ADRAInternationales

Après quatre typhons consécutifs, les adventistes philippins continuent de prêter main forte

By 23 janvier 2021 No Comments

Edward Rodriguez, Division Asie-Pacifique Sud, et Adventist World janvier 2021

Le 11 novembre 2020, le typhon Ulysses (Vamco) a ravagé les régions de l’est et du nord des Philippines déjà balayées par les vents et les pluies, et encore sous le choc des dévastations causées par les typhons Pepito (nom du Bureau météorologique mondial : Saudel), Quinta (Molave), et Rolly (Goni).

Tandis que le dernier typhon entrait dans le périmètre du pays, l’Administration des services atmosphériques, géophysiques et astronomiques des Philippines (PAGASA) a augmenté d’un cran l’avertissement météo, le faisant passer au n° 3 – tempête – pour les provinces se trouvant sur sa trajectoire. Les habitants des zones inondables ont été évacués, mais la plupart ont été surpris par les pluies torrentielles que le typhon a déversées sur les parties du centre et du nord de Luçon, détruisant récoltes, infrastructures, et moyens de subsistance.

Le typhon Vamco, lui, a rendu les routes impraticables à cause des inondations et a renversé les pylônes électriques et de communication. Dans les régions montagneuses de la Sierra Madre, plusieurs glissements de terrain ont été signalés, rendant les opérations de secours difficiles. Les principaux barrages de la région nord ont débordé, provoquant des inondations atteignant jusqu’à 15 mètres de haut dans les villes et les barangays, ou quartiers, situés en aval.

Le gouvernement philippin a fait état de 73 morts et de 19 personnes disparues après le passage de Vamco.

Saw Samuel, président de l’Église adventiste de la division Asie- Pacifique Sud (SSD), a appelé tous les membres du territoire à prier pour la sécurité et le réconfort des personnes victimes de ce typhon. « C’est pendant cette période que nous cherchons sincèrement la protection de Dieu contre la violence de telles catastrophes naturelles. Quelle que soit l’ampleur des tempêtes qui se présenteront, nous nous souvenons toujours que Dieu est notre refuge », a-t-il déclaré.

LES ADVENTISTES VIENNENT EN AIDE AUX FAMILLES DÉPLACÉES

L’Agence de développement et de secours adventiste (ADRA) aux Philippines est présente sur le terrain depuis que les trois typhons précédents ont frappé, répondant aux besoins des individus et des familles affectées. Dès que le typhon Vamco a quitté les Philippines, l’équipe d’ADRA a mené des évaluations rapides dans les zones affectées afin d’identifier les principaux besoins de la communauté et d’y répondre.

ADRA Philippines a réagi par l’intermédiaire des équipes de services à la communauté (ACS) de l’endroit, grâce à un financement provenant d’ADRA et de donateurs individuels, de sorte que 500 familles ont pu être atteintes. Elle a octroyé 250 000 pesos philippins (environ 5 200 dollars US) à la mission de l’Église adventiste du nord-est de Luçon où l’ACS est le fer de lance des opérations de secours dans la région. Selon les responsables d’ADRA, la nourriture, les médicaments, les couvertures et l’eau po- table sont les principaux besoins des familles dans les sites d’évacuation.

LES ÉVANGÉLISTES DU NUMÉRIQUE CONTINUENT DE SERVIR

Les Philippines accueillent plus de 150 bénévoles connus sous le nom de « guerriers de la prière ». Ce groupe comprend des missionnaires du numérique qui prient 24 heures sur 24 pour des requêtes provenant du monde entier. Les modérateurs répondent également aux courriels, suivent les tchats, dispensent des soins pastoraux, et donnent des études bibliques.

Selon les dirigeants des églises locales, la plupart de ces missionnaires du numérique viennent de régions frappées durement par la série de typhons qui ont récemment frappé les Philippines. Malgré leur dure épreuve, ces missionnaires restent fidèles à leur engagement de prier et de remplir leurs devoirs chrétiens, a rapporté Ace Vhirsul, le chef d’équipe.

Ace Vhirsul : « Nombre de nos missionnaires ont été touchés par le typhon. Malgré les pannes d’électricité et la connexion Internet intermittente, les bénévoles ont constamment fait preuve d’ingéniosité pour accomplir les tâches qu’on leur a assignées », a-t-il déclaré.

Selon les responsables des églises régionales, les missionnaires du numérique touchent plus de 4 000 personnes chaque jour.

a

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply