ADRAInternationales

Au Guatemala, l’Église adventiste pleure la disparition de membres et organise une assistance humanitaire aux victimes de l’Ouragan Eta

By novembre 18, 2020 No Comments

Un petit bateau avec des paquets de nourriture livre des provisions à un homme dans la région nord du Guatemala le 4 novembre, après que l’Ouragan Eta ait inondé de grandes parties du pays, faisant déborder des rivières, détruisant des ponts et provoquant des glissements de terrain qui ont enterré de nombreux villages. [Photo : avec l’autorisation de l’Union du Guatemala]

10 novembre 2020 | Miami, Floride, États-Unis | Libna Stevens | Division Inter Américaine 

Les adventistes du septième jour au Guatemala sont attristés par la mort de quatre membres d’église après que les pluies torrentielles de l’Ouragan Eta aient fait déborder des rivières et provoqué des glissements de terrain qui ont enterré des dizaines de maisons dans le village de Queja à San Cristobal Verapaz dans la partie nord-ouest du pays.

Après que la pluie ait frappé les régions montagneuses le 3 novembre 2020, les équipes de sauvetage ont pu découvrir des victimes. Parmi les premières victimes récupérées figuraient une mère et ses trois jeunes enfants. Adela Cal et ses trois enfants, âgés de 5, 8 et 10 ans, étaient membres de l’Église adventiste du village.

« Le passage du cyclone Eta a provoqué diverses catastrophes dans différentes parties de notre pays et nous a profondément touchés, » a déclaré le pasteur Guenther Garcia, président de l’Église adventiste au Guatemala.

Adela Cal et ses enfants âgés de 5, 8 et 10 ans sont morts enterrés par un glissement de terrain qui a couvert leur maison après les pluies torrentielles qui accompagnaient l’Ouragan Eta le 3 novembre 2020. Des dizaines de maisons dans le village de Queja à San Cristobal, dans la région montagneuse du nord-ouest du pays, ont été couverts. Trois autres membres sont toujours portés disparus dans cette région. [Photo : avec l’autorisation de l’Union du Guatemala]

« Nous pleurons la disparition de nos chers membres, en particulier de ces jeunes enfants, et nous venons en solidarité en tant qu’église pour pleurer leur perte et montrer notre sympathie aux plus de 70000 personnes touchées par Eta, » a-t-il dit. Pasteur Garcia a déclaré que Carlos Suram, le père des victimes, se trouvait dans la capitale au moment de la catastrophe et tente de retourner chez lui au milieu des inondations et des routes inaccessibles.

Il reste trois autres membres portés disparus. On estime que 200 personnes sont décédées à travers le pays et des dizaines d’autres sont portées disparues.

Des fonds d’urgence spéciaux ont été débloqués pour aider les membres, a expliqué pasteur Garcia. De plus, il y a deux camions prêts à transporter des vêtements et des denrées alimentaires non périssables ainsi que 75 nouveaux matelas, a-t-il ajouté. Les fonds de l’Agence Adventiste de Développement et de Secours local (ADRA) ont été utilisés à Peten, dans le nord du pays, afin de distribuer de la nourriture, de l’eau et des articles de toilette dans les zones touchées.

Un membre de l’église adventiste de Michal prépare des plaques chauffantes pour nourrir la communauté de Morales à Izabal, dans la région nord-est du Guatemala. [Photo : avec l’autorisation de l’Union du Guatemala]

L’église a jusqu’ici identifié 219 familles adventistes qui ont perdu leur maison. Huit églises adventistes servent actuellement d’abris. Il y a 796 personnes qui sont hébergées actuellement dans ces églises. Gustavo Menendez, directeur de la communication de l’Église adventiste au Guatemala, a déclaré que ces églises avaient été fermées en mars en réponse à la pandémie, mais avaient été ouvertes pour servir d’abri aux familles déplacées. Il a dit que l’église maintenait autant de distanciation sociale que possible sous ces conditions.

Après que les pluies se soient calmées le 4 novembre, les églises adventistes des régions du nord et du nord-ouest ont mobilisé leurs membres pour collecter de la nourriture, de l’eau et des vêtements pour les victimes, selon Gustavo Menendez. « Avec leurs propres fonds et des dons, ils ont agi rapidement pour préparer des repas chauds et assembler des sacs de nourriture pour de nombreuses victimes dans les communautés environnantes, » a déclaré Gustavo Menendez.

La situation a été très difficile pour beaucoup de gens, a ajouté Gustavo Menendez. « Deux ponts majeurs ont été emportés et il est même difficile de se rendre dans la région car le niveau des eaux est encore élevé.

Plusieurs enfants couchés sur le sol d’une des pièces de l’église adventiste Centrale de Coban, dans le nord du Guatemala, qui est utilisée comme abri hébergeant près de 100 personnes déplacées par l’Ouragan Eta. Près de 800 personnes ont trouvé refuge dans huit églises adventistes dans le nord du Guatemala. [Photo : avec l’autorisation de l’Union du Guatemala]

« Nous savons que ce n’est qu’une première réponse pour aider ces familles car elles ont tout perdu, » a dit Gustavo Menendez. « Il faudra d’un plan à long terme pour reconstruire leur vie. »

Les membres de la partie nord du Guatemala ont déjà préparé des repas chauds, assemblé des sacs de nourriture et de l’eau et distribuent les provisions à autant de communautés qu’il leur est possible d’atteindre.

« Notre communauté adventiste ici agit toujours pour aider ceux qui sont dans le besoin et se rassemble toujours pour offrir de l’aide, des ponchos, des prières et tout ce qu’elle est en mesure de faire pour offrir de l’espoir, » a ajouté Gustavo Menendez. »

Des membres d’église bénévoles à Peten, dans le nord du Guatemala, assemblent des paquets d’article de soins grâce aux fonds locaux fournis par ADRA Guatemala pour les familles nécessiteuses touchées par l’Ouragan Eta. [Photo : avec l’autorisation de l’Union du Guatemala]


Traduction : Patrick Luciathe

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply