ADRAEvangélisationInternationales

Des bénévoles adventistes apportent un message d’espoir aux prisonniers de Goiás

19 juillet 2021 | Brasilia, Brésil | Rafael Brondani | DSA | ANN

Cette initiative, qui se déroule également dans d’autres prisons, contribue à la réinsertion et au développement social des personnes incarcérées.

Selon la Banque de surveillance des prisons du Conseil national de la justice (CNJ), le Brésil possède la troisième plus grande population carcérale du monde, avec plus de 800 000 détenus.

Pour pallier cette situation et proposer des solutions aux pouvoirs publics, l’Association Central Planalto (APlaC), siège administratif de l’Église adventiste du septième jour pour la région de Brasília et ses environs, et l’Agence adventiste de développement et de secours (ADRA) ont créé un ministère des prisons au Brésil.

Le 9 juillet, le groupe du ministère a visité la prison pour femmes de Luziânia à Goiás. Au cours de leur visite, ils ont observé les différents projets de couture et d’artisanat réalisés par les détenues et le coordinateur du ministère des prisons, Joymir Guimarães, a partagé un message d’espoir.

À l’heure actuelle, douze prisons du district fédéral et de la région font l’objet des soins et de l’attention du ministère des prisons. Chaque semaine, 195 aumôniers travaillent dans ces prisons et rendent visite aux proches des personnes incarcérées. En raison de la pandémie, certaines de ces actions ont dû être réajustées.

« À l’occasion, ils étudient la Bible et apportent un message de la grâce du Christ. Et ce message d’amour et de rétablissement influence le comportement [des prisonniers] », souligne Guimarães.

Travail en commun

Plusieurs bénévoles participent au ministère des prisons, notamment des pasteurs, des aumôniers, des avocats, des psychologues, etc. Chaque personne apporte son aide d’une manière spécifique. Lors des visites, ils parlent et utilisent des histoires de la Bible pour permettre des moments de réflexion et provoquer des changements dans la vie des détenus.

Des projets de développement social sont également proposés, comme la Página Virada, qui, en plus de contribuer à réduire leur peine de prison, encourage l’habitude de la lecture. L’objectif est de réduire l’oisiveté et de créer de nouveaux schémas de pensée positifs grâce à la lecture.

Le responsable du projet, le pasteur Jeconias Neto, explique que l’Église adventiste cherche à servir aussi bien les hommes que les femmes. « Ces dernières, en particulier, ont un excellent comportement, que ce soit dans la lecture de la Parole de Dieu ou dans les services. C’est une grande joie pour nous de voir l’Église répandre l’Évangile de manière intégrale afin que toutes les personnes aient cette possibilité », dit Neto.

Le ministère des prisons a également obtenu le feu vert pour que TV Novo Tempo, une chaîne au contenu chrétien destinée à la famille, soit installée dans six prisons de Brasília. Au total, 15 000 prisonniers peuvent regarder les programmes chaque jour. L’intention est d’étendre ce réseau à toutes les prisons.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply