une œuvre médicale. D’après mon expérience, il est très facile de faire [essentiellement] un travail médical. »

Les médecins adventistes sont souvent des missionnaires par nature, a dit Jeffrey Cho, mais il y a certains obstacles. « Le désir de partager avec nos patients est là, mais nous ne voulons pas non plus prendre du retard en termes de soins cliniques, et nous aimons [finir le travail de paperasse], nettoyer nos paniers et rentrer à la maison à une heure décente. » Parfois, la partie missionnaire passe au second plan, a-t-il dit.

« En Haïti, j’avais plus de contrôle sur mon emploi du temps, » a dit Jeffrey Cho, « mais même en tant que médecin missionnaire, j’ai découvert que je passais la plupart du temps à faire du travail médical. Oui, je prie avec les patients, je prie avant les réunions avec le personnel, je dis aux gens : “Que Dieu vous bénisse.” Cependant, au quotidien, c’est encore tellement facile d’être emporté dans le travail hospitalier au point que le travail missionnaire est souvent négligé, » a-t-il reconnu.

Voler au-dessus d’un océan ne fait pas de vous un missionnaire, a fait remarquer Jeffrey Cho. « La façon dont nous travaillons et priorisons ici [dans nos pays d’origine] ne change pas automatiquement lorsque nous vivons et travaillons dans le champ missionnaire, » a-t-il déclaré.

Ésaïe 58 guide la pratique adventiste de la santé

Ésaïe 58 est lié au travail missionnaire médical, car il montre comment atteindre et aider les autres, a déclaré Jeffrey Cho. « Il s’agit de libérer les gens de la servitude, d’enlever les fardeaux, de donner de la nourriture, » a-t-il déclaré. « Mais libérer les gens de l’esclavage, de la pauvreté, de la peur et de l’insécurité est plus difficile à réaliser en raison de la nature systémique du problème. Il ne s’agit pas d’une solution de fortune. »

Et il y a différents niveaux de sacrifice, a dit Jeffrey Cho. « Ce n’est pas la même chose de partager votre nourriture quand vous savez que vous en avez encore dans votre réfrigérateur que de partager quand vous savez que vous aurez à souffrir de la faim après avoir partagé. »

Et qu’en est-il de partager votre maison avec un étranger qui a besoin d’un endroit où il sera hébergé ?

« À [l’Hôpital Adventiste d’Haïti], » a fait observer Jeffrey Cho, « j’ai connu plus d’une famille de membres de notre personnel… ayant pris une personne plus nécessiteuse qu’elles et leur ont donné un endroit où être hébergé. Je suis ébahi quand je pense à quel point mes collègues de l’Hôpital Adventiste d’Haïti ont un grand cœur. »

Un exemple de service désintéressé

Vers la fin de sa présentation, Jeffrey Cho a partagé l’histoire de Patrick, un missionnaire médical haïtien qui passe son temps à visiter, à parler et à prier avec les patients. Jeffrey Cho a raconté comment Patrick est arrivé une fois dans une pièce où une patiente s’était salie et avait besoin d’une couche. « Si j’avais été là, j’aurais pensé : “Aïe, nous sommes arrivés au mauvais moment !” », a déclaré Jeffrey Cho. « Extérieurement, j’aurais fait ce qu’il fallait, mais ce n’aurait pas été avec enthousiasme. »

Mais la réaction sincère de Patrick a été : « Je suis vraiment content que nous soyons arrivés au bon moment pour l’aider ! » a expliqué Jeffrey Cho : « Sa réaction illustre un véritable amour pour les autres que l’on ne peut trouver que lorsqu’on a Jésus dans le cœur. » Et il a résumé ainsi : « L’œuvre missionnaire médicale consiste à aider les autres dans un esprit de sacrifice et par amour, afin de les amener à Jésus. Le travail missionnaire médical est un style de vie. »


Traduction : Patrick Luciathe

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply