ADRAInternationales

L’Union européenne soutient le projet « Empower Women » pour renforcer socialement et économiquement les femmes au Timor-Leste

By 12 septembre 2021 No Comments

17 août 2021 | Marsaulina Pasaribu | Division Asie-Pacifique Sud | ANN  

Actuellement, au Timor-Leste, les principaux défis pour les femmes restent la pauvreté profonde, les cas fréquents de violence domestique et le manque de reconnaissance de la contribution des femmes aux sphères politique, économique et sociale. L’autonomisation économique est particulièrement cruciale car le conflit pendant l’occupation indonésienne et les violences qui ont suivi la consultation populaire sur l’indépendance en 1999 ont laissé près de la moitié de toutes les femmes timoraises veuves et seules pourvoyeuses de leurs familles.

Hakbiit Feto contribuera à accroître le respect des droits humains fondamentaux en soutenant et en renforçant le rôle des femmes en tant qu’agents clés du développement durable et du changement, en particulier les femmes les plus vulnérables. L’initiative a officiellement démarré le 1er mars 2021, visant à promouvoir l’inclusion sociale et les opportunités économiques pour les femmes au Timor-Leste et à renforcer la capacité des organisations de la société civile (OSC) locales à fonctionner efficacement. Ce communiqué de presse est présenté à la place d’un lancement officiel en face à face en raison des restrictions COVID-19 actuelles à Dili.

Avec une subvention de l’Union européenne de 869 565 USD et une contribution de la Coopération autrichienne au développement (ADC) de 38 587 USD, ADRA et Rede Feto s’associent pour mettre en œuvre ce projet de quatre ans dans les municipalités d’Ainaro, Bobanaro, Baucau et Dili . L’initiative aidera 45 OSC à créer des programmes de sensibilisation et d’inclusion au genre et soutiendra les femmes chefs de famille dans les activités de production, de transformation, de commerce, d’épargne et de prêt.

L’objectif principal de Hakbiit Feto est d’autonomiser les femmes socialement et économiquement. Il fournira une éducation sur l’agriculture intelligente face au climat, les méthodes de production biologique, l’alphabétisation et le calcul de base en affaires, et facilitera l’accès des agriculteurs à la micro-finance afin qu’ils puissent accéder aux marchés. Pour stimuler la productivité et les ventes des agricultrices, il fournira une application mobile qui fournira des informations en temps réel et fiables sur les marchés, les prix, les vendeurs ainsi que la météo et la qualité des sols.

« L’égalité entre les femmes et les hommes est un principe fondamental de l’Union européenne. Garantir l’égalité est l’un de nos objectifs fondamentaux, et c’est une bataille importante à mener, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’UE. En investissant dans l’autonomisation économique des femmes timoraises, elles se dirigent directement vers l’égalité des sexes, la pauvreté, 

l’éradication et la croissance économique inclusive. Les femmes apportent une contribution énorme à l’économie timoraise, que ce soit dans les entreprises, dans les fermes, en tant qu’entrepreneurs ou employées, ou en effectuant des tâches de soins non rémunérées à domicile. Les organisations de la société civile comme ADRA et Rede Feto sont souvent les mieux placées pour travailler au niveau local afin de libérer le pouvoir des femmes et de souligner la valeur ajoutée d’une représentation adéquate des femmes dans la société. Je suis très fier de lancer le projet Hakbiit Feto au Timor-Leste », a déclaré M. Andrew Jacobs, ambassadeur de l’Union européenne au Timor-Leste.

« Rede Feto Timor-Leste s’est fermement engagé à mettre en œuvre ce nouveau projet et nous croyons en tous les partenaires. Nous remercions l’Union européenne à travers ADRA Timor-Leste pour sa confiance à travailler avec Rede Feto dans le projet Hakbiit Feto », a déclaré Zelia Fernandes, présidente du conseil d’administration de Rede Feto Timor-Leste.

« Les femmes, en particulier, ressentiront les effets positifs de notre initiative en étant capables d’entrer sur un marché qui leur était auparavant fermé et en leur offrant, ainsi qu’à leurs enfants, un revenu fiable, l’autonomie et même la sécurité. La connectivité est l’une des valeurs fondamentales d’ADRA. Connectées à nos OSC partenaires et renforçant leur portée et leur collaboration, nous nous engageons à autonomiser les femmes ; individuellement, mais aussi organisés en organisations communautaires telles que les programmes d’épargne villageoise et de crédit, en groupes pour la production et la transformation agricoles, ainsi que pour la commercialisation collective », a déclaré Marcel Wagner, directeur de pays d’ADRA Autriche.

Alors que 80 % des Timorais dépendent de l’agriculture de subsistance comme principale source de revenus, les rendements de la productivité du travail agricole sont inférieurs de 75 à 80 % à la productivité agricole dans la plupart des pays d’Asie du Sud-Est. Le manque d’emplois et de moyens de subsistance alternatifs, en particulier chez les femmes, sont des causes majeures de pauvreté et de vulnérabilité. L’adoption de la microfinance à l’échelle nationale n’est que de 5 %. Les femmes ont tendance à avoir moins d’accès et de contrôle sur les actifs productifs et les équipements permettant d’économiser de la main-d’œuvre, et des réseaux commerciaux plus petits/plus localisés que les hommes.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply