CoronavirusSanté

Troubles d’anxiété

26 février 2021 | Berne, Suisse. | EUD  Département Santé

Le monde est en crise et les gens souffrent d’innombrables façons. Nombreux sont ceux qui sont en détresse et qui luttent sans un regard empathique, un mot ou un acte de sympathie. La religion du Christ est une religion d’amour et de compassion pour « nos voisins ». Elle consiste à identifier nos intérêts avec ceux de l’humanité et à soutenir les personnes dans leurs besoins, indépendamment de leur culture, de leur couleur ou de leur croyance.

« Mes crises de panique passent de 0 à 100 en un instant. J’ai l’impression de mourir, d’avoir une crise cardiaque ou de perdre la tête ».

« Les gens pensent que je suis faible. Le fait est qu’ils ne savent pas à quel point je lutte chaque jour pour rester en vie ».

Parmi toutes les maladies mentales, les troubles anxieux sont les plus fréquents et touchent 8,4 % des Européens sur une période de 12 mois, selon l’étude européenne sur l’épidémiologie des troubles mentaux (1). Ils comprennent les troubles anxieux généralisés, les troubles phobiques, les troubles d’anxiété sociale, les troubles obsessionnels compulsifs et les troubles post-traumatiques.

Tout comme la dépression ou le suicide, la prévalence des troubles anxieux a été affectée par la pandémie de COVID-19, les mesures de confinement connexes et les conséquences socio-économiques.

Aux États-Unis, une enquête menée auprès de 60 000 personnes montre que la proportion de personnes interrogées présentant des signes de troubles anxieux a été multipliée par 4 depuis le début de la pandémie, avec des taux allant de 8,2 % à 36,9 % entre juin 2019 et décembre 2020 (2).

La durée du temps écoulé depuis la pandémie et les mesures sociales ont également été associées à une augmentation des symptômes d’anxiété en Europe, notamment chez les personnes souffrant de troubles anxieux préexistants, chez celles infectées par le COVID-19 ou souffrant d’une maladie physique chronique (3).

Les facteurs de protection contre le développement des symptômes d’anxiété comprennent la vie avec les membres de la famille et la satisfaction de sa propre vie (3).


References

1.     Borwin B., Michaelis S. (2015) Epidemiology of anxiety disorders in the 21st century, Dialogues Clin Neurosci.

2.     Pandemic causes spike in Anxiety & Depression – Statista.com

3.     Fiorillo A. et al (2020) Effects of the lockdown on the mental health of the general population during the COVID-19 pandemic in Italy, European Psychiatry Vol 63.


VISITER LE SITE WEB WeCare

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply