Skip to main content
InternationalesJeunesse

Le plan stratégique souligne la responsabilité envers les jeunes

28 mai 2022 | Silver Spring, Maryland, États-Unis | Beth Thomas | ANN

Chaque époque a présenté des défis aux jeunes, mais nous vivons une période particulièrement unique dans l’histoire. La remise en cause des valeurs traditionnelles, l’exposition à la tentation technologique et le matérialisme sont des phénomènes auxquels nous sommes tous exposés. Au fur et à mesure que les jeunes et les jeunes adultes établissent leur propre identité en dehors de leurs parents, ces questions exposent à la vulnérabilité de s’éloigner de la foi et des valeurs dans lesquelles ils ont été élevés. Il est important pour nous d’exercer notre ministère auprès de nos jeunes d’une manière qui les aide à s’installer dans leur propre expérience de foi.

Jésus a dit : « Les tentations de pécher ne manqueront pas de venir, mais malheur à celui par qui elles arrivent ! » Luc 17:1, 2. Il poursuit en prononçant une malédiction spéciale sur ceux qui initient les jeunes, les personnes vulnérables, au péché, les faisant trébucher.

L’objectif 7 du plan stratégique de l’Église adventiste du septième jour est d’« aider les jeunes et les jeunes adultes à placer Dieu en premier et à donner l’exemple d’une vision biblique du monde ». Bien que plusieurs questions puissent être abordées, le plan stratégique définit spécifiquement trois indicateurs clés de progrès (ICP) : la relation des jeunes et des jeunes adultes avec les Écritures, les opinions éclairées par la Bible sur les questions sociales et personnelles, et une relation saine avec les médias.

Il est important d’aider nos jeunes à prendre des décisions fondées sur des informations fidèles à la Bible et sur des points de vue qui ont une haute opinion de la parole inspirée. Dans le cadre de l’ICR 7.1, les établissements d’enseignement adventistes du septième jour sont encouragés à enseigner la méthode historico-grammaticale d’interprétation de la Bible, et l’approche historiciste pour comprendre et interpréter la prophétie.

En termes simples, les cours dispensés dans les institutions adventistes devraient amener nos jeunes à comprendre, respecter et croire la Bible en tant que parole inspirée de Dieu. Ils ne devraient pas invalider son message par une critique supérieure ou en spiritualisant les récits littéraux tels que compris et transmis par les prophètes sous l’inspiration du Saint-Esprit (2 Pierre 1:21).

Alors que les normes culturelles changent et que les récits scripturaires sont rejetés comme des fables, en particulier le récit de la création, nous devons apprendre à nos jeunes à donner une réponse réfléchie et rationnelle à la fois à nos origines et à notre destinée. C’est l’essence même de ce que signifie être un adventiste du septième jour.

Considérer la parole de Dieu comme « utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger et pour former à la justice » (2 Timothée 3:16) influencera naturellement notre façon de vivre dans ce monde. Nous sommes tous, mais particulièrement nos jeunes et nos jeunes adultes, vulnérables à l’acceptation des pratiques et des idéologies du monde. L’ICR 7.2 traite de la nécessité pour « les jeunes et les jeunes adultes d’adopter la croyance que le corps est le temple du Saint-Esprit, en s’abstenant de consommer de l’alcool, du tabac, des drogues et d’autres comportements à risque (FB 22) ». Le second aspect est que nous les amenons à « embrasser les enseignements de l’église sur le mariage et à faire preuve de pureté sexuelle (FB 23). »

Ce sont deux domaines clés du style de vie qu’il est important que nos jeunes adoptent, en leur donnant une base pour une vie d’épanouissement et de bonheur, et en les protégeant des résultats négatifs qui les suivront le reste de leur vie.

Enfin, il est nécessaire d’accroître l’utilisation éthique et responsable des plateformes médiatiques par les élèves (ICR 7.3). Les médias reflètent et renforcent les valeurs culturelles de la société et sont souvent contraires aux valeurs bibliques. Tant dans leur consommation que lorsque les jeunes trouvent leur voix sur les médias sociaux, l’Église devrait exercer une influence active en les aidant à comprendre l’importance d’appliquer Philippiens 4:8 au contenu qu’ils consomment : « Enfin, frères, tout ce qui est vrai, tout ce qui est noble, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est charmant, tout ce qui est de bon aloi, s’il y a quelque vertu et s’il y a quelque chose de louable, c’est sur ces choses-là. »

Ces objectifs ne sont pas simplement des exigences légalistes auxquelles il faut se conformer, mais plutôt le fruit d’une expérience dynamique avec Jésus, caractérisée par une vie d’abandon total à Lui. Ces principes ne s’adressent pas uniquement aux jeunes. Nous ne devrions pas exiger de nos jeunes une norme à laquelle les adultes ne veulent ou ne peuvent pas se conformer.

Choisissons de donner l’exemple d’une expérience avec Jésus comme Sauveur et Seigneur, en vivant « selon toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4:4), et en aidant nos jeunes à construire un fondement de foi qui les préparera pour l’éternité.


Abonnez-vous au BIA par Telegram.

Recevez les dernières informations sur votre portable sur le canal Telegram @adventisteorg ou flashez ce code :

Abonnez-vous au BIA par e-mail. C’est gratuit !

Flashez le code ou suivez ce lien puis introduisez votre adresse e-mail. Ensuite, confirmez l’abonnement par e-mail.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB
Share This

Partagez

Partagez avec vos amis