ADRAInternationales

Tremblement de terre en Haïti : La Division Inter-Européenne (EUD) fait un don de 250.000 US$ pour l’aide humanitaire

By 20 septembre 2021 No Comments

17 septembre 2021 | Bern, Suisse | Andreas Mazza | EUD

Le 14 août 2021, un séisme de magnitude 7,2 a frappé la péninsule de Tiburon, dans la nation caribéenne d’Haïti. Son hypocentre, d’une profondeur de 10 kilomètres, se trouvait près de Petit-Trou-de-Nippes, à environ 150 kilomètres à l’ouest de la capitale, Port-au-Prince.

Au 7 septembre 2021, 2 248 personnes avaient été tuées et plus de 12 000 blessées. Les dirigeants de l’Église adventiste du septième jour ont confirmé que 12 membres de l’Église figuraient parmi les morts. « 21 membres ont été blessés et 20 maisons parmi les membres ont été détruites », a rapporté le pasteur Pierre Caporal, président de l’Église en Haïti. « De plus, cinq églises adventistes ont été détruites, sept autres ont été partiellement endommagées et six écoles ont également été endommagées », a conclu Caporal.

En Haïti, au moins 136 800 bâtiments ont été endommagés ou détruits. Il s’agit du tremblement de terre le plus meurtrier et de la catastrophe naturelle la plus meurtrière de 2021, la pire catastrophe à frapper Haïti depuis le tremblement de terre de 2010. L’UNICEF estime que plus d’un demi-million d’enfants ont été touchés.

Trois jours après le séisme, Haïti a été touché par la tempête tropicale Grace, qui a provoqué des inondations torrentielles dans certaines régions du pays, augmentant ainsi le nombre de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire.

Un hôpital adventiste fournit des soins 24 heures sur 24

L’Hôpital Adventiste d’Haïti, niché à Diquini, Carrefour, à Port-au-Prince, a vu des patients sans interruption depuis 17 heures le 14 août. L’hôpital a installé six tentes à l’extérieur pour faciliter le flux de patients blessés, selon Jere Chrispens, administrateur de l’Hôpital Adventiste d’Haïti. « Notre hôpital est le seul à offrir des services de chirurgie traumatique et il se concentre sur les patients qui peuvent entrer et sortir et qui sont en convalescence », a expliqué M. Chrispens, ajoutant que de nombreux hôpitaux de la région continuent d’envoyer des patients en chirurgie en échange de soins postopératoires. « Nos équipes chirurgicales travaillent de 16 à 20 heures par jour dans chacune des trois salles d’opération de l’hôpital », a conclu M. Chrispens.

Par ailleurs, une équipe de médecins et d’infirmières a été envoyée par le bureau du syndicat, avec une partie du personnel de l’hôpital adventiste, aux Cayes, une ville côtière du sud de la péninsule durement touchée par le tremblement de terre, pour évaluer et aider les personnes les plus démunies, a expliqué M. Caporal.

La contribution d’ADRA

« ADRA a travaillé sur plusieurs projets de relocalisation pour aider les survivants de la violence des gangs déplacés à l’intérieur du pays, et travaille en étroite collaboration avec l’hôpital adventiste d’Haïti à Diquini, où les personnes blessées amenées à l’établissement ont besoin de soins médicaux et de traitements orthopédiques critiques », a déclaré M. Bissereth, directeur national de l’Agence adventiste de développement et de secours (ADRA) en Haïti.

L’hôpital a déjà été saturé par de nombreux blessés depuis le tremblement de terre du 14 août.

« ADRA travaille en étroite collaboration avec l’hôpital adventiste local pour offrir un soutien logistique et de coordination et fournir une assistance pour le transport, la nourriture et l’achat de médicaments », a confirmé Bissereth.

La contribution de la Division Inter-Européenne (EUD)

L’administration de l’EUD a récemment voté une aide de 250 000 US$ en faveur de l’Église d’Haïti. Le pasteur Mario Brito, président de l’EUD, a affirmé : « Le peuple haïtien a subi une fois de plus une terrible catastrophe naturelle qui fait de sa vie un défi quotidien, nécessitant une aide matérielle et un soutien spirituel. L’Église adventiste du septième jour en Haïti est un moyen de Dieu pour le fournir et nous sommes appelés à l’aider, à notre mesure, à distance. En débloquant ce fonds, nous encourageons nos chers frères à utiliser leur volonté pour reconstruire les infrastructures et renforcer les plans de mission de l’Église, soulager la souffrance et transmettre l’espoir. »

L’administration de l’EUD assure que  » les champs et les frères du territoire de l’EUD prient pour l’Église et la mission haïtiennes « .

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply