Internationales

Haïti : l’Église adventiste continue d’aider les victimes du tremblement de terre alors qu’elle planifie la reconstruction

By 8 octobre 2021 No Comments

29 septembre 2021 | Port-au-Prince, Haïti | Libna Stevens | DIA

Quelques semaines après qu’un tremblement de terre ait causé la mort de plus de 2000 personnes, détruit des maisons et des bâtiments dans la péninsule sud d’Haïti, l’Église adventiste du septième jour continue d’aider des milliers de membres et leurs familles tout en prévoyant de reconstruire deux douzaines d’églises et d’écoles qui ont été détruites.

Parmi les membres d’église en Haïti, le tremblement de terre a fait 16 morts et 117 blessés. Tous les blessés ont été soignés par une équipe médicale de l’Hôpital Adventiste d’Haïti ou à l’hôpital, a déclaré le pasteur Pierre Caporal, président de l’Église adventiste en Haïti. Environ 3000 membres d’église ont subi des dommages matériels, y compris la destruction de leurs maisons, a-t-il déclaré.

« L’Église a pu aider 1000 membres parmi les plus nécessiteux grâce à son plan spécial d’assistance aux membres touchés par des catastrophes, » a dit pasteur Caporal. Les membres ont reçu de la nourriture, des vêtements, de l’argent et des provisions essentielles pour les aider à survivre à leur nouvelle réalité, a dit Pierre Caporal. « Nous sommes vraiment reconnaissants envers l’Église adventiste mondiale et la Division Inter Américaine qui nous ont envoyé des fonds pour nous occuper de nos membres qui ont été touchés dans le sud du pays. »

L’Église continue d’évaluer les besoins des membres d’église grâce à des efforts coordonnés avec la direction de la Mission du Sud d’Haïti, a-t-il ajouté. L’Église a également aidé à couvrir les frais d’obsèques de leurs proches qui étaient membres de l’église.

De plus, 50 familles pastorales et des employés de l’Église ont reçu de l’aide suite au tremblement de terre.

Bien que l’Agence Adventiste de Développement et de Secours (ADRA) en Haïti et l’Hôpital Adventiste aient répondu aux besoins de la communauté, l’Église se concentre sur les membres et répond à leurs besoins physiques et spirituels, a dit pasteur Caporal. « Nous continuerons de contribuer à répondre aux besoins urgents pour avancer dans le projet de reconstruction. »

Ce mois-ci, l’action principale a consisté à aider 500 familles de l’église à faire en sorte que leurs enfants soient prêts pour l’école. La rentrée des classes devrait se faire le 6 octobre, mais elle a été repoussée jusqu’à nouvel ordre dans la région, a déclaré pasteur Caporal. « Cette aide est simplement un coup de pouce supplémentaire pour aider à couvrir les dépenses pour les uniformes et les fournitures scolaires et amener une certaine normalité aux étudiants. »

Quatre écoles adventistes ont été détruites par le tremblement de terre et devront être entièrement reconstruites, a-t-il déclaré. Les dirigeants de l’Église coordonnent leurs efforts pour commencer à planifier la reconstruction dans les semaines à venir. La reconstruction devra commencer pour 22 églises qui ont subi d’importants dégâts.

C’est une entreprise qui demandera du temps et une coordination minutieuse car l’accès à la péninsule sud est difficile avec le passage dangereux par Martissant, une communauté à la sortie sud de Port-au-Prince avec une route nationale qui la relie à la péninsule sud.

« Le projet de reconstruction est très important, mais nous continuerons d’avancer tant que des fonds seront disponibles pour le faire, » a dit pasteur Caporal.

Les membres d’église n’ont pas arrêté de se réunir à proximité des églises chaque sabbat, a indiqué Pierre Caporal. Deux semaines seulement après le séisme, l’église à Jérémie, l’une des zones les plus touchées, a organisé une campagne d’évangélisation dans un lieu public et a attiré plus de 100 personnes chaque soir pendant deux semaines, a-t-il dit. Il y a toujours de l’espérance à partager dans les moments difficiles, a-t-il ajouté.

« Nous sommes toujours confrontés à des difficultés, car cela fait partie de la vie, » a dit pasteur Caporal. « Mais au milieu de ces difficultés, nous voyons les façons miraculeuses dont Dieu intervient pour protéger et aider son peuple. Nous voyons comment nous faisons partie d’une grande famille. Nous ne sommes pas seuls car nous avons des frères et sœurs dans le monde entier qui prient et envoient leur soutien financier pour aider à la reconstruction.

Les dirigeants de l’Église font en sorte de maximiser ces fonds pour continuer à exercer leur ministère et à accroître le nombre de membres. Les membres continuent de se réunir à l’extérieur en groupes, soit près de leurs églises, soit dans des lieux désignés pour adorer chaque semaine, d’après ce qu’indique pasteur Caporal

« Nous continuons à prier les uns pour les autres tout en restant forts, prêts pour la venue prochaine de Jésus, » a déclaré pasteur Caporal.


Traduction : Patrick Luciathe

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply