Actualités Religieuses

Iran: injustement emprisonné à cause de Jésus, il remercie Dieu !

06 août 2021 | Portes Ouvertes

Le 27 juillet dernier, Hamed Ashouri, 31 ans, s’est présenté à la prison centrale de Karaj (Iran). Condamné pour « propagande contre la République islamique », il devrait y rester pour une durée de 10 mois. Mais à travers les épreuves, la foi du jeune homme demeure inébranlable.

Injustement condamné mais…

Avant de se rendre à la prison, Hamed a enregistré une courte vidéo, dans laquelle il explique le réel motif de sa condamnation : il a été incarcéré pour son engagement en tant que disciple du Christ et non en tant qu’ennemi de son pays ou du régime.

Hamed a été arrêté par des agents du ministère du Renseignement. C’était il y a deux ans et demi, alors qu’il quittait son domicile de Fardis, le matin du 23 février 2019. Ce jour-là, les agents du ministère du Renseignement ont fait une descente à son domicile et ont confisqué tous les documents chrétiens en sa possession : bibles et autres ouvrages théologiques. Ses disques durs ont également été saisis.

… reconnaissant !

Emmené en prison à Karaj, maintenu à l’isolement pendant 10 jours, Hamed a été interrogé et soumis à d’odieuses propositions : s’il « coopérait » en devenant un informateur aux dépens d’autres chrétiens, il serait libre et aurait droit à un gros salaire mensuel. Sinon… Comme il refusait de céder au chantage, il a été battu par ses geôliers.

Hamed a finalement été libéré sous caution. Mais il n’en avait pas pour autant fini avec la « justice » de son pays. En compagnie d’un autre membre de sa famille, il a été contraint d’assister à des séances de « rééducation » avec un religieux islamique. Au bout de 4 séances, Hamed a refusé de poursuivre l’expérience. C’est alors qu’a commencé la procédure judiciaire.

L’instruction a été retardée par la pandémie de Covid-19. Mais Hamed a finalement été condamné en avril 2021 par le tribunal révolutionnaire de Karaj. Il a fait appel le 26 juin, en vain : une nouvelle fois condamné, il a été convoqué pour commencer sa peine de prison.

Avant d’être incarcéré, Hamed a pu témoigner :

« Je remercie Dieu de m’avoir jugé digne d’endurer cette persécution à cause de Lui. »

Comme beaucoup de chrétiens iraniens, Hamed est prêt à tout perdre. Sauf la foi en son Seigneur et Sauveur.


Note de la rédaction : Les articles publiés sous la rubrique “Actualités religieuses » proviennent de sources extérieures à l’Église adventiste du septième jour. BIA-ANN propose ces articles à titre d’information uniquement et n’engage pas l’Église adventiste du septième jour.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply