Actualités Religieuses

Un pasteur américain s’engage à verser 50 000 dollars pour reconstruire un orphelinat incendié par des terroristes fulanis

By 21 septembre 2021 No Comments

8 août 2021 | Anugrah Kumar | Christian Post

Un pasteur new-yorkais s’est engagé à donner 50 000 dollars pour reconstruire un orphelinat dans l’État du Plateau, au Nigeria, dévasté par les conflits. Cet orphelinat accueillait environ 150 enfants, dont beaucoup avaient été rendus orphelins par les précédentes attaques de Boko Haram et de Fulani, jusqu’à ce que le bâtiment soit incendié par des bergers fulanis.

« Dieu merci, les … enfants ont été évacués avant la destruction par ces terroristes démoniaques », peut-on lire sur la page Facebook du pasteur Bill Devlin, qui s’est engagé à donner 50 000 dollars pour reconstruire l’orphelinat. Devlin, co-pasteur de l’Infinity Bible Church dans le South Bronx, à New York, se présente comme un « humanitaire international dans les zones de guerre ».

L’orphelinat de Binta, dans la région de Jos, dans l’État du Plateau, le seul orphelinat soutenu par une organisation américaine à but non lucratif, la Religious Freedom Coalition, a été détruit lundi, selon The Epoch Times.

Le personnel et les enfants sont en sécurité, a déclaré le fondateur de la coalition, le révérend William Murray. « Les 147 enfants ont été évacués à Jos », a-t-il ajouté.

« Les assaillants sont arrivés quand l’endroit commençait à être sombre, vers 19 heures », aurait déclaré un gardien civil du quartier. « Les Peuls ont reçu le soutien de l’armée nigériane. Ils étaient escortés par l’armée sur trois fourgons de l’armée. Nous les avons vus de loin arriver en nombre », a déclaré le gardien. « Les soldats ne nous ont pas aidés. Ils ont permis aux Fulanis de brûler nos maisons. »

Le groupe de surveillance de la persécution basé aux États-Unis, International Christian Concern, désigne les radicaux fulanis comme le quatrième groupe terroriste le plus meurtrier au monde, qui a dépassé le groupe terroriste Boko Haram comme la plus grande menace pour les chrétiens nigérians.

« Nombreux sont ceux qui pensent que les attaques sont motivées par le désir des Fulanis djihadistes de s’emparer des terres agricoles et d’imposer l’islam à la population et qui sont frustrés par le gouvernement à dominante musulmane qui serait en train de permettre de telles atrocités », a averti l’ICC en mai.

La Société internationale pour les libertés civiles et l’État de droit, basée à Anambra, a estimé en mai que pas moins de 1 470 chrétiens ont été tués au Nigeria au cours des quatre premiers mois de 2021, soit l’estimation la plus élevée pour les quatre premiers mois d’une année depuis 2014. Ce chiffre dépasse également le nombre estimé de chrétiens tués en 2019. Le rapport estime que pas moins de 300 personnes ont été tuées à Kaduna au cours des quatre premiers mois de 2021.

Au cours des quatre premiers mois de cette année, l’organisation estime qu’au moins 2 200 chrétiens ont été enlevés. L’État de Kaduna a enregistré le plus grand nombre d’enlèvements, soit 800.

VIDÉO :


Note de la rédaction : Les articles publiés sous la rubrique “Actualités religieuses » proviennent de sources extérieures à l’Église adventiste du septième jour. BIA-ANN propose ces articles à titre d’information uniquement et n’engage pas l’Église adventiste du septième jour.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply