InternationalesJeunesse

La Journée nationale des éclaireurs est approuvée par le gouvernement local au Brésil

19 juillet 2021 | DSA | ANN

Après être passé par la Chambre des députés, le texte doit être approuvé par le Sénat.

Le jeudi 15 juillet, en réponse à une pétition faite par le Clube de Desbravadores en 2018, la Commission de la Constitution et de la Justice (CCJ) de la Chambre des Députés a approuvé le projet de loi 3936/19, qui institue le 20 septembre comme Journée nationale des éclaireurs.

À la Chambre, le texte a été traité de manière conclusive, ce qui exclut la nécessité d’une délibération par la plénière, sauf appel en ce sens. Maintenant, la demande passe au Sénat pour analyse. Plus tard, si elle est approuvée, elle doit être signée par le Président de la République (en savoir davantage sur le processus).

Chaque année, les éclaireurs célèbrent leur journée le troisième sabbat de septembre dans plus de 160 pays où ils sont présents. Ils mènent également des actions spécifiques en faveur de leurs communautés. Rien qu’au Brésil, on compte 243 237 Éclaireurs actifs, répartis dans 9 522 clubs répartis dans 2 251 villes du territoire national.

Dans une interview accordée à l’Agence de presse adventiste sud-américaine (ASN), l’auteur du projet, le député Tadeu Alencar (PSB-PE), souligne qu’il est essentiel d’avoir des initiatives de la société civile qui mobilisent les jeunes pour faire la différence dans leurs communautés. « [Les éclaireurs] font un excellent travail pour renforcer la citoyenneté, pour guider les jeunes afin qu’ils puissent intégrer dans leur comportement l’importance de participer à la vie – à la société – dans un pays qui a tant de défis à relever, le plus grand étant l’inégalité. Le Clube de Desbravadores remplit ce rôle de manière exemplaire », explique-t-il.

Selon Alencar, l’établissement d’une date nationale attire l’attention sur l’importance de ce qui est fait par l’association, comme les actions visant le développement physique, mental et spirituel, ainsi que l’orientation sur la santé, la famille, la sécurité publique, la citoyenneté, la religion et la lutte contre les drogues. « L’instauration de cette journée n’est pas seulement pour rendre hommage à ceux qui font déjà ce travail, [mais] aussi pour élargir leurs frontières afin que plus de personnes puissent s’impliquer, et que le bénéfice du travail de ces clubs puisse être étendu à l’ensemble de la société », souligne-t-il.

« Ils dépensent leur énergie pour ce qui est utile, développent de bonnes compétences et apportent une contribution efficace aux gens. Dans d’innombrables endroits, nous avons déjà la journée municipale et la journée nationale. Avoir une journée nationale, c’est reconnaître que cette institution apporte une grande contribution au Brésil », souligne le pasteur Udolcy Zukowski, directeur des Pathfinders pour huit pays d’Amérique du Sud.

Un développement constant

Bien que la nouvelle pandémie de coronavirus ait paralysé les activités en face à face, les clubs ont continué à être actifs virtuellement. Au cours des derniers mois, le fait de rester isolé à la maison a fait grimper les taux de dépression, y compris chez les jeunes.

L’une des initiatives visant à minimiser cet impact a été la réalisation d’activités en ligne, telles que le « camping intérieur », le camping à la maison et le camping dans la chambre, dans le cadre desquelles des tentes de fortune ont permis de minimiser la distance par rapport à la nature et de renforcer le contact interactif avec d’autres personnes.

« En outre, nous enseignons des spécialités contre les maladies contagieuses, les épidémies. Le club se réinvente pour répondre à leurs besoins, à ceux de leurs familles et à ceux de la société », souligne M. Zukowski.

Le club Desbravadores est formé de garçons et de filles âgés de 10 à 15 ans. Indépendamment de la classe sociale, de la couleur, de la race ou de la religion, il dispose d’un programme continu pour développer les talents et les compétences de plus de 465 options, en plus de renforcer leur croissance physique, mentale, sociale et spirituelle.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply