InternationalesSalle de presse

Une Humanité : Une Déclaration sur les Relations Humaines traitant du Racisme, le Castisme, le Tribalisme et l’Ethnocentrisme

By septembre 18, 2020 No Comments

16 septembre 2020 | Silver Spring, Maryland, États-Unis | ANN | DIA

Les dirigeants de l’Église adventiste du septième jour, membres du Comité Administratif de la Conférence Générale (GC ADCOM), ont voté aujourd’hui d’accepter comme déclaration officielle : Une Humanité : Une Déclaration sur les Relations Humaines Traitant du Racisme, du Castisme, du Tribalisme et de l’Ethnocentrisme.

La déclaration intervient après que des événements récents aient conduit le Comité des Affaires Mondiales du département des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse (PARL) à voter le 1er juillet 2020 d’explorer la nécessité de produire une nouvelle déclaration de l’Église sur les problèmes mondiaux impliquant le racisme.

Ganoune Diop, qui sert en tant que directeur du Département des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse de la Conférence Générale des adventistes du septième jour, a expliqué pourquoi cette déclaration était importante dans le climat actuel, soulignant la prise de conscience mondiale croissante à propos de « la pandémie de racisme. »

« Concernant l’Église adventiste du septième jour, nous avons dans notre ADN le concept d’égalité, parce que nous sommes parmi ceux qui croient en la création, » a-t-il dit. « Il y a une humanité et le racisme est le déni de la dignité humaine d’une personne créée à l’image de Dieu. Les principes et les valeurs qui nous caractérisent en tant qu’église signifient que notre voix doit être entendue sur cette question. Le défi pour tous les adventistes est de vivre à la hauteur de cet idéal.

Ella Simmons, vice-présidente générale de la Conférence Générale des adventistes du septième jour, qui a présidé le sous-comité de rédaction chargé d’esquisser un premier jet et de réviser la nouvelle déclaration de l’église sur le racisme, souligne que la déclaration ne vise pas uniquement à aborder les questions de racisme dans une région, mais les problèmes mondiaux de discrimination. Ella Simmons a déclaré : « Bien que le racisme aux États-Unis ait un caractère unique, le racisme, quel qu’en soit le nom, est un phénomène mondial.
Compte tenu de la nature mondiale de notre église et de la prise de conscience mondiale face aux démonstrations continues de racisme, il était nécessaire de produire une déclaration sans se concentrer uniquement sur une région du monde en particulier, pour reconnaître la relation et la connectivité de ces questions dans le monde. »

Le président de l’Église adventiste du septième jour au niveau mondial, Ted N.C. Wilson, a exprimé son soutien à la déclaration, en disant : « Quelle déclaration puissante produite par l’Église adventiste, afin d’aider les gens à voir l’image globale en matière de relations humaines et la nécessité de permettre au Saint-Esprit de contrôler nos vies en ces derniers jours de l’histoire du monde et de montrer au monde que nous sommes une seule humanité alors que le Christ prend le contrôle de nos vies.

Processus de rédaction et de vote

Tout au long du processus de rédaction, le sous-comité de rédaction a rencontré le Comité des Affaires Mondiales du PARL et son sous-comité sur le racisme, ainsi que d’autres dirigeants élus de l’Église adventiste, pour recevoir leurs contributions pour l’esquisse de la déclaration.

Le 11 août, la proposition de déclaration a été envoyée au Comité des Déclarations Publiques et Officielles de la Conférence Générale et le 14 septembre, le vote a été pris de transmettre la déclaration a l’ADCOM de la Conférence Générale.

Conclusion

Les dirigeants de l’Église croient que cette nouvelle déclaration devrait constituer un appel à chaque membre adventiste à démontrer l’amour et la paix du Christ dans leurs communautés.

« Les membres de l’Église adventiste auront une merveilleuse opportunité de démontrer cela dans la vraie vie, chacun d’entre nous et l’église dans son ensemble à travers le monde, » a déclaré Ted Wilson. « Dieu donnera tous les moyens nécessaires pour montrer aux gens que lorsque Christ est aux commandes, nous pouvons faire preuve de dignité et de respect envers tous, proclamant ainsi les grands et puissants messages des trois anges d’Apocalypse 14: 6-12 et le quatrième ange d’Apocalypse 18 : 1- 4 « à toute nation, toute tribu, toute langue et tout peuple » alors que nous attendons la venue prochaine du Christ. »

« C’est plus qu’une déclaration, » a poursuivi Ella Simmons. « C’est une déclaration claire indiquant la position de l’Église adventiste sur les relations humaines. C’est notre illustration de l’appel de Dieu à son peuple pour savoir comment nous devons mettre en action l’amour chrétien. C’est une attente urgente et une expression claire de la façon dont nous vivrons ensemble en tant qu’église et de ce que nous allons donner comme exemple au reste du monde où que nous soyons.

Vous pouvez lire la déclaration complète ici.


Traduction : Patrick Luciathe

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply