InternationalesJeunesse

Au milieu de la pandémie, les volontaires trouvent des moyens de s’occuper des personnes dans le besoin

27 mars 2021 | Erica Tavares | DSA | ANN

Déterminés à avoir un impact positif sur la vie des gens, des jeunes de l’Espaço Novo Tempo d’Imperatriz, dans le Maranhão, ont décidé de consacrer une semaine à la réalisation d’actions qui apportent de l’espoir aux gens face à la nouvelle pandémie de coronavirus.
À cette fin, ils se sont engagés dans la mise en œuvre de la Journée mondiale de la jeunesse adventiste, célébrée le 20 mars. Cette année, la proposition était que chaque jour de la semaine précédant la date, les participants relèvent des défis d’action pour le lendemain.

La responsable des jeunes d’Espaço Novo Tempo, Shirleia Cabral, explique la raison de l’engagement du groupe dans ce mouvement. La devise de la célébration est « Soyez le Sermon ». Nous devons donc être le message à travers les attitudes et les valeurs que nous voulons diffuser. Notre motivation est de montrer que même dans la pandémie, il est possible, en personne ou à distance, d’agir comme un chrétien devrait le faire. Ainsi, nous nous sommes divisés en équipes et avons décidé de relever les défis « , détaille-t-elle.

Elle affirme que malgré les engagements quotidiens, tous les membres de la communauté ont participé aux activités de la semaine, y compris en collaborant financièrement. « Nous travaillons tous toute la semaine, nous faisons beaucoup de choses pour notre propre bénéfice. Alors, avoir l’opportunité de faire quelque chose pour les autres, en démontrant l’amour de Jésus est un privilège. C’est fatigant, mais le plaisir de servir est incomparable », dit-il.

Soins intenses

Pour combattre la solitude et offrir un mot d’encouragement, ils ont organisé le Centre d’appel de l’espoir le samedi 13 mars. Grâce à des appels téléphoniques, ils ont réservé du temps pour parler et prier avec des amis de la communauté. Le lendemain, le défi « Connexion complète » proposait à chacun de réduire l’utilisation des téléphones portables et de remplacer ce temps par des habitudes qui contribuent à la santé physique et mentale. L’action du lundi 15 mars était le Correio da Esperança. Ils ont apporté des boîtes décorées dans les hôpitaux de la ville, invitant les gens à y déposer leurs demandes de prière. Après avoir collecté les boîtes, les jeunes ont organisé un temps de prière pour les demandes et ont pris contact avec les personnes qui les avaient faites.

Après les activités, le mardi était le jour du réfrigérateur solidaire. Les volontaires ont passé l’après-midi à préparer un repas à distribuer aux sans-abri. Puis, avec la nourriture prête et emballée, ils sont sortis dans la soirée pour livrer 50 repas. Le mercredi 17, les jeunes ont installé Varal da Esperança à la gare routière et dans un centre commercial de la ville. Cette action comprenait l’installation d’une véritable corde à linge sur le site, mais au lieu de vêtements, il y avait des livres qui parlaient d’amour et d’espoir accrochés à la corde à linge. À l’intérieur de chaque livre, il y avait une lettre écrite à la main. Avec des versets bibliques, le contenu rappelait aux gens que même dans les moments difficiles, il est important de garder la foi en Jésus. En outre, ils ont mis à disposition leurs coordonnées au cas où quelqu’un souhaiterait discuter ou aurait une autre demande spéciale.

La campagne « Donneurs de vie » s’est également déroulée jusqu’à samedi, avec des dons de sang au centre de transfusion de la ville et la livraison d’aliments pour animaux et de produits de nettoyage à l’association de protection des animaux Recanto dos Peludos.

Donner et recevoir

L’agent de voyage Dantas Amorim a reçu l’un des livres à la gare routière et a beaucoup apprécié l’initiative. « Il y a des moments où un mot, une incitation, entendre parler de Jésus, est tout ce qu’une personne désire. Il est certain que tout le monde a besoin d’espoir aujourd’hui. Une personne sans espoir est une personne sans vie, sans but… », souligne M. Dantas.

Participant aux actions tout au long de la semaine, Jose Gregorio est un immigrant vénézuélien qui vit à Imperatriz depuis un peu plus d’un an. Lorsqu’il est arrivé dans la ville, il a reçu un soutien émotionnel et matériel, notamment de la part de ses amis de l’Espaço Novo Tempo. Selon lui, cela a fait une grande différence dans sa vie. Aujourd’hui, en travaillant dans une usine de textile, il a l’occasion de faire la même chose pour d’autres personnes. « Je pense toujours à la façon dont je peux rendre tout ce que j’ai reçu ici, en aidant les gens qui en ont besoin de la même façon que j’en ai eu besoin, que ce soit de la nourriture, un mot de soutien ou autre chose », dit Jose.

Nouvel espace-temps

Basé à Imperatriz depuis près de six ans, Espaço Novo Tempo est une communauté adventiste du septième jour qui cherche à amener les gens à avoir une relation personnelle avec Jésus. Avec un contenu varié, sa programmation s’adresse à tous les groupes d’âge. Axé sur les principes bibliques, les relations et le service, l’endroit est prêt à accueillir tous ceux qui souhaitent se rencontrer et participer. Vous pouvez suivre les programmes et en savoir plus sur la communauté sur sa page Facebook officielle.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply