Internationales

Ted Wilson : Nous sommes confrontés à des défis incroyables pour l’avenir

By 27 février 2021 No Comments

L’Église adventiste du septième jour devrait-elle acheter un satellite pour s’assurer qu’elle puisse proclamer l’évangile dans les derniers jours ?

Les séances de visioconférence par Zoom constituent-elles l’avenir de la mission au milieu de cette pandémie de COVID-19 ?

Les adventistes devraient-ils être plus intentionnels lorsqu’il s’agit de poster des vidéos sur YouTube, sachant que leurs voix peuvent être entendues dans le monde entier pendant qu’ils dorment la nuit et même après leur mort ?

Ce sont quelques-unes des questions soulevées par les dirigeants de l’Église adventiste mondiale lors d’une conférence de deux jours sur le leadership qui a mis l’accent sur la façon de mettre en œuvre le plan stratégique de l’église « I Will Go » (J’Irai) en pleine pandémie. Le Premier Concile de l’Église Mondiale sur le Leadership, qui s’est tenu les 9 et 10 février 2021 sur Zoom, a conclu que l’innovation et la créativité, avec la puissance du Saint-Esprit, sont essentielles pour remplir la mission de l’église qui consiste à préparer les gens pour le retour de Jésus.

« Nous sommes confrontés à des défis incroyables pour l’avenir, » a déclaré Ted N. C. Wilson, président de l’Église adventiste mondiale, au groupe d’environ 70 dirigeants représentant la Conférence Générale, les divisions mondiales, les institutions éducatives et d’autres organisations ecclésiales. « C’est une opportunité d’être créatifs et de permettre au Saint-Esprit de nous amener cette créativité. »

Tout en réaffirmant l’engagement de l’Église à proclamer les messages des trois anges indiquant que Jésus vient bientôt, Ted Wilson a déclaré que de nouvelles méthodes sont nécessaires pour transmettre ce message.

« Le message n’a pas changé, mais les méthodes ont changé, » a-t-il déclaré.

L’évangéliste Mark Finley, assistant du président de la Conférence Générale, a souligné que l’Église adventiste a un appel prophétique à proclamer les messages des trois anges contenus dans
Apocalypse 14:6-12.

« Les adventistes croient que Dieu leur a confié un message des derniers jours qui doit être partagé avec un monde dans le besoin, » a-t-il dit.

Le message, a-t-il indiqué, est aussi important que ceux prêchés par Noé avant le Déluge et par Jean-Baptiste avant le ministère terrestre de Jésus.

« Jean-Baptiste a été suscité pour préparer le monde à la première venue du Christ, » a-t-il dit. « Nous avons été suscités pour préparer le monde à la seconde venue du Christ. »

Zoom prend de l’ampleur

Les intervenants à la conférence ont parlé des nouvelles possibilités qui ont émergé pour atteindre les enfants, les jeunes et les adultes dans un monde radicalement transformé par la pandémie. L’une des nouvelles opportunités était sous le feu des projecteurs lors de la conférence : Zoom.

« Avec la COVID, regardez ce qui s’est passé avec Zoom, » a déclaré Geoffrey Mbwana, vice-président général de l’Église adventiste mondiale, alors qu’il faisait une présentation par Zoom sur le rôle vital du Saint-Esprit dans la proclamation de l’évangile. « Avant, nous voyagions beaucoup. Nous avons compris qu’il y a beaucoup de choses que nous pouvons également accomplir grâce à Zoom. »

Artur Stele, un autre vice-président général, a exprimé son étonnement devant le nombre de personnes qui peuvent assister à des conférences bibliques via Zoom. Alors que plusieurs centaines de personnes auraient pu se rendre à une conférence biblique avant la pandémie, la participation en ligne aux récentes rencontres dans la Division Eurasienne et dans la Division Asie-Pacifique Sud se comptait en milliers, a-t-il dit.

« Cela ne serait jamais arrivé en personne, » a-t-il déclaré.

Être créatif en ligne

Artur Stele, qui a fait une présentation sur l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux pour mettre en œuvre le plan « I Will Go » (J’Irai) a suggéré que l’action missionnaire évangélique en ligne a un fondement biblique même si le mot « Internet » n’apparaît à aucun endroit dans les Écritures. Il a fait observer que la Bible présente le Christ à travers de nombreux genres, y compris la prophétie, la poésie et la littérature de la sagesse. David, a-t-il ajouté, a écrit des psaumes dans lesquels chaque ligne commençait par une lettre consécutive de l’alphabet hébreu.

« Tout cela nous donne une idée sur le fait que nous devons être créatifs dans la présentation de notre message, » a-t-il déclaré.

Mettant en garde contre les limitations que l’on a en ligne, il a déclaré qu’Internet pourrait être un meilleur endroit pour proclamer l’évangile que pour prendre soin des gens. Mais, dans un exemple illustrant son énorme potentiel, il a dit qu’un membre d’église à l’autre bout du monde l’avait récemment remercié pour un sermon en ligne qui s’était avéré être une bénédiction dans une période de profond découragement. Il s’émerveillait du fait qu’il était profondément endormi au moment où le membre d’église a regardé la vidéo.

« Quand nous dormons, nous travaillons encore. Quand nous mourrons, nous travaillerons encore, » a-t-il déclaré.

Le thème de l’innovation et de la mission était également en tête de l’ordre du jour lors d’un sommet sur le leadership qui a eu lieu avant la pandémie en 2020 au Cap, en Afrique du Sud. Le 13ᵉ Sommet Mondial sur le Leadership – qui, comme la conférence de cette année, a été organisé par Guillermo Biaggi, vice-président général de l’Église adventiste mondiale — a approuvé avec enthousiasme une proposition de la Conférence Générale visant à créer un institut axé sur le leadership, l’innovation et la mission, au siège de l’Église, à Silver Spring, dans le Maryland, aux États-Unis. L’institut offrirait une formation pratique aux dirigeants du monde entier.

Ted Wilson a déclaré lors du Premier Concile de l’Église Mondiale sur le Leadership, dont de nombreux participants avaient assisté au sommet précédent, que les plans pour l’institut avaient été mis de côté à cause de la pandémie mais que la Conférence Générale « partagerait une version élargie des plans d’innovation dans les mois à venir. »

Sortir des sentiers battus

Lors d’une présentation sur l’innovation faite à la conférence de cette semaine, Ray Wahlen, sous-trésorier de l’Église mondiale, a exhorté les dirigeants à être créatifs et à aller au-delà des idées habituelles.

L’appel a été repris par d’autres, y compris G. T. Ng, secrétaire général de l’Église adventiste mondiale. « L’Église adventiste semble travailler dans le domaine du recyclage. Nous recyclons les mêmes idées encore et encore, » a déclaré G.T. Ng lors d’une séance en petits groupes.

Il a proposé plusieurs idées créatives, y compris une suggestion selon laquelle l’église pourrait peut-être envisager de posséder un satellite.

« Pouvons-nous acheter un satellite pour pouvoir continuer à communiquer à la fin des temps ?, » a-t-il dit. « Nous devons sortir des sentiers battus dans notre panière de penser. »

Les dirigeants et les membres d’église peuvent être flexibles et créatifs avec le plan « I Will Go » (J’Irai), a déclaré la présentatrice Hensley Moorooven, sous-secrétaire de l’Église adventiste mondiale. Comparant « I Will Go » (J’Irai) à une carte routière, il a montré aux participants l’image d’une carte de type navigation GPS avec une étiquette de destination orange représentant la mission et une voiture rouge, représentant la méthode utilisée pour accomplir la mission.

Alors que la carte présentait une voiture rouge, la destination pouvait également être atteinte en fourgonnette, en bus, à vélo, en avion, en hélicoptère ou à pied, a dit Hensley Moorooven. « Ce n’est pas un problème car nous nous sommes tous mis d’accord sur la destination finale, » a-t-il dit.

Le président de l’Église adventiste, Ted Wilson a encouragé les dirigeants de l’Église à avancer humblement dans la mission avec la puissance du Saint-Esprit.

Lisant à partir du livre d’Ellen White, Principles for Christian Leaders, page 218,il a dit : « Allons-nous accomplir l’œuvre comme le veut le Seigneur ? Sommes-nous disposés à nous laisser enseigner par Dieu ? Lutterons-nous avec Dieu dans la prière ? Recevrons-nous le baptême du Saint-Esprit ? C’est ce dont nous avons besoin et que nous pouvons recevoir en ce moment. Alors, nous irons de l’avant avec un message du Seigneur, et la lumière de la vérité brillera comme une lampe qui brûle, atteignant toutes les parties du monde. Si nous marchons humblement avec Dieu, Dieu marchera avec nous. Humilions nos âmes devant lui et nous verrons son salut. »


Traduction : Patrick Luciathe

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply