Internationales

Au Honduras, le feu engloutit une école adventiste sur l’île de Guanaja, des membres perdent leurs maisons

By 8 octobre 2021 No Comments

4 octobre 2021 | Guanaja, Îles de la Baie, Honduras | Libna Stevens | DIA

Alors que l’incendie embrasait l’île de Guanaja, dans les Iles de la Baie au large de la côte nord du Honduras, au petit matin du samedi 2 octobre, les dirigeants et les membres de l’Église adventiste du septième jour sur l’île ont réagi rapidement pour aider à éviter que le feu ne cause des dommages à son école, ses églises et la communauté. L’incendie a détruit ou endommagé plus de 200 maisons et entreprises. L’école a subi des dégâts au niveau du troisième étage et 30 membres d’église ont perdu leurs maisons et leurs propriétés, ont indiqué les dirigeants de l’église.

« Dès que nous avons été informés à 5 heures du matin, les pasteurs, les dirigeants de la fédération et les membres dans tout le Honduras ont commencé à prier pour la protection de Dieu sur nos membres d’église qui se trouvent sur l’île ainsi que pour les bâtiments de l’église et pour l’école, » a déclaré le pasteur Adan Ramos, président de l’Église au Honduras.

Une vue des dégâts causés par le feu au troisième étage de l’Instituto Adventista de Guanaja, créé en 1894. L’école d’église se trouve juste en face de l’église adventiste anglophone organisée en 1892. [Photo : Joni Jim Santos]

Scène triste et tragique

Le pasteur Jorge Mairena, secrétaire général de l’Église adventiste dans les îles de la Baie, qui supervise les îles de Roatán, Guanaja et Utila, a déclaré que lui et ses collègues administrateurs avaient fait le déplacement de Roatán à Guanaja dès qu’ils l’ont pu. Ils sont arrivés à midi. « C’était une scène très triste et tragique, » a dit pasteur Mairena. « Nous étions sur l’île juste la semaine précédente, visitant les églises, parlant aux membres alors qu’ils avaient commencé une campagne d’évangélisation de réveil. » L’école primaire et secondaire, appelée Instituto Adventista de Guanaja, qui compte 130 élèves inscrits cette année, vivait également une semaine de prière et de réveil, a déclaré pasteur Mairena.

À leur arrivée, pasteur Jorge Mairena et ses collègues administrateurs de la mission ont trouvé les évangélistes invités, les pasteurs et les membres faisant tout leur possible pour s’assurer que le feu était éteint. « Nous avons réalisé que l’Église adventiste anglophone avait été sauvée des flammes, grâce aux efforts déployés pour lutter contre l’incendie par l’hélicoptère de l’armée de l’air du gouvernement qui a déversé des quantités d’eau sur le bâtiment ce matin-là, » a-t-il déclaré. La structure du troisième étage de l’école avait apparemment empêché les flammes d’atteindre l’église construite en bois, a-t-il déclaré. La Iglesia Adventista del Cayo (pour la congrégation anglophone) à Guanaja, a été la première organisée sur l’île en 1892. La structure de l’église a été construite pendant cette période et a été rénovée au fil des années, a-t-il expliqué.

Les pompiers arrosent de leurs lances les murs des maisons et des entreprises voisines brulées dans l’incendie plus tôt dans la journée à côté de l’école de l’église. [Photo : Joni Jim Santos]

Les adventistes réagissent rapidement pour apporter leur aide

Les dirigeants de l’Église ont apporté du pain, de la nourriture, du lait et de l’eau dans le petit bateau. L’Église adventiste hispanophone sur l’île a immédiatement transformé son bâtiment en site de distribution où des membres d’église bénévoles ont contribué à aider les personnes touchées par l’incendie. « J’ai vu des membres travailler dur, même s’ils ne parlaient pas la langue, ils étaient unis pour contribuer à l’aide apportée à la communauté, » a déclaré pasteur Mairena. D’autres membres des églises voisines ont préparé de la nourriture pour les bénévoles qui travaillaient sans relâche suite à l’incendie. Le gouvernement du Honduras a commencé à envoyer des provisions sur le site de distribution pour que l’église apporte de l’aide sur place.

De nombreux membres ont exprimé leur gratitude à Dieu pour sa protection et sa délivrance face à cet incendie qui s’est propagé rapidement, a dit pasteur Mairena.

Pour le moment, les églises à Roatán et à Útila deviennent des sites de collecte de provisions à envoyer à Guanaja dans les prochains jours, a ajouté pasteur Mairena. « Les besoins les plus urgents en ce moment sont la nourriture et les vêtements, et c’est ce sur quoi nous nous concentrons. Plus tard, nous coordonnerons avec ADRA pour déterminer comment et quand nous pourrons aider à la reconstruction. »

Même si l’école a subi des dommages apparents dans une salle de classe au troisième étage, l’eau des lances d’incendie a trempé les étages inférieurs, a dit pasteur Mairena. Les dirigeants ne connaîtront pas l’étendue des dégâts tant que les ingénieurs en structure n’auront pas réalisé leur évaluation finale dans les prochains jours.

L’école bilingue a débuté l’année scolaire avec un modèle hybride d’enseignement en présentiel et à distance. Maintenant, l’école est fermée pour une durée indéterminée, a-t-il déclaré. « Nous savons que deux enseignants ont perdu leurs maisons dans l’incendie, » a-t-il dit.

Une vue de l’église et de l’école à Guanaja avant que l’incendie ne touche le troisième étage de l’école. L’église dont la structure est en bois n’a pas subi de dégâts. [Photo : Fédération des Iles de la Baie]

Collecte de provisions pour Guanaja

Les églises dans tout le Honduras ont mobilisé leurs membres pour aider à collecter de la nourriture, des provisions et des vêtements qui seront expédiés à Guanaja, a déclaré pasteur Adan Ramos. « Nous avons également ouvert un compte bancaire pour collecter des fonds afin d’aider ceux qui ont tout perdu pendant cette période difficile, » a déclaré pasteur Ramos.

L’Agence Adventiste de Développement et de Secours (ADRA) au Honduras doit évaluer les besoins sur le terrain au cours des prochains jours, a dit pasteur Ramos.

L’île de Guanaja revêt beaucoup d’importance pour l’Église adventiste, pas seulement au Honduras, mais dans toute l’Amérique Centrale, a déclaré le pasteur Ramos. « Le message Adventiste est arrivé sur l’île dans les années 1890 et la première église organisée l’a été à Guanaja en 1892. Deux ans plus tard, la première école adventiste a été inaugurée. » C’est depuis Guanaja que le message adventiste s’est propagé dans toute l’Amérique Centrale, a-t-il expliqué. « À une certaine époque, toute la population était adventiste du septième jour, et aujourd’hui, même si la population a augmenté [plus de 5500 personnes], beaucoup se considèrent comme adventistes même si peut-être ils ne sont pas membres ou ne fréquentent pas l’église.

Il y a plus de 3600 adventistes du septième jour qui se réunissent pour adorer dans 31 églises et groupes à Roatán, Guanaja et Utila, qui sont supervisés par la Fédération des Iles de la Baie. La fédération gère sept écoles primaires et secondaires sur ces îles.

Pour en savoir plus sur l’impact et l’intervention de secours de l’Église adventiste à Guanaja, dans les Iles de la Baie au Honduras, visitez-nous sur le site interamerica.org


Traduction : Patrick Luciathe

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply