Skip to main content
Actualités Religieuses

Le créationnisme mène-t-il au racisme ?

21 mai 2022 | Jake Hebert | Institute of Creation Research

Un article de psychologie récemment publié suggère fortement que l’incrédulité à l’égard de l’évolution humaine mène au racisme. (1), (2) Comme le résume un article de vulgarisation scientifique, « L’incrédulité à l’égard de l’évolution humaine est associée à des niveaux plus élevés de préjugés, d’attitudes racistes et de soutien à des comportements discriminatoires à l’égard des Noirs, des immigrants et de la communauté LGBTQ aux États-Unis », selon une recherche de l’Université du Massachusetts Amherst publiée dans le Journal of Personality and Social Psychology (Journal de la personnalité et de la psychologie sociale). (1)

Cet article fait écho à un article d’opinion du Scientific American (Scientifique Américain) publié l’année dernière, qui affirmait que le déni de l’évolution est une forme de « suprématie blanche ». (3)

Tout comme l’article d’opinion de Scientific American de l’année dernière, cet article ressemble étrangement à une attaque politique contre les créationnistes. Oui, les sceptiques de l’évolution humaine sont beaucoup plus susceptibles de croire le récit de la création de la Bible et de partager sa désapprobation du comportement homosexuel, mais cette étude refuse de manière simpliste de reconnaître ce qui devrait être évident pour tout parent ou même pour toute personne ayant le sens de la nuance : il est possible d’aimer quelqu’un tout en désapprouvant sa conduite. De plus, l’étude assimile l’affirmation par les créationnistes de la moralité sexuelle de la Bible à la haine ethnique.

Ensuite, ces résultats contredisent une multitude de preuves historiques qui démontrent le contraire : la croyance en l’évolution humaine a longtemps été étroitement liée au racisme. L’auteur principal, Bernhard Leidner, l’a reconnu en déclarant que leurs résultats contredisaient « les comptes théoriques qui prédisent le contraire de ce que nous avons trouvé, et il était donc passionnant pour nous de montrer que ce n’est pas le cas, que le contraire est vrai et que la croyance en l’évolution semble avoir des effets plutôt positifs » (1).

Cependant, le lien entre la croyance en l’évolution humaine et le racisme n’a rien de « théorique ». Les évolutionnistes affirment à l’envi que « la croyance en l’évolution tendrait à accroître l’identification des gens avec l’ensemble de l’humanité, en raison de l’ascendance commune et conduirait à moins d’attitudes préjudiciables ». (1) Cependant, ce lien préjudiciable a été amplement documenté, tout comme l’influence de l’évolutionnisme sur des mouvements idéologiques tels que le nazisme et le communisme, qui ont entraîné la mort de dizaines de millions de personnes au cours du siècle dernier. (4-8) Les tentatives d’absoudre l’évolution de son influence néfaste sur la politique du vingtième siècle relèvent du révisionnisme historique pur et simple.

Il n’est pas non plus difficile de comprendre pourquoi la croyance en l’évolution conduirait naturellement à une pensée raciste. Si l’évolution est vraie, il est tout à fait possible qu’un groupe humain, par le biais de mutations fortuites et d’un pur hasard, soit aujourd’hui « plus évolué » — et donc supérieur — à d’autres groupes humains. Et que se passe-t-il si ce groupe « supérieur » décide qu’il a le droit de maltraiter les autres groupes « moins évolués » ? Si nous n’avons pas de Créateur et que nous ne sommes que le résultat d’un accident cosmique, alors il n’y a pas de base objective pour la moralité et la loi du plus fort est la seule règle. Dans un univers où l’évolution est vraie, sur quelle base peut-on affirmer que de tels mauvais traitements sont répréhensibles ?

Il est préférable de réaliser que nous n’évoluons pas vers des états de perfection supérieurs. Au contraire, nous descendons. Nous sommes tous les descendants d’un homme et d’une femme aux génomes parfaits, mais qui ont perdu l’immortalité — sans parler de la communion avec leur Créateur — lorsqu’ils ont désobéi à l’ordre du Créateur. À cause de leur péché et du nôtre, nous sommes sujets à la mort. Mais louons Dieu que le Créateur, le Seigneur Jésus-Christ, soit devenu l’un de nous, qu’il soit mort à notre place et qu’il soit ressuscité pour nous racheter de cet esclavage de la mort ! Si davantage de personnes réalisaient cela, les relations entre les différents groupes de personnes seraient-elles meilleures ou pires ?

On ne peut s’empêcher de penser que certains partisans de la théorie de l’évolution sont plutôt désespérés. Pendant de nombreuses années, ils ont essayé d’ignorer tout simplement les créationnistes. Il était considéré comme grossier de mentionner les créationnistes dans une conversation scientifique « polie ». Cette tactique n’ayant pas semblé fonctionner, ils suggèrent maintenant que nous sommes psychologiquement déficients et/ou fous. (9) La seule chose qu’ils ne font pas, c’est présenter des preuves convaincantes de l’histoire de l’évolution, peut-être parce que ces preuves sont introuvables.


Références :

1. Staff Writer. Disbelief in human evolution linked to greater prejudice and racism. Phys.org. Posted on phys.org April 4, 2022, accessed April 5, 2022.
2. Syropoulos, S. et al. 2022. Bigotry and the human-animal divide: (Dis)belief in human evolution and bigoted attitudes across different cultures. Journal of Personality and Social Psychology. https://doi.org/10.1037/pspi0000391
3. Hopper, A. Denial of Evolution is a Form of White Supremacy. Scientific American. Posted on scientificamerican.com July 5, 2021, accessed April 6, 2022.
4. Humber, P. G. 1987. Stalin’s Brutal Faith. Acts & Facts. 16 (10).
5. Humber, P. G. 1987. The Ascent of Racism. Acts & Facts. 16 (2).
6. Bergman, J. 2012. Hitler and the Nazi Darwinian Worldview. Ontario, Canada: Joshua Press, Kitchener.
7. Guliuzza, R. J. 2015. Major Evolutionary Blunders: Survival of the Fittest, Eugenics, and Abortion. Acts & Facts. 45 (1).
8. Weikart, R. Darwinian Racism: How Evolutionary Theory Shaped Nazi Thinking. Evolution News & Science Today. Posted at evolutionnews.org February 2, 2022, accessed April 6, 2022.
9. Hebert, J. Are Creationists Conspiracy Theorists? Creation Science Update. Posted on ICR.org February 25, 2021, accessed April 6, 2022.


* Dr. Hebert est chercheur scientifique à l’Institute for Creation Research (Institut pour la recherche sur la création) et a obtenu son doctorat en physique à l’Université du Texas à Dallas.


Abonnez-vous au BIA par Telegram.

Recevez les dernières informations sur votre portable sur le canal Telegram @adventisteorg ou flashez ce code :

Abonnez-vous au BIA par e-mail. C’est gratuit !

Flashez le code ou suivez ce lien puis introduisez votre adresse e-mail. Ensuite, confirmez l’abonnement par e-mail.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB
Share This

Partagez

Partagez avec vos amis