ADRACoronavirusInternationales

ADRA reçoit un don pour un ventilateur pulmonaire développé par la NASA

4 mars 2021 | Brazil | Silvia Tapia | ADRA Brasil | ANN

ADRA Brasil a reçu un don pour un respirateur pulmonaire, appelé VIDA, qui a été développé par la NASA, l’agence aérospatiale des États-Unis. Il a été livré par la société Russer, l’une des 28 institutions choisies et autorisées par l’agence américaine dans le monde entier pour reproduire l’équipement.

« Lorsque la pandémie a commencé, nous avons ressenti le besoin d’aider d’une manière ou d’une autre en utilisant toutes nos ressources technologiques et nos professionnels. C’est à cette époque que la NASA a lancé un appel pour sélectionner les entreprises qui participeraient au projet », explique Rubens Calbucoy, directeur de Russer.

« Après plusieurs étapes, nous avons reçu la confirmation de la licence. Le VIDA est un ventilateur pulmonaire polyvalent, résistant et fonctionnel qui répond à toutes les exigences pour un patient atteint de Covid-19. Sa conception a été développée pour s’adapter dans les hôpitaux de campagne ou avec peu d’infrastructures. De plus, le ventilateur est facile à manipuler et à comprendre », explique Calbucoy.

Calbucoy dit avoir été ému après avoir vu les pertes de vie, dues au COVID-19, à Manaus. Avec les propriétaires et les employés de l’entreprise, il a décidé de faire un don à ADRA. « La valeur de chaque appareil respiratoire sur le marché est de 60 000 Reais brésiliens, soit environ 10 000 USD. Mais, en plus de faire don d’un ventilateur, Russer mettra les ventilateurs à disposition à prix coûtant pour tous les projets d’aide destinés à Manaus », souligne-t-il.

De l’aide pour sauver des vies

Le respirateur a été livré par l’ADRA à Maternidade Ana Braga, un centre de soins pour les grossesses à haut risque qui traite également les patients atteints de Covid-19 en soins intensifs, à Manaus, le vendredi 19 février. Pour le Dr Rosiene Bentes, directrice de l’institution, ce don est un motif de joie. « Soyez sûrs qu’il fera partie d’un travail déjà accompli, qui consiste à sauver des vies. Nous savons que le monde entier a aujourd’hui besoin de respirateurs, et nous sommes heureux [qu’ils nous aient choisis] », souligne-t-elle.

Pour elle, ces ressources et d’autres sont indispensables dans le centre de santé qu’elle dirige, car il répond aux besoins des femmes de toutes les régions de l’Amazonas, un État brésilien. « Nous recevons les dons avec un cœur ouvert et nous espérons être prises en compte à l’avenir », souligne-t-elle.

 

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply