EducationInternationalesJeunesse

ATTEINDRE LA CIME DE LA PLUS HAUTE MONTAGNE D’EUROPE OCCIDENTALE

By 31 décembre 2019 No Comments

LE CENTRE ÉDUCATIF ADVENTISTE DE SAGUNTO A ORGANISÉ LA DEUXIÈME EXPÉDITION POUR PARVENIR AU SOMMET DE LA PLUS HAUTE MONTAGNE DE L’EUROPE OCCIDENTALE.

10 décembre 2019 | Berne, Suisse. | CD-EUDNews. S. Albu, Département de l’éducation.

Du 22 au 25 juillet 2019, Stefan Albu, responsable de l’aumônerie du Centre éducatif adventiste de Sagunto, a organisé la deuxième expédition pour atteindre le sommet de la plus haute montagne d’Europe occidentale, le Montblanc, haut de 4 810 mètres. Le but de cette expédition était de promouvoir le système éducatif adventiste. Si Stefan Albu a été le seul à participer à la première expédition organisée du 22 au 25 juin 2018, cette fois Stefan était accompagné de 2 amis : David Martinez Falcó et Ricardo Ramal.

Une invitation à se joindre à cette activité est envoyée à tous les aumôniers des centres d’éducation adventiste de l’EUD, comme le prévoit le projet qui consiste :

a. donner plus de visibilité au système éducatif adventiste ;

b. encourager les idées créatives destinées à motiver nos élèves et enseignants (également invités) ;

c. relier le plan directeur de développement spirituel à partir d’inspirantes métaphores ;

d. créer davantage de liens entre les centres éducatifs de l’EUD ;

e. créer des jalons historiques pour l’éducation adventiste ;

f. promouvoir les liens de connaissance et d’amitié au sein des projets communs de nos centres éducatifs ;

g. réaliser un projet commun afin d’inspirer nos élèves ;

h. créer une métaphore sur la façon de surmonter les défis et les difficultés ;

i. promouvoir de manière spéciale l’éducation adventiste dans les pays européens ;

j. encourager une mentalité axée sur l’effort, l’exercice physique et une vie saine dans nos écoles.

Le premier jour, les participants ont pris le train de Mont-Blanc jusqu’à Nid d’Aigle (2 380 m), puis ils ont escaladé leur parcours jusqu’au refuge Rognes (2 800 m). Le lendemain, ils ont grimpé de Rognes jusqu’à la Tête Rousse (3 167 m) où ils se sont arrêtés pour la nuit. Le troisième jour, réveillés à 01h30 ils ont entamé l’ascension vers le refuge du Goûter (3 817 m) à 02h15, étape la plus technique et la plus dangereuse de cette ascension. Arrivés là à 4h50, après un peu de repos, ils ont poursuivi la montée vers le sommet. Il était 11h54, à leur arrivée sur la crête du Mont-Blanc (4 810 m), le but atteint, le repos était bien mérité, ce qu’ils furent pendant presque une heure.

 

Voici le récit que nous a fait Stefan sur cette expérience : « J’ai eu le privilège d’une journée sans nuage, avec des paysages magnifiques. Nous sommes descendus à Tête Rousse (3 167 m) le même jour et nous avons dormi comme des loirs. Dans l’ensemble, il y avait environ 25 kilomètres, avec une différence d’altitude de 1 643 mètres lors de la montée, et pareil pour la descente. Au cours de notre ascension et de notre descente, différents messages vidéo furent enregistrés pour le camp organisé à la rentrée scolaire, qui devait avoir lieu du 27 au 29 septembre. Ces vidéos avaient pour but de promouvoir notre Plan directeur de développement spirituel pour 2019-2020. Les messages étaient accompagnés de photographies avec une bannière en espagnol et une autre en anglais, pour promouvoir l’éducation adventiste. Ce fut une expérience inoubliable… Alors, rejoignez-nous l’année prochaine pour une nouvelle aventure ! »

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply