CoronavirusFrancophonie EuropéenneSalle de presseSanté

La clinique La Lignière devient l’un des 6 centres de vaccination officiels du canton de Vaud

By 12 février 2021 No Comments

12 février 2021 | Gland, Switzerland. | Sophie Gertsch, Communications Manager, La Lignière | EUD News

Afin de faire face à la pandémie et de lancer une campagne de vaccination à l’échelle nationale, le Conseil fédéral a chargé les cantons de s’organiser en conséquence. A la fin de l’année dernière, l’État de Vaud a donc lancé un appel aux institutions sanitaires pour qu’elles le fassent. La Lignière a proposé son aide et ses locaux au programme national afin de répondre aux besoins de l’État.

Depuis le début du mois de janvier, La Lignière est officiellement un centre de vaccination anti-COVID. Chaque jour, de 8h00 à 17h00, les habitants de la région, éligibles à la vaccination, défilent à l’entrée et à la sortie des locaux spécialement aménagés pour l’occasion. Ils étaient une quarantaine le jour même de l’ouverture, contre plus de 270 aujourd’hui, qui ont reçu l’injection – Pfizer ou Moderna, à ce jour. « Nous sommes heureux de fournir ce service à la population car cela fait partie de notre mission », déclare Mattia Benini, directeur général de La Lignière. « Il est important pour nous de participer à l’effort collectif pour arrêter cette pandémie, même si c’est un défi d’avoir pu nous organiser, en si peu de temps, en collaboration avec le CHUV, l’hôpital universitaire du canton ».

Le programme de vaccination mis en place

En effet, les locaux – ceux du bâtiment le plus nouveau, le Centre médico-thérapeutique – ont dû être aménagés selon un schéma précis afin de permettre une vaccination aussi efficace que possible et d’éviter les blocages. « Nous avons rapidement atteint un grand nombre de personnes à vacciner. Nous avons dû prendre en compte les quatre étapes de la vaccination et estimer le temps passé à chaque poste, un casse-tête pour maintenir le rythme tout en restant accueillant et rassurant », ajoute-t-il.

Vérification de l’identité de la personne et du rendez-vous confirmé en ligne par un agent de sécurité, admission et inscription supplémentaire pour la deuxième injection au bureau administratif, passage par le poste de vaccination pour l’injection par le personnel de santé et enfin, attente et surveillance dans la zone dédiée avant le retour à la maison ; ce sont les quatre étapes de la vaccination.

Adaptation permanente

Tous les détails ont dû être prévus et adaptés au fur et à mesure de la pratique. « La population est plus que satisfaite de nos services. Chaque jour, nous recevons des petits mots d’appréciation pour le bon fonctionnement de l’organisation et la gentillesse de notre personnel. Cela signifie beaucoup pour nous », partage Mattia Benini.

Le centre de vaccination de La Lignière a également attiré l’attention des médias. « Il est vrai que cela a permis à la Clinique de se rapprocher de la population locale et de se défaire d’une partie de son image d’établissement privé », commente le directeur général. Le Centre a même reçu la visite officielle des deux conseillères d’État, Rebecca Ruiz et Béatrice Métraux, respectivement en charge du département de la santé et de l’action sociale et du département de l’environnement et de la sécurité, afin de recueillir les réactions du terrain. Une visite qui a marqué une étape importante le 22 janvier.

L’avenir en question

Enfin, aujourd’hui, le centre de vaccination s’efforce de maintenir une bonne organisation. Il s’agit d’une tâche complexe compte tenu de la situation sanitaire actuelle : il a fallu s’adapter à la pénurie de production et d’approvisionnement en vaccins qui a touché l’ensemble de la Suisse. « Nous avons surtout organisé les rendez-vous pour la deuxième injection, ce qui permet à notre équipe de rester performante. Cependant, les premières injections connaissent une baisse d’environ deux semaines. Il faut être patient et il n’est pas facile de le communiquer à ceux qui attendent avec impatience que ce vaccin soit sûr », déclare Mattia Benini.

Une ligne téléphonique locale a été mise en place pour les questions et les rendez-vous. « Nous essayons d’apporter notre soutien et notre aide au canton du mieux que nous pouvons. Mais nous sommes également heureux que d’autres centres puissent ouvrir afin de proposer rapidement la vaccination à d’autres groupes de personnes », conclut Benini, directeur général de La Lignière.

Pour l’instant, seulement les personnes âgées de 75 ans et plus, les personnes vulnérables et le personnel sanitaire en contact soit avec une population à risque, soit directement impliqué dans les services qui s’occupent des patients COVID-positifs, sont éligibles pour le vaccin.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply